Zack Smith a été frappé accidentellement à la joue par le patin d’un adversaire, le 26 octobre dernier.

Retour confirmé pour Zack Smith

Les nouvelles de l’infirmerie étaient encourageantes pour les Sénateurs mardi alors que le centre Zack Smith était de retour à l’entraînement avec ses coéquipiers et que l’entraîneur-chef Guy Boucher a déjà confirmé qu’il sera de retour au jeu contre les Red Wings jeudi.

Blessé dimanche à Fort Lauderdale, Colin White était absent de son côté, mais Boucher « espère » qu’il pourra jouer lui aussi, sa blessure (à une main, semble-t-il) étant moins grave que ce qui était redouté.

S’il est en mesure d’enfiler son uniforme, Boucher a l’intention d’insérer son jeune centre de 21 ans entre Mark Stone et Brady Tkachuk sur son deuxième trio, poste où on retrouvait Chris Tierney mardi matin. Ce dernier serait alors refoulé sur une troisième ligne entre Bobby Ryan et Mikkel Boedker, alors que Smith pourrait pivoter une quatrième ligne solide en défensive avec Tom Pyatt et Magnus Paajarvi sur les flancs.

Smith a raté les neuf derniers matches en raison de trois fractures subies à l’os zygomatique de sa joue quand il a été frappé accidentellement par le patin de Matt Calvert, de l’Avalanche du Colorado, le 26 octobre dernier. Boucher estime que son retour va redonner la profondeur nécessaire pour que son équipe puisse jouer 60 minutes de hockey à un rythme élevé.

« C’est gros pour nous [qu’il revienne]. C’est gros pour notre unité de désavantage numérique, pour sa robustesse, pour notre identité, pour notre profondeur. Ça nous permet de reposer des gars qui n’auront pas à faire le même travail. C’est bon pour avoir de l’énergie pendant 60 minutes, c’est bon pour les éléments intangibles, c’est bon pour tellement de choses. Il peut prendre des mises au jeu à des moments importants et affronter les meilleurs joueurs adverses. C’est énorme pour nous », a-t-il souligné.

Quand il a recommencé à patiner la semaine dernière, d’abord en solitaire puis avec ses coéquipiers avant qu’ils ne se rendent en Floride en fin de semaine, Smith avait encerclé le match de jeudi sur son calendrier. L’attaquant est heureux de pouvoir atteindre cet objectif fixé avec les thérapeutes athlétiques de l’équipe.

« C’était ça le plan après la semaine dernière. Je patine depuis presque une semaine et je me sens bien, je me sens normal. Je dois juste m’habituer à la grille, c’est un gros ajustement. Les gars n’ont pas encore fini de m’achaler avec ça. Je commence à m’y faire, mais ça reste encore pas mal étrange », a indiqué Smith en revenant au vestiaire du club au Centre Canadian Tire après l’entraînement de mardi tenu au Sensplex.

Smith est l’un des vétérans de la LNH qui ne portent pas la demi-visière. Celle-ci a été rendue obligatoire pour tous les nouveaux joueurs au début de la saison 2013-2014. L’incident survenu le mois dernier à Denver ne l’a pas nécessairement convaincu de la porter, une fois que les médecins lui donneront le feu vert pour enlever la grille complète qui protégera jusqu’à nouvel ordre son os qui a été réparé grâce à une chirurgie.

« Je ne suis pas certain de ce que je vais faire. On va voir comment ça va aller avec la cage, combien de temps je vais pouvoir endurer ça. Je vais traverser ce pont quand on va y être rendu... J’imagine que ce serait plus facile comme ajustement de passer d’une grille complète à une demi-visière que de passer de rien à une visière », analyse le vétéran de 30 ans.

À son retour au jeu, Smith pense qu’il devra surtout retrouver son synchronisme alors qu’il a pu garder la forme au cours des trois dernières semaines, « vu que ce n’était pas comme une commotion ou une blessure à un genou. Il n’y a pas de crainte de jouer de façon physique [après la blessure], mon expérience avec les gars qui portent des grilles est qu’ils deviennent plus braves. Je n’ai pas besoin de faire attention, donc je devrais être capable de jouer à ma façon, comme je l’ai toujours fait », a-t-il affirmé.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Mike Condon

Condon sur la touche

Le séjour du gardien Mike Condon dans les mineures se complique. Alors qu’il s’était rapporté aux Senators de Belleville avec quelques jours de retard pour soigner une blessure mineure au bas du corps, l’entraîneur-chef Trent Mann a révélé dans une entrevue avec TSN 1200 que Condon s’est blessé à nouveau lors de son départ de vendredi dans un gain de 7-6 contre les Marlies de Toronto.

« Il s’est tordu quelque chose et il ne pourra pas jouer [mercredi]. J’espère que c’est une situation à court terme et qu’il pourra revenir vendredi », a dit Mann.

La recrue Filip Gustavsson, qui a accordé huit buts samedi dans un revers de 8-2 à Toronto, affrontera Utica mercredi et Jake Paterson a été rappelé de Brampton pour être son adjoint.

***

Nick Paul

Paul a bien fait

Ses statistiques n’ont pas été trop éloquentes (une passe en six parties, différentiel de moins-5), mais l’attaquant Nick Paul, qui a écopé pour faire place à Drake Batherson lundi, aurait quand même montré de bonnes choses à Guy Boucher pendant son dernier rappel.

« Il a beaucoup progressé par rapport aux dernières années, son éthique de travail et son implication [sont meilleures]. Il nous a donné des minutes [de jeu]. Je n’avais pas peur de le mettre sur n’importe quelle ligne. Là-dessus, il a beaucoup progressé. C’est dommage, il a eu des lancers, des opportunités de marquer, ça n’a pas ‘adonné’, mais on sait qu’il est capable de jouer avec nous. Ça, c’est positif parce que les dernières années, il lui en manquait », a dit Boucher.

***

Logan Brown

Entre les lignes

Blessé après avoir joué seulement un match à Belleville, l’espoir Logan Brown, choix de première ronde des Sénateurs en 2016, devait être absent jusqu’à la fin du mois de novembre, mais Trent Mann a laissé entendre mardi qu’il pourrait possiblement revenir au jeu dès vendredi, quand son club accueillera à nouveau les Marlies de Toronto.

Mark Borowiecki a obtenu congé d’entraînement mardi, mais Guy Boucher s’attend à ce qu’il soit en uniforme jeudi. Le défenseur Chris Wideman, qui n’a pas joué en Floride dimanche en raison d’une blessure mineure, a participé à l’entraînement.

Ben Harpur est toujours au rancart avec ses maux de dos.