Brady Tkachuk a franchi une autre étape dans sa saison recrue en fin de semaine.

Tkachuk a hâte de jouer au MSG

NEW YORK —Brady Tkachuk a franchi une autre étape dans sa saison recrue en fin de semaine alors que les Sénateurs ont tenu leur soirée des recrues, dans un établissement chic de New York on peut le présumer.

Le premier choix de l’équipe a évidemment eu beaucoup d’aide pour défrayer la note du souper habituellement bien arrosé, alors que Maxime Lajoie, Drake Batherson, Christian Jaros et Colin White sont tous dans le même bateau que lui.

Le plus jeune joueur du club à 19 ans (l’âge légal pour consommer de l’alcool aux États-Unis est 21 ans) voyait cet exercice pour forger l’esprit d’équipe d’un bon œil.

« C’était une bonne expérience pour tisser des liens, pour apprendre à connaître encore mieux mes coéquipiers. C’était beaucoup de plaisir. On est revenu sur la glace (dimanche) et on a patiné beaucoup, c’est en plein ce dont nous avions besoin. On a aussi travaillé sur notre jeu défensif, ce qui est vraiment nécessaire. Pour moi, c’est une autre journée pour m’améliorer. J’ai trouvé que je n’ai pas été assez bon lors du dernier match et du précédent », a confié Tkachuk, qui a pourtant compté son septième but en seulement 12 matches vendredi dernier à Dallas.

Les recrues des Sénateurs auront l’occasion de disputer tous ensemble un premier match de la LNH au mythique Madison Square Garden, « The World’s Most Famous Arena ».

Tkachuk a eu l’occasion d’y jouer un match l’an dernier avec Boston University, contre Cornell. « C’était assez cool, mais ce n’était rien comme ce sera demain », a-t-il dit.

Il a particulièrement hâte d’affronter les Rangers parce que son entraîneur à B.U., David Quinn, est derrière leur banc, ayant pris la relève du Gatinois Alain Vigneault après la saison dernière. « Je vais peut-être le voir avant le match (dimanche), voir comment il va. Je ne suis pas surpris de leurs succès, il est certes un des meilleurs entraîneurs qui m’ont dirigé. Il sait de quoi il parle. Il aime que ses joueurs contrôlent la rondelle et fassent des jeux. Je lui avais parlé (avant de décider de signer son contrat avec Ottawa), il m’avait dit, “Si tu es prêt, que tu penses pouvoir jouer toute l’année dans la LNH, vas-y’ », a-t-il relaté.

Comme Tkachuk, Colin White avait joué un match du « Frozen Apple » au MSG lorsqu’il était à Boston College, un revers contre North Dakota. « Ça va être excitant de jouer ici à New York, c’est mon premier match ici en tant que Sénateur. J’ai beaucoup de famille qui va venir, de Boston et d’ici alors que ma sœur habite à New York et que j’ai d’autres membres de ma famille ici. Ça devrait être un match amusant, c’est un endroit “cool” », a-t-il souligné.

White a raté le match de vendredi à Dallas en raison d’une blessure à un poignet, mais il a assuré qu’il sera de retour à son poste contre les Rangers. « Je vais jouer, c’est certain. Je me sens beaucoup mieux, ça va aller. Ça me dérange un peu depuis quelques semaines et vendredi matin, ça n’allait vraiment pas. Mais le repos a fait grand bien », a-t-il souligné.

Le défenseur Mark Borowiecki, qui a aussi raté le match de vendredi, espère revenir au jeu lundi, mais une décision dans son cas devra attendre à lundi. « On y va au jour le jour et on soupèse le pour et le contre de jouer ou d’attendre que ça se calme. On va voir », a-t-il indiqué.

+

UNE PROMOTION POUR PYATT

Au risque de faire damner ses détracteurs qui trouvent qu’il l’utilise déjà beaucoup trop, l’entraîneur-chef Guy Boucher a jonglé avec ses trios à l’entraînement de dimanche et il semble décidé à faire promouvoir l’ailier gauche Tom Pyatt sur un de ses deux premiers trios, aux côtés de Matt Duchene et Drake Batherson. Pyatt n’a qu’une passe et un différentiel de moins-11 à sa fiche cette saison et il n’a pas compté à ses 36 derniers matches, remontant au 13 mars dernier. «Nous allouons trop de buts présentement, donc je cherche le meilleur mélange possible pour que notre club se défende mieux. Sur chaque ligne, vous avez un joueur avec une conscience défensive. [Magnus] Paajarvi se retrouve par exemple avec [Chris] Tierney et [Mikkel] Boedker. J’essaie d’avoir quatre lignes qui vont jouer des deux côtés de la glace de la même façon», a expliqué Boucher, qui a réinséré Colin White entre Brady Tkachuk et Mark Stone, alors que Zack Smith demeure avec Ryan Dzingel et Bobby Ryan.