Brady Tkachuk

Tkachuk aime son nouveau trio

Le portrait a commencé à se préciser un peu au camp d’entraînement des Sénateurs d’Ottawa dimanche alors que D.J. Smith et les autres dirigeants du club ont procédé à une première ronde de coupures.

Avant une journée de congé lundi et de prendre le chemin de Saint-Jean, Terre-Neuve, mardi pour un premier match hors-concours, 11 joueurs ont vu le couperet tomber sur eux.

Il semble bien clair après trois jours d’entraînement sur glace qu’à part les vétérans qui sont assurés d’un poste et se préparent donc pour la saison régulière, il y a une démarcation claire chez les espoirs qui tentent de se tailler un poste : il y a ceux qui ont un poste à perdre, comme Drake Batherson, et ceux qui ont un poste à gagner, comme les Erik Brännström, Maxime Lajoie, Vitaly Abramov, Logan Brown et Nick Paul.

Pour eux, ça va se décider pendant le calendrier pré-saison, qui commence avec deux matches en deux soirs contre les Maple Leafs à Toronto mardi et mercredi au Centre Canadian Tire. Par la suite, les 52 joueurs encore au camp (cinq gardiens, 16 défenseurs et 31 attaquants) vont probablement être répartis en deux groupes, un pour la LNH et l’autre pour la Ligue américaine.

« Ça commence à être plus compétitif pour les gars qui veulent vraiment être ici. Ils commencent à exceller un peu plus et on voit pourquoi ils sont dans la LNH », a commenté D.J. Smith à la fin d’un week-end où il a tenu trois entraînements par jour en plus d’assister à un match intra-équipe.

Celui-ci n’a pas touché à ses trios de vétérans pendant toute la fin de semaine, ce qui fait qu’un Brady Tkachuk, plus imposant physiquement au début de sa deuxième saison chez les professionnels, s’habitue à jouer avec Colin White et le nouveau venu Connor Brown.

« J’ai joué beaucoup contre lui [Brown] l’an passé et il est un excellent joueur, il travaille tellement fort en tout temps et il passe bien la rondelle. J’aime notre ligne depuis trois jours, j’espère qu’on pourra rester ensemble pendant la pré-saison ainsi que pendant la saison régulière aussi », a noté Tkachuk dimanche.

Le quatrième choix au total du repêchage de 2018 a ajouté une quinzaine de livres de muscle à sa charpente au cours de l’été. Il a aussi pris confiance en ses habiletés offensives, si on se fie à un but compté en match simulé dimanche sur un tir de punition où il a habilement déjoué le gardien Marcus Högberg.

« Je me sens vraiment mieux que l’an passé au camp. Je me sens plus fort sur mes patins, je pense pouvoir créer plus de puissance, des choses comme ça... Je suis moins nerveux, même si les vétérans l’an dernier [comme Mark Stone] m’ont rendu à l’aise. Ça reste une autre année pour faire mes preuves, comme pour tout le monde », a ajouté Tkachuk.

Batherson, qui prend ses aises aux côtés de Jean-Gabriel Pageau et Anthony Duclair, a aussi pris du coffre au cours de la saison estivale, grandissant d’un pouce (il fait maintenant 6’ 3’’) et ajoutant une quinzaine de livres (il a fait osciller la balance à 206 livres en se rapportant au camp). « Je vais prendre tout ce qui passe, je faisais 5’ 5’’ et 145 livres quand j’ai été repêché chez les juniors. Maintenant, j’ai le corps d’un gars de 17 ans alors que j’en ai 21 », a blagué l’ancien des Screaming Eagles du Cap-Breton.

S’étant entraîné à nouveau avec Sidney Crosby, Nathan MacKinnon et Brad Marchand à Halifax l’été dernier, Batherson ne se sent « pas intimidé » au camp des Sénateurs, lui qui a dit apprécier de jouer avec Pageau, « un gars qui peut m’en montrer beaucoup ».

« Il a joué des gros matches et compté de gros buts pour les Sénateurs par le passé. »