Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Lassi Thomson a arrêté Tim Stützle à un contre un dès le début du match.
Lassi Thomson a arrêté Tim Stützle à un contre un dès le début du match.

Stützle fait bonne première impression

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le huis clos a été levé au camp des Sénateurs d’Ottawa à temps pour un dernier match simulé qui était crucial pour certains aspirants à des postes.

Les yeux des dirigeants de l’équipe n’étaient pas tous rivés sur Tim Stützle même s’il avait l’occasion de jouer pour la première fois au Centre Canadian Tire lundi, devant une poignée de membres de la faune médiatique locale.

Le jeune Allemand, troisième choix du dernier repêchage, a bien paru aux côtés de Derek Stepan et Evgenii Dadonov même s’il n’a pas compté dans la défaite de 7-4 de ses Noirs face à des Blancs qui ont profité de la rouille du gardien numéro un Matt Murray. Il a obtenu une passe sur un but de Stepan, en plus de compter lors d’une fusillade impromptue.

«Pour un gars qui était au Championnat mondial junior, a pris un vol pour venir ici, a été assis dans une chambre d’hôtel pendant une semaine et a eu un entraînement avant d’être lancé dans un match, vous pouviez voir sa vitesse dynamique et son habileté à créer des jeux. Il voyait de nouveaux systèmes, de nouveaux partenaires de trio et il a été exceptionnel. À trois contre trois à la fin, il a montré qu’il va sortir les gens de leurs sièges, c’est juste une question de temps. Il doit s’habituer à la vitesse de la LNH, mais il a fait beaucoup de bonnes choses ce soir», analysait l’entraîneur-chef D.J. Smith après coup.

Même si c’est assez différent dans un aréna vide, le principal intéressé a trouvé le rythme de jeu élevé.

«L’intensité était très haute, c’est un niveau différent que le Championnat mondial junior. J’ai trouvé que j’ai été ok, j’étais nerveux un peu au début alors que tout est nouveau. Je pense que c’est normal et je me sentais de mieux en mieux plus le match avançait», a-t-il indiqué.

L’espoir Drake Batherson semblait également à l’aise sur un trio offensif avec Brady Tkachuk et Josh Norris, qui semblait bien en avance sur le premier choix de 2016 Logan Brown au centre, ce dernier étant pas mal invisible toute la soirée. Norris, la recrue de l’année dans la Ligue américaine l’an dernier, a cependant commis quelques revirements que l’entraîneur-chef D.J. Smith n’a probablement pas aimés.

Tkachuk, qui se comporte en jeune vétéran, a bien aimé la chimie qui se développait avec ses partenaires d’un soir.

«Nous avons bien commencé, c’était la première fois en 10 mois qu’on jouait un match de trois périodes de 20 minutes en 10 mois, donc ça va prendre un peu de temps. Maintenant, il faut juste être prêt pour vendredi soir, c’est ça le plus important, parce qu’à partir de vendredi, c’est un sprint pour quatre mois. Il va falloir continuer à élever notre jeu», a-t-il souligné, lui qui a lâché les gants contre son ami de St. Louis Logan Brown après un coup douteux à l’endroit de Thomas Chabot «pour montrer qu’on va se défendre les uns les autres toute la saison».

«Ils peuvent tous faire des jeux et ils travaillent fort, a noté Smith au sujet de son trio de jeunes de 22 ans ou moins. Ils ne joueront peut-être pas ensemble toute l’année, mais c’est un trio qui représente le futur de l’équipe. Brady est un gars qui va devant le filet, Norris et Batherson peuvent faire des jeux. Norris est un centre qui, actuellement, peut vraiment se rendre aux deux bouts de la patinoire. Ils ont fait de bonnes choses et ils ont commis des revirements aussi, ce que des jeunes joueurs vont faire. Mais en général, ils ont été bons tout au long du camp.»

Le défenseur Christian Wolanin a réussi un tour du chapeau dans le match en plus de compter en fusillade, s’attirant des bons mots de son entraîneur tout comme des recrues comme le premier choix de 2019 Lassi Thomson, qui a arrêté Stützle à un contre un dès le début du match, et Artem Zub, qui a cherché noise à Alex Galchenyuk à un moment donné. Ce dernier a été assez invisible, comptant un but lors d’une période à trois contre trois à la fin de la soirée.

Smith a laissé ses deux gardiens pour la prochaine saison, Matt Murray et Marcus Högberg, devant leurs filets pour les 65 minutes de jeu. Si ce dernier a été relativement solide, le cerbère acquis des Penguins avait l’air passablement rouillé. «Je ne m’inquiète pas pour lui, il se prépare et il travaille à corriger certaines choses. Il y a eu plusieurs erreurs et des revirements devant lui, le genre de choses qui, on l’espère, n’arriveront pas quand la saison va commencer. Il va être prêt quand ça va être le temps», a-t-il espéré.

+

UN DOUBLÉ PENDANT LE BALLOTTAGE POUR CHLAPIK

Filip Chlapik avait beau avoir été soumis au ballottage plus tôt dans la journée, il n’a pas raté sa dernière chance de montrer à ses patrons qu’il veut commencer la saison avec les Sénateurs, que ce soit avec le «gros» club ou avec l’escouade de réservistes.

L’attaquant tchèque y est allé d’un doublé dans le gain de 7-4 des Blancs, alors que l’entraîneur-chef D.J. Smith a estimé que le trio qu’il complétait avec Matthew Peca et Parker Kelly, deux autres joueurs destinés à être avec le club-école de Belleville ou encore avec le taxi squad de six joueurs alloué pour cette saison différente, «a été le meilleur sur la glace» lundi soir au Centre Canadian Tire.

Filip Chlapik et Matt Murray

«Tout le monde essaie encore de se tailler un poste dans l’équipe ou sur l’escouade de réservistes, on veut tirer profit au maximum de nos chances et on a donc donné notre 100 % pour prouver qu’on veut être ici», a commenté Chlapik après coup.

Estimant avoir connu un bon camp, lui qui a joué brièvement à Prague dans la ligue de son pays avant de revenir en Amérique du Nord cet automne, l’ancien des Islanders de Charlottetown ne faisait pas trop de cas de s’être retrouvé au ballottage en même temps que les Rudolfs Balcers, Jean-Christophe Beaudin et Christian Jaros, ainsi que les vétérans des mineures Logan Shaw et Mike Haley.

«Ça fait huit mois que je travaille avec l’idée de faire l’équipe et je suis venu avec l’idée de tout donner ici. Je pense que j’ai fait un assez bon travail à ce niveau. En même temps, j’ai été rétrogradé lors des trois dernières années et maintenant, pour ce faire, ils doivent me soumettre au ballottage. C’est une expérience différente et personne n’est heureux quand ça arrive. Certains gars sont fâchés, mais moi, ce match était une autre chance de montrer que je veux jouer à ce niveau-ci», a poursuivi Chlapik, qui avait joué 31 matches à Ottawa l’an dernier (3 buts, 3 passes) ainsi que 37 à Belleville (10 buts, 12 passes).

+

ENTRE LES LIGNES

Outre Chlapik et Wolanin, les autres buts des Blancs ont été comptés par le défenseur québécois Jonathan Aspirot ainsi que Matthew Peca. La réplique des Noirs est venue de Drake Batherson, sur un bel échange avec Evgenii Dadonov, Josh Brown, Derek Stepan et Alex Galchenyuk. Matt Murray a alloué six buts, le troisième de Wolanin étant compté dans un filet désert.

Après avoir eu le feu vert en fin de semaine pour commencer à patiner au camp après une quarantaine de deux semaines, le défenseur Erik Bränsström a déclaré forfait à la dernière minute pour le match en raison de ce que D.J. Smith a décrit comme «une blessure mineure qui devrait lui faire rater juste une autre journée». Son compatriote Filip Gustavsson, absent pendant une partie du camp pour une raison inexpliquée par le club, a participé aux entraînements matinaux mais il n’était pas sur le banc en soirée, Joey Daccord et Kevin Mandolese étant les adjoints de Murray et Högberg.

D.J. Smith a laissé entendre que le club prendrait ses décisions finales après avoir révisé le vidéo du match de lundi soir, en vue de l’entraînement de mardi. «Il pourrait y avoir des changements à ce qu’on pensait. Des gars ont joué assez bien pour être de l’alignement, d’autres méritent d’être sur l’escouade de réservistes, et de l’autre côté, certains gars ont perdu leur poste. C’est une ligue compétitive et parfois ce n’est pas populaire, mais je dois prendre les meilleures décisions pour l’équipe», a-t-il dit.