Le camp d’entraînement permettra de déterminer si Brad Tkachuk est en mesure de commencer la saison dans la LNH.

Tkachuk officiellement sous contrat

Une fois qu’il a annoncé son intention de ne pas retourner à l’Université de Boston samedi dernier, ce n’était qu’une question de temps avant que Brady Tkachuk signe son contrat d’entrée dans la LNH avec les Sénateurs d’Ottawa.

Ce moment est venu dans la journée de dimanche, d’après une photo que son frère Matthew a publiée sur les réseaux sociaux, et le club a enfin confirmé la nouvelle lundi après-midi. Il s’agit d’un contrat standard de recrue bon pour trois ans, avec un salaire de base de 925 000 $ auquel différentes primes reliées à la performance seront rattachées.

Le quatrième choix au total au repêchage de juin dernier à Dallas aura donc l’occasion de tenter d’imiter son frère et son père Keith, qui ont joué dans la LNH à 18 ans, le premier avec les Flames de Calgary, le second avec les Jets de Winnipeg (en 1991-1992, après une participation aux Jeux olympiques).

« Brady Tkachuk exemplifie tous les attributs par lesquels nous voulons améliorer les Sénateurs d’Ottawa. Il est un jeune homme avec un caractère exceptionnel », a déclaré le directeur général des Sénateurs Pierre Dorion par voie de communiqué.

« Nous savons à quel point il a hésité à l’idée de quitter l’Université de Boston et nous sommes encouragés par le degré de responsabilité et d’engagement que cela montre de lui. Par la ténacité, la combativité et l’éthique de travail, il exemplifie aussi les qualités qui, nous le savons, profiteront à l’équipe maintenant et longtemps dans le futur. Surtout, Brady nous a montré par sa maturité qu’il peut être facile à diriger, engagé envers l’esprit d’équipe et déterminé à nous aider à renforcer notre chimie d’équipe. Pour toutes ces raisons, il est un excitant jeune joueur dont nous voulons soutenir la croissance et le développement », a-t-il ajouté.

Tkachuk avait amassé huit buts et 23 passes (un sommet chez les Terriers) à sa première saison à Boston U., ce qui lui a valu une place dans l’équipe d’étoiles des recrues de Hockey East. Il a aussi porté les couleurs de l’équipe américaine qui a remporté le bronze au Championnat mondial junior disputé à Buffalo, où il a été le cinquième meilleur compteur du tournoi avec ses neuf points, dont trois buts.

Au camp de développement des Sénateurs en juillet, Tkachuk avait dit qu’il tiendrait des discussions avec le reste de sa famille ainsi qu’avec son conseiller (maintenant agent), Craig Oster, de Newport Sports, qui se trouve à être le frère de sa mère Chantal.

« Ils savent ce qui est le mieux pour moi », avait-il dit alors, lui qui était ensuite parti s’entraîner à Toronto avec Matthew sous la direction de Gary Roberts. Après sa participation au tournoi estival U-20 tenu à Kamloops au début août, où son équipe s’est inclinée 5-4 en finale contre le Canada, il était rentré au domicile familial à St. Louis pour prendre une décision finale.

« Je voulais être avec ma famille et voir ce qu’ils en pensaient, a-t-il dit lundi en entrevue avec TSN 1200. Ils voulaient que je fasse ce que je pensais qui était le mieux pour moi, et de mon côté, je voulais aller où je pourrais avoir un impact à court terme et je veux aussi avoir une longue carrière. La décision a été difficile parce que j’ai adoré mon temps à B.U., mais j’ai une bonne chance à Ottawa et c’est mon rêve d’être dans la LNH. Je pense que le moment est bien choisi d’y aller. »

Brady Tkachuk, qui fait 6’ 3’’ et 195 livres, se rapportera donc à l’entraîneur-chef Guy Boucher pour le camp des recrues au début de septembre. Le camp d’entraînement permettra de déterminer s’il est en mesure de commencer la saison dans la LNH pour un essai de neuf parties. Dans l’éventualité où il n’était pas prêt à faire le grand saut, les Sénateurs auront l’option de le céder à leur club-école de la Ligue américaine à Belleville, ou encore au club de la LHOntario qui détient les droits sur lui, les Knights de London.

« Je pense qu’Ottawa sera le meilleur endroit pour moi. Je suis prêt physiquement et mentalement pour le grind de la LNH, je pense que je vais m’améliorer au fil de l’année en jouant avec d’excellents joueurs », a dit Tkachuk.