Mike Condon a fait face à 31 tirs, contre 36 pour Halak.

Ryan a bien essayé

Au moins cette fois, ce fut serré.

Les Sénateurs d’Ottawa ont encaissé un sixième revers de suite mardi soir, dont quatre sur leur propre patinoire du Centre Canadian Tire, cette fois 4-3 aux mains des Islanders de New York qui, comme eux, avaient joué la veille au soir.

Andrew Ladd a fait dévier un tir de la pointe avec un peu plus de deux minutes à faire pour éviter que ce match se rende en prolongation, ce que Thomas Chabot a bien tenté de forcer sauf que son tir a atteint le poteau peu après.

Les trois revers précédents à domicile avaient été par des pointages de 7-2 (contre la Floride), 6-2 (Edmonton) et 5-2 (Caroline), alors que la troupe de Guy Boucher a au moins été dans le coup à cette occasion. Cette série de revers, avec six autres matches à disputer avant la fin de cette saison décevante, fera plaisir à ceux qui souhaitent voir les Sénateurs obtenir les meilleures chances possible à la loterie du prochain repêchage, eux qui demeurent au 28e rang du classement général avec leur fiche de 26-39-11.

Un but de Bobby Ryan avec moins de cinq minutes à faire dans le match avait créé l’égalité 3-3. Déjà auteur de deux passes dans le match, Ryan a joué de chance alors que sa tentative de passe a été déviée accidentellement dans son filet par Brandon Davidson, la trajectoire changeante jouant un tour au gardien des Islanders Jaroslav Halak. Pour Ryan, c’était un quatrième match de suite avec au moins un point.

«On avait pris les devants, on a perdu cette avance, mais on a continué à se battre pour égaliser. Mais ils ont bien joué eux aussi, ils nous a manqué un but, a analysé Ryan. C’est bon de ramasser quelques points, tu veux finir sur un peu de positif et bâtir une chimie. On va prendre les petites victoires à l’intérieur d’un match afin de pouvoir partir la tête haute pour la saison morte.»

Des buts d’Anthony Beauvillier et Brock Nelson au cours d’un deuxième engagement pourtant dominé 13-7 par les locaux au chapitre des lancers ont lancé les visiteurs en avant 3-2. Les deux tirs ont traversé le gardien Mike Condon, quoique celui-ci était partiellement voilé par Alexandre Burrows à la seconde occasion.

Anders Lee a ouvert le pointage en avantage numérique au premier tiers en sautant sur le retour de lancer de John Tavares.

Matt Duchene lui a cependant servi une réplique assez rapide, également sur une attaque à cinq, quand il a fait dévier le tir de l’enclave de Jean-Gabriel Pageau.

Duchene a ensuite préparé le neuvième but de la campagne d’Erik Karlsson sur une descente à trois contre deux, le tir du défenseur surprenant Halak du côté de la mitaine.

Condon a fait face à 31 tirs, contre 36 pour Halak.

«Notre attaque s’est présentée, la leur également. Ils ont été très bons devant mon filet, leurs défenseurs ont fait du bon travail pour utiliser leurs gars et nos gars, c’était chaotique par moment dans notre zone. Il nous a manqué encore un but ce soir», estimait Condon.

«On aurait définitivement pu gagner ce match, nous avons eu le meilleur au niveau des lancers et des chances de marquer. On a offert un effort pendant 60 minutes. On a juste pas marqué quand c’était le temps. Le trio de Duchene a vraiment été bon, celui de Pageau également alors que Mike Hoffman a obtenu huit tirs au but. Nos jeunes ont bien fait aussi pour nous donner du ‘momentum’, notamment (Ben) Sexton qui a bien joué à la maison, il fait beaucoup de bonnes choses. Je vois ce que les entraîneurs voient à Belleville», analysait l’entraîneur-chef Guy Boucher.

Les Sénateurs auront congé mercredi après cette 18e série de deux matches en 24 heures et ils reviendront au CCT jeudi pour la visite des Panthers de la Floride. Ils chercheront à éviter d’égaler leur plus longue série de revers de la saison, sept de suite en novembre dernier.

>> Sommaire

DUCHENE CONTENT POUR KARLSSON

Voir Erik Karlsson compter a apporté un petit beaume sur une autre défaite des Sénateurs.

«J’ai été content de le voir compter. On en parle ici dans le vestiaire, c’est une situation difficile. Le voir marquer, c’est une bonne sensation pour lui dans un monde où il se sent assez ‘down’. C’était bien de voir ça», a dit le centre Matt Duchene, qui a préparé ce neuvième but cette saison du capitaine des Sénateurs, qui disputait un deuxième match à domicile depuis le décès de son fils prématuré, la semaine dernière.

«Il (Karlsson) a joué un match solide pour nous, il a joué avec ardeur. C’est le genre de match qu’il joue toujours», a souligné Guy Boucher au sujet de son capitaine, qui n’était toujours pas disponible pour les médias après la rencontre.

Duchene trouvait que son club méritait mieux qu’un sixième revers de suite. «Je pense que nous avons été la meilleure équipe pendant la majorité de la soirée. Nous avons eu plusieurs bonnes chances de compter mais (Jaroslav) Halak a été excellent pour eux. C’est frustrant, même si les points de classement ne veulent rien dire, tu veux quand même gagner des matches», a-t-il ajouté.

Son trio complété par Bobby Ryan et Ryan Dzingel a été dangereux lors de plusieurs de ses présences sur la glace, ce qui était une mince consolation pour Dzingel, qui a été frustré par Halak à sa sortie du banc des punitions en troisième période.

«On n’a pas bien fini ce match, ce qui nous arrive souvent de ce temps-ci, a dit l’attaquant américain. Je ne vois pas trop de positif de la façon dont notre trio a joué, quand on va regarder en arrière, on va chercher à apprendre encore, sortir le positif et le négatif de chaque match.»