Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’ancien Sénateur Mark Stone a été nommé premier capitaine de l’histoire des Golden Knights de Vegas.
L’ancien Sénateur Mark Stone a été nommé premier capitaine de l’histoire des Golden Knights de Vegas.

Stone capitaine à Vegas, Brännström cédé à Belleville

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
L’ancien Sénateur Mark Stone a été nommé premier capitaine de l’histoire des Golden Knights de Vegas mercredi, ce qui n’a pas manqué de chatouiller les partisans des Sénateurs alors que le même jour, ces derniers cédaient la pièce-maîtresse de son échange d’il y a deux ans, le défenseur Erik Brännström, à leur club-école de Belleville.

Ce dernier n’a évidemment pas vraiment pu se faire justice au camp d’entraînement, en ayant raté les 10 premiers jours parce qu’il avait été en contact avec quelqu’un qui a obtenu un test positif à la COVID-19. Et quand il a finalement pu patiner en fin de semaine, il a eu une «légère blessure» qui l’a tenu à l’écart de la dernière partie simulée de lundi.

«Je suis sans mot, a déclaré Stone en visioconférence une fois que sa nomination a été annoncée. C’est quelque chose qui me rend très humble. De voir où cette organisation est rendue après seulement trois ans. C’est un honneur et ce n’est pas quelque chose que je vais prendre à la légère. Je suis très excité de faire ce travail.»

Faut-il rappeler que Stone a été échangé aux Knights le 25 février 2019, les Sénateurs obtenant Brännström et un choix de deuxième ronde utilisé en octobre dernier pour sélectionner l’attaquant Egor Sokolov, alors que Vegas obtenait également l’attaquant Tobias Lindberg.

Le d.g. des Sénateurs Pierre Dorion avait alors déclaré que c’était «la journée comme directeur général dont je suis le plus fier», excité qu’il était de mettre la main «sur le meilleur espoir à la ligne bleue de tout le hockey». Il s’était excusé pour cette déclaration le lendemain, disant que «le dépisteur en moi a trop parlé et je dois me rappeler que je suis le d.g. ici. Mais nous savons à quel point Erik Brännström va être bon. C’est probablement ce que j’aurai dû dire. Nous remercions Mark pour tout ce qu’il a apporté (à l’équipe), mais en même temps, Erik Brännström, nous pensons, va être une future vedette de la LNH.»

Le défenseur Erik Brännström

L’arrière suédois de 21 ans a joué deux matches dans la LNH à la fin de la saison 2018-2019, et il a commencé la saison dernière dans la capitale nationale, récoltant quatre passes en 31 matches avant d’être rétrogradé à Belleville, où il a terminé l’année en force (3 buts, 23 points en 27 parties).

Il a commencé la présente saison en Suisse, obtenant 2 buts et 6 passes en 10 parties malgré deux quarantaines de son club en raison du coronavirus. Il a dit dimanche dernier que ce séjour avec les Tigres de Lagnau lui avait «permis de retrouver ma confiance».

Maintenant, à moins d’un rappel au cours du prochain mois de la saison, il devra attendre que la saison de la Ligue américaine de hockey se mette en branle le 4 février prochain avant de disputer son premier match.

Il en va de même pour les autres espoirs du club qui ont été cédés à Belleville mercredi, dont les Logan Brown et Alex Formenton qui espéraient tous deux être de la formation partante contre les Maple Leafs vendredi.

Dorion devrait parler de ses plans pour ces jeunes joueurs jeudi alors qu’il doit s’adresser aux médias locaux à la veille du début de la campagne.

Pour en finir avec Stone, rappelons que ce choix de sixième ronde en 2010 a totalisé 311 points, dont 123 buts, en 366 matches lors de ses sept saisons avec Ottawa, où il s’était établi comme un leader qui aurait pu hériter du «C» après le départ d’Erik Karlsson. En deux saisons à Vegas, où il a signé un contrat de huit ans pour 76 M $ à son arrivée alors qu’il avait 26 ans, il a récolté 26 buts et 74 points en 83 matches.