Mark Stone

Stone et Duchene, ça commence à presser

ANAHEIM — Les Sénateurs sont débarqués en Californie lundi après-midi alors que de nombreux nuages noirs planent toujours au-dessus d’eux.

Et on ne parle même pas de ceux qui les attendaient à Anaheim, où le ciel était couvert.

La série de huit défaites consécutives de la fin décembre/début janvier pèse évidemment lourd sur les épaules de toute l’organisation.

En plus d’avoir fait glisser le club au 31e et dernier rang du classement général du circuit Bettman, faisant oublier que l’équipe jouait pour ,500 le 1er décembre après avoir vaincu les Sharks de San Jose lors du retour dans la capitale d’Erik Karlsson, ces ratées pourraient compliquer les négociations qui se déroulent avec les deux piliers en attaque du club, Mark Stone et Matt Duchene.

Faut-il le rappeler ? Ils pourraient tous deux devenir des joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet prochain, et plus cette date approche, plus les chances qu’ils explorent leur valeur sur le marché augmentent, comme le cas de John Tavares avec les Islanders de New York l’a montré l’an dernier. Ces derniers ont beau se débrouiller sans lui maintenant qu’il est à Toronto, dans un contexte de reconstruction, les Sénateurs ne peuvent courir le risque de les laisser partir sans rien obtenir en retour, surtout après le gros prix payé la saison dernière pour amener Duchene du Colorado.

Si une entente ne peut être négociée d’ici à la date limite des transactions du 25 février à 15 h, à peu près tous les observateurs s’attendent à ce que les deux meilleurs compteurs du club cette saison soient offerts aux plus offrants. Il en va de même pour l’autre membre du « trio d’agents libres » que Guy Boucher rassemble à l’occasion, Ryan Dzingel, qui se dirige vers une deuxième saison consécutive de plus de 20 buts et qui demandera lui aussi une augmentation de salaire substantielle.

Stone a signé un contrat d’un an pour 7,35 millions $ (US) l’été dernier juste avant de passer devant un arbitre qui aurait été appelé à trancher entre l’offre du club et la demande de ses agents de Newport Sports, Craig Oster et Don Meehan. Duchene écoule la dernière année du pacte de cinq ans pour 30 M $ (6 M $/an) signé avec l’Avalanche en juillet 2013. Dzingel, lui, écoule la dernière année du pacte de deux ans pour 3,6 M $ (1,8 $/saison) qu’il avait accepté avant de passer en arbitrage en juin 2017. Il est aussi un client de Newport Sports, son agent étant cependant Edward Ward.

Les échos rapportés par différents « informateurs » des réseaux télévisés laissent entendre qu’aucune entente n’est imminente avec les membres de ce « Big Three » qui va coûter cher (probablement 10 M $ par saison pour Stone, plus de 8 M $ pour Duchene et 5-6 M $ pour Dzingel).

Matt Duchene

Duchene pourrait profiter des prochains jours pour rencontrer son agent Pat Brisson, l’ancien Olympique qui est basé à Los Angeles, mais le DG Pierre Dorion n’aura pas de face à face avec ce dernier, comme il l’aurait fait en novembre dernier à Toronto, étant donné qu’il n’a pas accompagné son club en Californie. Après le Championnat mondial junior en Colombie-Britannique, il a immédiatement mis le cap vers la Floride pour une réunion annuelle des dépisteurs amateurs et professionnels de l’équipe.

Il faut présumer cependant qu’il devra fixer une date butoir. Celle-ci pourrait être un peu après le retour de la pause du Match des étoiles au début février, pour en arriver avec des ententes avec ces trois joueurs, avant de voir ensuite ce qu’ils pourraient rapporter dans des transactions si une entente est impossible.

+

ARCHIBALD RAPPELÉ

Pendant qu’ils étaient dans les airs en direction d’Anaheim, les Sénateurs ont annoncé le rappel de l’ailier gauche Darren Archibald, acquis la semaine dernière de Vancouver en même temps que le gardien Anders Nilsson.

Il se veut probablement une police d’assurance pour le périple en Californie alors que Guy Boucher a indiqué après le match de dimanche que Bobby Ryan représentait un cas douteux après avoir bloqué un tir avec la main droite à la fin du revers de 5-4 contre la Caroline.

Archibald, qui a joué 52 matches en carrière pour les Canucks (il a récolté 4 buts et 9 points en 23 parties l’an passé), a joué deux parties pour le club-école de Belleville en fin de semaine dernière, obtenant une passe.

L’arrivée d’Archibald porte l’alignement actif des Sénateurs au maximum de 23 joueurs, soit 14 attaquants et 7 défenseurs, en plus de deux gardiens.

Il reste à voir si le gardien numéro un Craig Anderson se joindra au club pour le voyage, comme Boucher l’espérait dimanche.