Thomas Chabot a des objectifs bien précis : remporter le Championnat mondial junior, puis la coupe Memorial.

Thomas Chabot ne déçoit pas l'état-major

Pierre Dorion est prêt à échanger des espoirs, si ça lui permet d'améliorer son équipe dans le court terme. Il y a toutefois quelques joueurs dont il préfère ne pas discuter. Logan Brown, Thomas Chabot et Colin White sont pratiquement intouchables, a-t-il dit vendredi matin à la radio.
Chabot, depuis son retour dans les rangs juniors, n'a certainement rien fait pour décevoir l'organisation.
Au contraire. On dit souvent que les adolescents traversent une période obligée de transition à leur retour de leurs camps professionnels.
Ça n'a certainement pas l'air d'affecter le défenseur beauceron. Chabot a inscrit 15 points à ses 10 premiers matches de la saison dans la LHJMQ. « Non, honnêtement, je n'ai pas eu de problèmes, a-t-il reconnu lorsque Le Droit l'a joint par téléphone, vendredi. Je suis quand même revenu dans une très bonne équipe. Près de la moitié des joueurs des Sea Dogs de Saint-Jean ont participé à des camps de la LNH cette année. Me joindre à une très bonne équipe, avec autant de bons joueurs, m'a certainement aidé. »
« La pire affaire que j'aurais pu faire, c'est m'imaginer que revenir dans la LHJMQ serait facile. La LHJMQ n'est pas une ligue où il est facile de bien jouer. »
Chabot était à Drummondville lorsqu'il nous a passé un coup de fil. Les Sea Dogs ont passé la semaine sur la route, à rendre visite à des formations du centre et de l'ouest du Québec.
Ils compléteront leur voyage dimanche en rendant visite aux Olympiques de Gatineau.
Un joueur fort motivé débarquera au Vieux-Bob.
Bien conscient qu'il a la chance d'appartenir à une des meilleures formations du circuit Courteau, Chabot ne veut pas rater sa sortie.
« Les gars qui forment le noyau de l'équipe, ça fait quatre ans qu'on joue ensemble. Veux, veux pas, le temps nous a permis de tisser des liens. Nous sommes devenus de très bons chums. La chimie d'équipe est très bonne. C'est le fun de venir à l'aréna. Nous sommes capables d'être sérieux sur la glace et d'avoir du fun à l'extérieur. »
« Honnêtement, on veut aller jusqu'au bout. On y va une étape à la fois. Jusqu'à maintenant, ça va bien. C'est certain que notre but, c'est de remporter la coupe Memorial. On ne le cache à personne. »
Avant de penser à la coupe Memorial, Chabot aura la chance de remporter un autre championnat important.
Il lui reste une courte semaine à passer avec ses vieux chums des Sea Dogs avant de rejoindre les membres d'Équipe Canada Junior.
Ce n'est pas nouveau. Déjà, en quittant Ottawa au début du mois, il parlait avec passion de la médaille d'or qu'il veut aller chercher à Montréal au temps des Fêtes.
« Ça fait longtemps que j'y pense, au Championnat mondial junior. L'an dernier, nous n'avons pas obtenu le résultat que nous voulions. Je suis bien conscient que les joueurs qui obtiennent une deuxième chance de prendre part à ce tournoi sont rares. Nous n'avons pas aimé perdre l'an dernier. Nous voulons que ça se passe différemment cette année. »
Chabot sera le seul espoir des Sénateurs au sein d'Équipe Canada Junior.
Dorion croit que cinq espoirs de son organisation pourraient prendre part au prestigieux tournoi, en tout.
Brown et White pourraient faire partie de l'équipe nationale américaine.
Filip Chlapik, qui se maintient parmi les cinq meilleurs marqueurs de la LHJMQ, devrait être retenu au sein de l'équipe tchèque.
Jonathan Dahlen, qui connaît un bon début de saison dans sa Suède natale, pourrait compléter le portrait.
Un match en plein air toujours possible
Tous les espoirs ne sont pas perdus. Les Sénateurs et le Canadien pourraient bel et bien croiser le fer, en décembre 2017, dans un match en plein air à la Place TD. Selon nos collègues de Postmedia, le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, aurait adouci sa position. Il serait désormais prêt à concevoir que ce match soit présenté sur le territoire du Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG). Ne resterait plus qu'à poursuivre les négociations avec la direction de la Ligue nationale de hockey pour finaliser les derniers détails. M. Melnyk s'est certainement montré chaleureux envers OSEG, dans les derniers jours. Il s'est empressé de se brancher sur Twitter, dimanche soir, pour féliciter le Rouge et Noir, à la suite de son triomphe en finale de la coupe Grey. Jeudi, il a utilisé Twitter une fois de plus, histoire de leur souhaiter la bienvenue. Les champions, a-t-il souligné avec fierté, passaient la soirée dans la loge du propriétaire.
MacArthur jouera, promet Dorion
Clarke MacArthur continue de s'entraîner avec ses coéquipiers. Lors de sa dernière sortie sur patins, jeudi matin, il portait encore un chandail d'une couleur différente, ce qui laisse croire qu'il n'est pas prêt à encaisser des mises en échec. Durant son passage sur les ondes de la radio, vendredi matin, Pierre Dorion a juré qu'on le reverra dans un match à l'hiver 2017. « Clarke jouera de nouveau. J'en suis convaincu à 100 %. Je ne suis pas convaincu à 99 %, mais bien à 100 % », a-t-il déclaré. MacArthur n'a pas joué depuis le mois d'octobre 2014.