Mark Stone

Sur la glace le matin, dans la rue le soir

«Est-ce que Stone peut venir jouer avec nous?» Dans l'ouest d'Ottawa, dimanche soir, un gamin qui n'a pas froid aux yeux est allé cogner à une porte de son quartier dans le but de recruter un joueur de talent pour son match de hockey de rue. Son audace a été récompensée quatre fois plutôt qu'une. Mark Stone, nouveau résidant du secteur, est sorti avec un bâton dans les mains. Il a également traîné ses colocataires Curtis Lazar et Chris Wideman. Alex Chiasson, de passage chez le trio afin de partager un repas, s'est joint à la partie. «Nous ne pouvions pas refuser l'invitation. Personnellement, quand j'étais enfant, j'aurais rêvé de jouer avec des pros de la LNH», dit Lazar. Les quatre pros ont joué avec six enfants, dimanche. «Le mot va se passer. La prochaine fois, il pourrait bien y en avoir entre 30 et 40», ricane Wideman.