« Disons que l’adaptation à L.A. a été assez facile », raconte Dion Phaneuf (gauche), qui se retrouve dans une équipe de vétérans et dans une ville où son épouse peut poursuivre sa propre carrière.

Retour serein pour Phaneuf

Dion Phaneuf a déjà été échangé trois fois au cours de sa carrière, mais il vivra une première samedi après-midi quand il affrontera les Sénateurs d’Ottawa : il n’a jamais joué un match pour lequel il était payé par les deux équipes.

« Je n’avais pas pensé à regarder ça sous cet angle, tu es le seul à m’y avoir fait penser », a dit le défenseur des Kings de Los Angeles au représentant du Droit après un entraînement hors glace tenu au Complexe sportif de l’Université d’Ottawa.

Dans le cadre de l’échange du 13 février dernier qui a envoyé Phaneuf et le centre Nate Thompson à Hollywood en retour de Marian Gaborik (blessé) et Nick Shore (passé à Calgary peu après), les Sénateurs ont accepté de payer 25 % de son salaire de 7 millions $ pour les trois dernières années de celui-ci.

Le défenseur qui avait été acquis des Maple Leafs de Toronto deux ans plus tôt avait appris qu’il devrait déménager au beau milieu d’un match contre les Penguins à Pittsburgh. Il avait fini la première période au bout du banc.

« C’était une nouvelle expérience. Je me doutais bien que quelque chose se tramait, mais je ne savais pas à quelle équipe j’avais été échangé avant de rentrer au vestiaire. Ce n’était pas parce que je jouais si mal que ça (qu’il avait été cloué au banc), a-t-il blagué. En fait, je savais que quelque chose s’en venait, Pierre (Dorion, le d.g. des Sénateurs) a été très correct avec moi. Pour ça, je ne souhaite que du bien à l’organisation des Sénateurs. J’ai adoré le temps que j’ai passé ici, les amateurs m’ont bien accueilli en arrivant de Toronto, tout comme l’équipe et les joueurs. Ottawa va toujours demeurer un endroit spécial pour moi, c’est ici que ma fille (Zaphire) est née. Et je vais toujours me souvenir de nos séries de 2017 quand nous sommes passés à un but près d’atteindre la finale. »

Pendant ses deux années à Ottawa, Phaneuf a été le partenaire de Cody Ceci et il était un assistant au capitaine Erik Karlsson, avec qui il avait établi une bonne relation. Ce dernier est parti en septembre, le rejoignant en Californie, avec les Sharks de San Jose. Les Mike Hoffman, Derick Brassard, Alexandre Burrows et autres ont quitté eux aussi.

« Il y a eu beaucoup de changements, ça fait partie du jeu, de la “business”. Les joueurs vont et viennent. “Karl” (Karlsson) est un des meilleurs joueurs de l’histoire de cette franchise, c’est entre lui et “Alfie” (Daniel Alfredsson), c’est un pile ou face. J’ai beaucoup de respect pour “Karl” et je ne lui souhaite que ce qu’il y a de mieux à San Jose, a souligné Phaneuf. Ils ont de bons jeunes maintenant. Je regarde aller (Thomas) Chabot, il a un excellent départ. J’ai joué avec lui l’an passé, il est un excellent jeune joueur. Je ne souhaite que du succès à Ottawa, sauf (samedi) contre nous. »

Avec les Kings, Phaneuf se retrouve avec un club de vétérans, dans une ville où son épouse, l’actrice Elisha Cuthbert, peut travailler. « Disons que l’adaptation à L.A. a été assez facile », souligne-t-il.

Il en va de même pour l’autre joueur passé aux Kings, Thompson, qui y avait sa résidence principale avec son épouse. Ce dernier a mentionné vendredi qu’il n’avait pas eu connaissance d’un vestiaire particulièrement « brisé » avant son départ d’Ottawa. « Il n’y avait pas une division particulière. C’est juste qu’on perdait des matches et quand ça arrive, c’est difficile », a-t-il indiqué.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Harpur est prêt

Avec la blessure de Cody Ceci, Guy Boucher a déjà annoncé son intention d’utiliser le défenseur Ben Harpur contre les Kings samedi, après qu’il ait été laissé de côté lors des quatre premiers matches de l’équipe. L’arrière format géant (il fait 6’ 7’’) espère bien saisir la chance qui s’offre à lui. « Je ne suis pas encore trop certain de ce qui va se passer avec les blessures que nous avons. Mais je me prépare depuis une semaine à être de retour dans l’alignement. Une bonne partie de la préparation est mentale, tu dois demeurer positif et t’amener à l’aréna chaque jour pour travailler à t’améliorer et demeurer en forme de match. Je sais comment ça marche, je l’ai déjà fait pendant ma carrière », a indiqué vendredi celui qui a joué 52 matches en saison régulière avec les Sénateurs.

Entre les lignes

Après la visite des Kings et de Dion Phaneuf, les Sénateurs receveront les Stars de Dallas et Marc Méthot lundi. Par la suite, ils auront quatre jours sans match avant de recevoir le Canadien samedi prochain... Le d.g. Pierre Dorion a indiqué que le club espère que les blessés Cody Ceci, Ryan Dzingel, Alex Formenton et même Max McCormick puissent revenir contre Montréal... Le club-école de Belleville est également affligé par des blessures, alors que les attaquants Logan Brown et Ben Sexton, en plus du gardien Marcus Hogberg, n’ont pas fait le voyage à Winnipeg avec les petits Senators. Brown sera au rancart pour deux semaines, selon Dorion. Les attaquants François Beauchemin et Daniel Ciampini ont été rappelés de Brampton (ECHL).