En point de presse par la suite, Smith a été appelé à expliquer la décision de son organisation de reléguer Batherson et Chlapik aux mineures après à peine deux matches

Smith passe son message

Après avoir remis en question l’effort de ses joueurs samedi, en plus d’approuver la rétrogradation à Belleville de deux jeunes espoirs en Drake Batherson et Filip Chlapik, D.J. Smith n’attendait pas ses Sénateurs d’Ottawa avec une brique et un fanal lundi à leur retour au travail après une journée de congé.

L’entraîneur-chef a bien commandé plusieurs exercices où les joueurs devaient lutter à un contre un, ou deux contre deux, et il y a eu un peu de patinage à la fin, rien de trop exigeant ou inhabituel pour des hockeyeurs professionnels. Pas une pratique punitive, loin de là, 45 minutes intenses et c’était terminé au Centre Canadian Tire.

En point de presse par la suite, il a été appelé à expliquer la décision de son organisation de reléguer Batherson et Chlapik aux mineures après à peine deux matches (un seul pour ce dernier), pour ensuite rappeler l’attaquant russe Vitaly Abramov lundi.

« Vous savez quoi, je pense que c’est mieux pour lui (Batherson) d’aller jouer des matches “en bas”, de retrouver sa confiance à prendre des tirs. Il travaillait loin de la rondelle, j’ai trouvé qu’il était meilleur l’autre soir [samedi contre New York]. Mais il est un joueur offensif et on voyait sa confiance diminuer un peu. Il ne prenait pas autant de tirs. Il va obtenir des répétitions là-bas, il va jouer sur l’avantage numérique. Il va être un très bon joueur. Il va aller là-bas, se mettre au travail et mériter de revenir », a-t-il indiqué.

Concernant Chlapik, l’attaquant tchèque qui avait obtenu une passe lors du match inaugural à Toronto avant d’être laissé de côté samedi, il a expliqué qu’il « avait été correct contre Toronto, mais il a aussi besoin de jouer plus souvent. Il n’allait pas être dans l’alignement, donc c’est mieux pour lui d’aller jouer là-bas ».


« « Je pense que ça doit être comme ça, les joueurs les plus compétitifs, ceux qui travaillent le plus fort vont obtenir des chances. » »
D.J. Smith

En contrepartie, il pense que l’organisation envoie un bon message à ses espoirs qui sont à Belleville en rappelant Abramov, qui avait connu un excellent camp d’entraînement.

« Il travaille et il patine, il a été le meilleur joueur du club [samedi] contre les Marlies lors de leur premier match, et il est récompensé. Je pense que ça doit être comme ça, les joueurs les plus compétitifs, ceux qui travaillent le plus fort vont obtenir des chances. Votre rang de repêchage ou l’endroit où vous vous retrouvez dans notre système importe peu, ceux qui sont compétitifs et travaillent avec le plus d’ardeur vont obtenir une chance de monter », a-t-il affirmé.

« Les joueurs qui sont les meilleurs “en bas” vont être récompensés et vont jouer des matches ici. Il faut que ce soit comme ça. C’est une saine compétition, et éventuellement, tu mérites le droit d’être dans la LNH à temps plein. Je pense que ça va créer de la bonne compétition là-bas, et ça va garder les gars sur leurs gardes ici. Il y a des jeunes qui s’en viennent pour prendre votre travail tout le temps. C’est comme ça dans le sport professionnel », a-t-il ajouté.

Avec un jeu de puissance qui n’a pas encore produit (0 en 8 en deux matches), le centre Logan Brown aurait pu être rappelé de préférence à Abramov, mais Smith a dit qu’il était trop tôt pour se tourner vers lui. « Il est un très bon joueur offensif. Il y a une raison pourquoi on l’a rétrogradé pour commencer l’année, on veut qu’il travaille sur son jeu. Quand il va vraiment se mettre en marche [à Belleville], je suis certain qu’on va lui donner une chance de revenir. Mais il a besoin de jouer, et de jouer beaucoup, d’avoir la rondelle sur son bâton. On ne pensait pas pouvoir lui donner assez de glace ici », a-t-il noté.

Concernant ses commentaires de samedi sur l’effort, il a réitéré que « dans l’ensemble des 20 gars, ce n’était pas au niveau où ça doit être pour battre des équipes sur une base quotidienne ».