Le défenseur Maxime Lajoie devra être opéré en raison d'une hernie sportive au bas du ventre.

Saison terminée pour Maxime Lajoie

Maxime Lajoie a commencé sa saison 2018-2019 à Ottawa contre toute attente, l’a poursuivie à Belleville quand il a semblé commencer à manquer de souffle, et il va la terminer sur une table d’opération la semaine prochaine.

Les Sénateurs ont fait savoir vendredi que leur défenseur franco-albertain de 21 ans devra être opéré en raison d’une hernie sportive au bas du ventre, ce qui fait qu’il ne pourra donc pas aider leur club-école de la Ligue américaine de hockey dans le dernier droit ainsi qu’en séries, s’il parvient à s’y qualifier, le processus de récupération après une telle chirurgie étant de 8 à 10 semaines.

«Ça a commencé à me déranger à la fin janvier, début février. Je ne savais pas vraiment ce que c’était. On m’a fait subir des traitements, mais ça ne partait pas vraiment complètement. Un test I.R.M. (imagerie à résonnance magnétique) a révélé ce que c’était il y a une couple de semaines et je vais être opéré la semaine prochaine... C’est mieux de le faire maintenant afin d’avoir mon été au complet pour m’entraîner et m’améliorer. J’aurais pu essayer de jouer, mais ça aurait nui à mon été d’entraînement... Ça aurait été bien de jouer en séries, mais je dois m’occuper de mon corps», a révélé Lajoie vendredi en mêlée de presse.

Cédé aux petits Senators le 23 février dernier, Lajoie n’aura disputé que trois parties à Belleville, récoltant une passe. Auteur d’un but dès son premier match dans la LNH, il avait auparavant disputé 56 parties dans la LNH à sa deuxième saison chez les professionnels, récoltant 7 buts et 15 points ainsi que 20 minutes de punition, avec un différentiel de moins-25 accumulé en jouant souvent aux côtés de Cody Ceci contre les meilleurs attaquants adverses.

«Il a connu un excellent camp d’entraînement et un excellent calendrier pré-saison pour se tailler un poste dans l’équipe. Nos attentes n’étaient pas élevées, on pensait qu’il jouerait seulement quelques parties hors-concours. Il a eu un début de saison remarquable, ses 20 premiers matches ont été excellents. Lors des 20 suivants, il a eu des bas, mais il semblait toujours bien jouer à des moments critiques. C’est pourquoi on l’avait gardé ici, a indiqué l’entraîneur-chef Marc Crawford. Quand on l’a descendu (à Belleville), il s’est blessé, malheureusement. Le point positif est que ça a été diagnostiqué assez rapidement et il va être capable de s’entraîner tout l’été, ce qui est positif parce que le principal point que Max doit améliorer est sa force physique. Le reste — son tir, son intelligence, son sens du jeu — est déjà à un niveau de la LNH.»

Malgré la déception de voir sa campagne prendre fin prématurément, Lajoie est heureux de l’ensemble de sa saison.

«Si vous m’aviez dit au début que je jouerais autant de matches que ça dans la LNH, j’aurais été surpris. Je suis heureux de ma saison, c’est un bon boost pour ma confiance», a-t-il souligné.

Le pensionnaire du gardien Craig Anderson réalise qu’en son absence, quelques autres défenseurs gauchers de l’organisation, comme Christian Wolanin et Erik Brännström, pourraient le dépasser dans la hiérarchie du club, et que tout sera à recommencer au prochain camp d’entraînement.

«C’est pour ça que je suis content d’être opéré maintenant, j’ai besoin de l’été pour améliorer des affaires, devenir plus fort. C’est un gros été pour moi», a-t-il noté.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Brännström au rancart

La quête d’une place en séries éliminatoires pour le club-école de Belleville s’est compliquée vendredi alors qu’en plus d’apprendre que Maxime Lajoie ne reviendra pas les aider dans le dernier droit, les Sénateurs ont aussi fait savoir que le défenseur Erik Brännström, acquis de Vegas dans l’échange de Mark Stone, devra s’absenter en raison d’une blessure au haut du corps qui sera réévaluée « de semaine en semaine ».

Erik Brännström

Le défenseur suédois de 19 ans a récolté quatre passes en neuf parties avec Belleville depuis son acquisition, lui qui a aussi joué deux matches dans la LNH avec les Sénateurs. Belleville n’a qu’un match au programme ce week-end, samedi à Hartford. Le club a deux points d’avance sur Cleveland au quatrième rang de la division Nord, mais Cleveland a deux matches de plus à jouer.

***

Craig Anderson

Luongo pas fini

Le gardien Craig Anderson s’est fait demander vendredi s’il avait été déçu de ne pas affronter son voisin dans le quartier Parkland de la banlieue de Fort Lauderdale, Roberto Luongo, la veille dans ce qui pouvait être son dernier départ au Canada, la retraite étant une possibilité après une campagne où il a été blessé à quelques reprises.

« Il lui reste une couple d’années (trois en fait) à son contrat. La seule personne qui sait ce qui va lui arriver dans l’avenir, c’est lui. Je pense qu’il n’a partagé ça avec personne. Il a été un guerrier si longtemps en raison de sa durabilité et son éthique de travail. Je le vois depuis sept ou huit ans l’été, son éthique de travail est à un niveau inégalé, ce n’est pas surprenant qu’il ait joué si longtemps. S’il choisit de jouer, il est encore capable de jouer », a noté Anderson.

***

Zack Smith

Entre les lignes

L’attaquant Zack Smith, blessé au dos, a patiné avec Cody Ceci et Ben Harpur, de même que les deux gardiens, alors que le reste de l’équipe tenait un entraînement hors-glace. Il demeure un cas douteux pour samedi, a indiqué Marc Crawford.

Selon TSN, les Sénateurs seraient intéressés aux services de l’attaquant suédois Joakim Nygård, qui a 21 buts et 35 points cette saison avec le club de Farjestad BK.

Dans le cadre du mois de l’égalité des sexes, les Sénateurs tiendront une clinique pour une soixantaine de joueuses de hockey d’âge novice, atome et pee-wee samedi après-midi au CCT, avec la participation d’Angela James, ancienne membre d’Équipe Canada, de Maria Dennis, ancienne joueuse d’Équipe USA, et de Mandi Duhamel, entraîneure-adjoint de l’Inferno de Calgary.