Brady Tkachuk a récolté trois points dans la défaite des Sénateurs. Il a marqué lors des première et deuxième périodes et récolté une aide sur un des deux buts de Maxime Lajoie.

Tkachuk a bien essayé

À son premier «vrai» match devant ses nouveaux partisans, Brady Tkachuk a montré pourquoi les Sénateurs d’Ottawa fondent tant d’espoirs en lui.

L’attaquant de 19 ans a profité de son deuxième match en carrière dans la LNH pour y aller d’un doublé et une passe, mais ça a été dans une cause perdante alors que son club a encaissé un revers de 7-4 aux mains des Flyers de Philadelphie mercredi soir devant 13 215 amateurs au Centre Canadian Tire.

Le quatrième choix du dernier repêchage est devenu le deuxième plus jeune joueur de l’histoire des Sénateurs à amasser trois points dans un match, alors qu’Alexandre Daigle avait aussi récolté deux buts et une passe en octobre 1993, alors qu’il avait 18 ans. Seuls Pavol Demitra (18 ans) et Radek Bonk, en plus de Daigle, étaient plus jeunes que lui au moment de leur premier but.

Son premier but, qui a ouvert le pointage en avantage numérique, n’était pas trop beau, le tir de Chris Tierney qui avait redirigé une passe de Maxime Lajoie déviant sur son patin. Il sera plus porté à raconter à ses petits-enfants comment il a compté son deuxième, au début du deuxième tiers, quand il a traversé la zone neutre à toute vitesse avant de se servir d’un défenseur comme écran avant de prendre un excellent tir du poignet qui a déjoué le gardien Calvin Pickard.

«Le premier but n’était pas comme je l’ai rêvé, ça a dévié sur mon pied. C’était quand même assez cool. Mais en fin de compte, on n’a pas ramassé les deux points, ce qui est le plus difficile à avaler. On va mettre ce match derrière nous et penser au prochain», a-t-il commenté après le match.

Sa bonne soirée individuelle survenait à la veille de l’anniversaire de naissance de sa mère Chantal. «C’est un bon cadeau à l’avance, surtout que je ne lui ai rien acheté pour sa fête. Je vais essayer de lui envoyer des fleurs demain», a ajouté Tkachuk.

Deux buts de Jakub Voracek et un de Sean Couturier, qui ont profité de deux moments de faiblesse du gardien Craig Anderson au deuxième tiers, ont permis aux Flyers de prendre les devants 3-2 après son doublé.

Lajoie a cependant créé l’égalité sur un jeu de puissance, sur une séquence amorcée par Tkachuk sur le côté du filet. C’était le premier de ses deux buts, lui qui en a compté un en fin de rencontre.

Scott Laughton a relancé les visiteurs en avant à quatre contre quatre peu après qu’une mêlée générale ait éclaté près du filet de Pickard quand Bobby Ryan s’est porté à la défense de la recrue Alex Formenton. Ce dernier a quitté le match en troisième, blessé au haut du corps.

Robert Hagg a ajouté un but d’assurance en début de troisième période dans une cage béante alors que Michael Raffl avait attiré Anderson hors de l’enceinte de son filet. Et Claude Giroux a profité de sa visite dans son patelin d’adoption pour ajouter le sixième but des siens, en avantage numérique. C’était son premier de la saison pour le capitaine qui avait promis la veille que son club repartirait d’Ottawa avec une victoire, après une humiliante défaite de 8-2 contre San Jose à son match inaugural à domicile. Laugton a complété dans un filet désert.

Chris Tierney a récolté trois passes pour porter à quatre sa série de matches avec au moins un point, le même genre de séquence que détient le défenseur Thomas Chabot après avoir récolté une passe sur le deuxième but de Tkachuk.

«C’était un match qui était à notre portée, mais quand ils ont fait 4-3, ils ont pris le contrôle. Nous sommes proches, mais nous ne sommes pas encore là. On dirait qu’ils se sont ajustés après la première période et on n’a pas réussi à le faire», a souligné le centre Matt Duchene, qui a été blanchi.

Les Sénateurs n’ont toujours pas gagné à Ottawa en deux sorties (0-1-1), eux qui poursuivront ce séjour à domicile de cinq parties en recevant les Kings de Los Angeles samedi après-midi.

>> Sommaire du match

+

Soirée difficile pour Anderson

Après quatre matches, les Sénateurs ont accordé 20 buts à leurs adversaires, une moyenne de cinq par partie. Chaque fois, leurs gardiens ont alloué au moins un mauvais but par match, ce qui va leur rendre la vie impossible si la tendance se maintient.

«On leur a donné beaucoup de chances et ils ont capitalisé, surtout en avantage numérique, analysait Craig Anderson après ce match où il a fait face à 45 lancers. Ce n’était pas notre meilleur match, mais on peut bâtir là-dessus. Il faut apprendre de ce genre de match. Si on tente d’échanger des chances contre certains des gars les plus habiles de la ligue, ça va être difficile. Ils ont été pas mal bons ce soir.»

Jakub Voracek a mené les Flyers avec deux buts et trois passes, et Claude Giroux a ajouté un but et une passe. «C’est une grosse victoire sur la route pour nous, après ce qui est arrivé hier (revers de 8-2 contre San Jose). On va espérer que ça nous remette dans le droit chemin», a souligné Giroux.

Les Flyers ont compté deux buts en sept chances avec l’avantage numérique, contre trois en sept pour Ottawa.

«L’énergie était bonne sur le banc. On doit apprendre à jouer plus intelligemment, que ce soit les revirements ou les punitions. On a perdu le momentum dans ce match, analysait l’entraîneur-chef Guy Boucher. On a fait beaucoup de bon travail, mais on doit travailler plus intelligemment.»

Brady Tkachuk se blâmait pour une double mineure en troisième quand il a lâché les gants, en quête d’un «Gordie Howe». «Il était nerveux à son premier match à Boston, avec 70 personnes dans les estrades. La poussière est retombée et on a vu un excellent joueur ce soir», estimait Boucher.