Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion
Le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion

Repêchage: Dorion pense garder son premier choix

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
À la veille du repêchage amateur, un de ses événements favoris en tant qu’ancien dépisteur, le directeur général des Sénateurs d’Ottawa Pierre Dorion se disait comme toujours ouvert à toutes les propositions d’échanges.

C’était cependant particulièrement vrai pour ses deux choix de deuxième ronde, les 39e et 42e au total, alors qu’il doutait de recevoir une offre suffisamment alléchante pour se départir de son choix de premier tour, le 10e au total.

«Nous avons hâte à vendredi soir ainsi qu’à samedi. Je dirais qu’il est fort probable que le pourcentage de chances qu’on utilise notre sélection, le choix numéro 10, est très élevé, a-t-il indiqué d’entrée de jeu lors d’un point de presse virtuel tenu jeudi matin. Nous savons que nous allons obtenir un bon joueur, que ce soit un gardien partant, un défenseur du top-4 ou quelqu’un qu’on pense voir jouer sur un de nos deux premiers trios. Nous pensons que ces critères seront rencontrés au 10e rang. Évidemment, comme plusieurs de ces joueurs n’ont pas joué beaucoup de hockey la saison dernière, faire le saut directement à la LNH l’anm prochain pourrait être un peu difficile, mais on ne sait jamais, ça dépend de la maturité physique et mentale du joueur. Il peut y avoir des surprises, mais ce joueur devrait en théorie retourner à son club cette année et il aura probablement une chance d’entrer dans notre alignement l’année suivante.»

Occasions limitées

La pandémie qui a limité les occasions d’évaluer les meilleurs espoirs, en particulier ceux de l’Ontario, fait que l’encan de 2021 est un coup de dé encore plus qu’en temps normal. Dorion mentionnait qu’il n’a vu aucun des joueurs considérés pour ce 10e choix en personne, alors qu’il était dans la bulle de son club pendant la saison régulière. Il devait même obtenir une permission spéciale, et se tenir dans un endroit isolé une fois rendu à l’aréna, pour assister aux parties ou entraînements de son propre fils Antoine, attaquant de 15 ans membre des Hawks de Hawkesbury U18.


Tim Stützle

«Il y a des joueurs que j’ai vu l’an dernier alors que j’ai fait beaucoup de dépistage, mais je n’en ai vu aucun en personne cette année, seulement sur vidéo, a-t-il mentionné. Il faut donner crédit à notre équipe de dépisteurs pour la liste que nous avons assemblée en vue de ce repêchage, ça a été extrêmement difficile au cours des derniers mois et ils ont été très minutieux... Il va y avoir des surprises, il y en a toujours. J’imagine que dans cinq ans quand on va regarder ce repêchage, on va dire qu’il était différent parce qu’on n’a pas vu les joueurs beaucoup. Je pourrais dire que ça nous désavantage, mais c’est la même chose pour les 32 équipes.»

Liquidation de talent

Pour cette raison, et parce que son club a amassé plusieurs espoirs au cours des dernières années avec les choix obtenus lors de la liquidation de talent des dernières années (contre Erik Karlsson, Mark Stone, Jean-Gabriel Pageau, Matt Duchene, etc.), Dorion pourrait se laisser tenter d’utiliser ses deux choix de deuxième ronde pour mettre la main sur un autre choix de premier tour vendredi.

«Maintenant que le gel au niveau des transactions dans la ligue est levé [jeudi à 13 h], je pense que les discussions d’échanges vont devenir plus sérieuses, estime Dorion. On considère toujours ça, que s’il y a un joueur de calibre de la première ronde qui vaudrait deux deuxièmes choix, ou un deuxième et un troisième choix, ou encore un choix d’une autre année. Évidemment que ce repêchage est différent avec plusieurs espoirs qu’on n’a pas vu beaucoup. On en parle sur plusieurs fronts, aussi récemment qu’hier soir. Tout dépend si le joueur ciblé est là aussi (à un rang en particulier)», explique-t-il.

Rappelons que les Sénateurs ont obtenu le choix de San Jose au deuxième tour (le 39e) comme dernière pièce de l’échange d’Erik Karlsson qui leur en a rapporté sept en tout (Josh Norris, Chris Tierney, Dylan DeMelo, Rudolfs Balcers, Tim Stützle et un choix refilé à la Caroline pour choisir Mads Søgaard). Ils n’ont pas de choix de quatrième et cinquième rondes à l’encan de vendredi soir.

Les Leafs pour commencer

La LNH a annoncé son calendrier régulier pour la saison 2021-2022 jeudi et pour une troisième année consécutive, les Sénateurs d’Ottawa vont amorcer leur campagne avec une Bataille de l’Ontario, les Maple Leafs de Toronto s’amenant le 14 octobre au Centre Canadian Tire. Ils seront ensuite à Toronto deux jours plus tard pour compléter une série aller-retour.

Après une saison écourtée de 56 parties dans une division toute canadienne, les hommes de D.J. Smith seront de retour dans la division Atlantique, mais ils ne verront pas le Canadien de Montréal, finaliste de la coupe Stanley, avant le 26 février quand il s’amènera dans la capitale. Son autre visite sera le 23 avril, alors qu’Ottawa sera au Centre Bell les 19 mars et 5 avril. Autant de parties qui seront après la pause pour les Jeux olympiques prévue du 7 au 22 février, à condition que la LNH parvienne à s’entendre avec le Comité international olympique pour une participation des joueurs professionnels à Pékin.

Les premiers visiteurs américains depuis le dernier match au CCT pré-pandémie, le 5 mars 2020, seront les Stars de Dallas, le 17 octobre, alors que les Sénateurs joueront 12 de leurs 18 premiers matches à domicile.

Le Lightning de Tampa Bay, champion de la coupe Stanley pour une deuxième saison de suite, sera en ville le 6 novembre.

Le Gatinois Jean-Gabriel Pageau et ses Islanders de New York n’effectueront qu’une visite à Kanata, le 7 décembre. Même chose pour André Tourigny et ses Coyotes de l'Arizona, son premier passage derrière le banc au CCT ayant lieu le 14 mars.

Pour ce qui de la nouvelle franchise du Kraken de Seattle, sa première visite est prévue pour le 10 mars, tandis qu’il sera l’hôte des Sénateurs le 6 janvier.

La campagne va prendre fin le 28 avril contre les Flyers à Philadelphie.