FILE - In this March 24, 2017, file photo, Pittsburgh Penguins' Sidney Crosby plays in an NHL hockey game against the New York Islanders, in Pittsburgh. Crosby might be playing the best hockey of his career, a scary thought for the rest of the NHL. (AP Photo/Gene J. Puskar, File)

Sidney Crosby ne prend pas les Sénateurs à la légère

Un peu tout le monde, à Pittsburgh, s'attend à ce que les Penguins ne fassent qu'une bouchée des Sénateurs.
Enfin, presque.
Le capitaine Sidney Crosby est d'avis que ses prochains adversaires ne sont pas battus d'avance.
« Ils ont de la profondeur et ils ne manquent pas de confiance. Ils sont bien structurés, défensivement, et leur gardien joue très bien. Toutes les équipes qui se rendent jusqu'ici présentent des similitudes. Elles croient en leurs capacités. Elles croient qu'elles jouent de la bonne façon. Les Sénateurs représenteront un bon test pour nous », a-t-il confié au quotidien Post-Gazette.
La principale force des Penguins, comme toujours, réside dans la ligne du centre. Crosby et Evgeni Malkin forment toujours, après toutes ces années, le meilleur duo au monde.
Nick Bonino ne connaît pas de grandes séries, mais il demeure un centre numéro trois très fiable.
Le vétéran Matt Cullen, 40 ans, ferme la marche.
Celui qui a brièvement porté les couleurs des Sénateurs, au printemps 2010, suit avec intérêt leur parcours.
Il a également beaucoup de respect pour eux.
« Quelle histoire ! Ils jouent vraiment très bien. Vous savez, j'ai toujours eu beaucoup de respect pour Bryan Murray. J'ai pu atteindre la LNH, un peu grâce à lui, dans l'organisation des Mighty Ducks d'Anaheim. »
« Nous avons passé beaucoup de temps sur la route, dernièrement. Nous avons donc eu le temps de regarder quelques-uns de leurs matches et nous trouvons qu'ils jouent fort bien. Ils nous ont offert une belle résistance, en saison régulière. Nous savons fort bien qu'ils forment une équipe dangereuse. »
Quand l'équipe reprendra l'entraînement, dans les prochaines heures, la question du gardien de but numéro un reviendra sur le tapis. Marc-André Fleury a joué tous les matches jusqu'ici, mais le jeune Matt Murray s'approche d'un retour au jeu.
Pour Patric Hornqvist, il n'y a pas lieu de débattre longtemps. Fleury mérite de continuer.
« Il a été incroyable jusqu'ici. Il a été notre meilleur joueur depuis le début des séries.