Viktor Stalberg viendra ajouter de la profondeur à l'attaque des Sénateurs.

Stalberg s'amène à Ottawa

Pierre Dorion voulait donner les moyens de ses ambitions à Guy Boucher et il pense avoir atteint cet objectif en faisant l'acquisition de l'attaquant Viktor Stalberg mardi.
À 24 heures de la date limite des transactions dans la LNH, le d.g. des Sénateurs d'Ottawa a refilé son choix de troisième ronde au repêchage de juin prochain aux Hurricanes de la Caroline pour ce Suédois de 31 ans qui a neuf buts et trois passes à sa fiche cette saison, en 57 parties.
L'ancien des Maple Leafs de Toronto, des Blackhawks de Chicago (avec qui il a gagné la coupe Stanley en 2013), des Predators de Nashville et des Rangers de New York également est un joueur à caractère défensif imposant à 6' 3'' et 209 livres. Il peut jouer autant à l'aile gauche qu'à l'aile droite et il a un salaire raisonnable de 1,5 M$, lui qui deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain.
« Pour nous, ajouter quelqu'un capable de jouer sur nos deux dernières lignes, quelqu'un qui joue sur la meilleure unité de désavantage numérique de la ligue, qui a beaucoup d'expérience parce qu'il a tout vu et qui est polyvalent, en plus d'avoir un bon gabarit et d'être rapide, ce que Guy aime beaucoup, c'était très attrayant », a commenté Dorion lors d'un appel-conférence survenu au lendemain de l'échange pour obtenir Alexandre Burrows de Vancouver.
« J'ai parlé à Guy et je pense qu'il voulait faire des pirouettes », a-t-il ajouté plus tard.
Celui-ci a mentionné qu'il discutait avec son homologue des Hurricanes, Ron Francis, depuis environ deux semaines et que la performance de Stalberg lors du gain de 3-0 des Hurricanes vendredi dernier contre son club avait pesé dans la balance. « Notre dépisteur professionnel Jim Clark était là pour ce match et je lui ai demandé, est-ce qu'il joue toujours avec autant d'ardeur ? Il a répondu que oui, ce qui a rendu la décision assez facile pour moi. J'ai demandé où il cadrerait dans son club, et il le voyait sur un troisième ou quatrième trio pour nous aider à atteindre l'objectif de participer aux séries », estime Dorion.
Stalberg, qui portera le numéro 24 avec Ottawa, était à Fort Lauderdale avec son ancien club et il n'a pu être joint pour commenter la transaction, ce qu'il fera après avoir participé à son premier entraînement avec les Sénateurs mercredi.
Dorion pense que lui et Burrows rendront Ottawa « un club contre lequel il sera encore plus difficile de jouer » et il a remercié son propriétaire, Eugene Melnyk, de lui avoir donné le feu vert pour ajouter des salaires à sa masse salariale, qui s'élève à environ 69 M$ selon le site capfriendly.com.
Plusieurs partisans de l'équipe enflamment les réseaux sociaux depuis qu'il a cédé l'espoir Jonathan Dahlen aux Canucks pour Burrows, estimant qu'il a trop sacrifié l'avenir du club pour le présent.
« Ce n'est pas vrai du tout. Je sais que nos partisans ont l'équipe à coeur, autant dans l'avenir immédiat qu'à long terme. Pourquoi notre organisation ne pourrait-elle pas faire des échanges à la limite pour dire à nos partisans ainsi que nos joueurs, ''On y va pour gagner''. On y va pour faire les séries et on verra ce qui arrivera si on y parvient. Nous pensons qu'on n'a pas donné de joueurs qui ont le potentiel d'être des joueurs d'impact dans la LNH », a-t-il dit, citant ses meilleurs espoirs, les Thomas Chabot, Colin White, Logan Brown et le premier choix de cette année, en plus d'autres joueurs qui sont présentement dans les mineures.
« Le plus important de tout est le message que j'envoie aux 23 joueurs dans ce vestiaire, qui est ''Hey, les gars, on croit en vous'' », a-t-il ajouté.
Les Sénateurs n'auront que trois choix au repêchage de Chicago en juin, ceux de première, quatrième et sixième rondes, tous les autres ayant été échangés. 
Dorion pourrait possiblement en récupérer un s'il décide de sacrifier l'attaquant Curtis Lazar, l'ancien premier choix au repêchage qui n'a qu'une passe à sa fiche cette saison. Il aurait une offre pour un choix de deuxième ronde, selon les rumeurs qui sont véhiculées par certains médias, mais il en voudrait un de premier tour.
« Je vais être actif jusqu'à 14h59 (mercredi), mais ne soyez pas surpris si je ne fais rien d'autre », a-t-il mentionné à la fin de son point de presse.
Varone et Blunden cédés
Phil Varone
Alors que le reste de l'équipe profitait d'une journée de congé à son retour d'un voyage de quatre matches, les Sénateurs ont annoncé que les attaquants Phil Varone et Mike Blunden étaient rétrogradés à nouveau à leur club-école de Binghamton. Le premier a disputé les parties de dimanche et lundi en Floride, jouant plus de 12 minutes dans la défaite de 5-1 contre Tampa Bay, tandis que Blunden n'a joué que ce match, son deuxième avec l'équipe de son patelin cette saison. Il a écopé de quatre minutes de punition contre le Lightning, un de ses anciens clubs. 
Confirmé pour DiDomenico
Les Sénateurs ont confirmé mardi que l'attaquant Chris DiDomenico traversait l'Atlantique pour signer un contrat avec eux pour le reste de la présente saison et la prochaine. Il a accepté les termes d'un pacte à deux sens qui lui rapportera 550 000 $ cette année (au pro rata de ce qu'il reste de la saison) dans la LNH et 150 000 $ dans la Ligue américaine, alors que son salaire l'an prochain sera de 650 000 $ (190 000 $ à Binghamton). Dernière formalité avant qu'il puisse devenir officiellement un membre de l'équipe, et que les dirigeants puissent parler de leurs plans pour lui,  il doit être soumis au ballottage jusqu'à midi mercredi. Il a été le meilleur compteur de son équipe cette saison avec 38 points, dont 12 buts, en 48 matches.