George McPhee a annoncé son intention d'écouter les offres de transactions seulement jusqu'à minuit lundi soir (21 h heure de Vegas).

Repêchage d'expansion: plusieurs offres à étudier

(Las Vegas) Pierre Dorion était en route vers la ville du péché lundi.
À son arrivée au Nevada, le directeur général des Sénateurs d'Ottawa n'allait pas nécessairement pouvoir prendre le chemin des tables de jeu puisqu'il avait un peu de travail devant lui, devant faire face à une heure de tombée imposée par son homologue des Golden Knights de Vegas, George McPhee.
Au lendemain de la soumission des listes de protection des 30 équipes de la LNH en vue du repêchage d'expansion de mercredi, McPhee a annoncé son intention d'écouter les offres de transactions seulement jusqu'à minuit lundi soir.
Il entendait se donner du temps mardi pour analyser ensuite toutes ces offres d'équipes qui cherchent à protéger certains joueurs laissés sans protection en lui troquant des choix de repêchage ou des espoirs, ce qui est permis selon les règles d'expansion établies pour accueillir la 31e franchise du circuit Bettman. Celle-ci a payé 500 millions $ (US), ce qui lui a valu des conditions bien plus favorables que celles d'expansions précédentes, dont celle de 1992, quand les Sénateurs ont effectué leur retour dans la LNH en sélectionnant les Peter Sidorkiewicz, Sylvain Turgeon, Brad Marsh, Laurie Boschman et compagnie.
Quelques rumeurs
« Nous écoutons encore les offres, a dit McPhee lundi lors d'un point de presse tenu aux bureaux de l'équipe. Nous n'avons pas finalisé de transactions, mais nous avons dit aux autres équipes que nous allons aller de l'avant avec nos plans pour sélectionner les joueurs de notre équipe (mardi). Donc aujourd'hui (lundi) est la dernière journée pour s'entendre. »
Une rumeur émanant de Columbus voulait que les Blue Jackets aient déjà offert leur choix de première ronde du repêchage amateur de vendredi à Chicago, le 24e au total, pour que les Golden Knights ne touchent pas à certains de leurs jeunes joueurs qui n'ont pu être protégés. Il y a aussi des clubs qui pourraient demander à Vegas de sélectionner un joueur qui les intéresse pour eux, afin d'ensuite conclure un échange après le repêchage d'expansion.
« Rien n'est fait. Nous avons certaines choses qui sont enlignées, mais rien n'est final », a mentionné McPhee, l'ancien DG des Capitals de Washington.
Le 28e choix
En tant que demi-finalistes des dernières séries éliminatoires, les Sénateurs détiennent le 28e choix de la première ronde de l'encan de vendredi. Ils n'ont cependant que quatre choix à ce repêchage, des sélections aux deuxième (obtenue de Calgary contre Curtis Lazar), quatrième et sixième tours. Ceux de troisième ronde (refilé à la Caroline pour Viktor Stalberg) et de cinquième (Pittsburgh pour Mike Condon) ont été sacrifiés la saison dernière pour améliorer l'équipe dans l'immédiat, alors que leur propre choix de deuxième ronde est passé aux Maple Leafs de Toronto dans l'échange qui a amené Dion Phaneuf à Ottawa. Ce même Phaneuf qui a forcé la main à Dorion d'exposer le défenseur Marc Méthot en refusant de lever sa clause de non-échange pour être éligible au repêchage d'expansion.
Des choix de 2018 ou plus tard peuvent également servir d'appât, cependant. Et il ne faut pas oublier que le directeur du personnel des Knights, Bob Lowes, est l'ancien dépisteur amateur en chef des Sénateurs. Ce dernier connaît donc très bien les espoirs qui sont dans l'organisation d'Ottawa, ayant été avec eux pendant plus de 10 ans (les deux dernières comme dépisteur-chef). Il a eu son mot à dire dans les sélections de joueurs comme le défenseur Andreas Englund et l'attaquant Francis Perron, entre autres espoirs qui pourraient potentiellement intéresser Vegas.
Pierre Dorion, qui est candidat au titre de DG de l'année qui sera remis mercredi lors de la remise des prix de la LNH et du dévoilement des choix des Knights, avait laissé entendre à son point de presse de fin de saison qu'il avait tenu des discussions avec George McPhee dès le lendemain de l'élimination des siens aux mains des éventuels champions de la coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh.
Les Sénateurs en bref
Méthot pas inquiet
Méthot n'avait pas l'air trop inquiet de son sort lundi alors qu'il participait à un tournoi de golf au club Rideau View en compagnie de Kyle Turris.
Dans un autre coin de la ville, au tournoi d'Erik Gudbranson au Marshes, le défenseur Cody Ceci, protégé tout comme Phaneuf et Erik Karlsson, s'est dit soulagé.
« J'ai eu un appel de Pierre pour me le faire savoir avant le week-end, ce qui était bien. Mon coeur a sauté un battement quand j'ai vu que c'était lui qui m'appelait. C'était un gros soulagement, mais en même temps, on ne veut pas perdre de joueurs de notre équipe. On va voir ce qui va arriver cette semaine », a-t-il dit en entrevue avec TSN 1200.
Boucher en ville
L'entraîneur-chef des Sénateurs Guy Boucher n'est pas en nomination pour le trophée Jack-Adams d'entraîneur de l'année, mais ça ne l'a pas empêché de s'amener à Las Vegas cette semaine pour venir encourager son patron immédiat, Pierre Dorion, qui l'est pour le titre de DG de l'année, ainsi que ses joueurs Erik Karlsson et Craig Anderson, en lice respectivement pour les trophées Norris (défenseur par excellence) et Masterton (esprit sportif et dévouement au hockey).
Il a fait d'une pierre deux coups puisqu'il en profite pour prendre des vacances avec son épouse Marsha, le couple ayant notamment survolé le Grand Canyon lundi matin.
Justement parce qu'il avait promis à sa conjointe de lui consacrer tout son temps avant le repêchage à Chicago, il a décliné poliment une demande d'entrevue du Droit lorsque croisé dans le lobby de l'hôtel où la LNH a établi son quartier général.
Karlsson en route
Même s'il a un pied dans la plâtre après son opération de la semaine dernière pour réparer des tendons déchirés à son pied gauche, ce qui nécessitera quatre mois de rééducation, Erik Karlsson sera présent à Las Vegas pour la remise des trophées de mercredi.
Son nom se retrouve sur la liste des candidats en lice qui se prêteront à une mêlée de presse mardi après-midi, tout comme celui de Craig Anderson d'ailleurs.
La fiancée de Karlsson a également publié une photo sur son compte Instagram lundi qui montre le couple dans un avion nolisé avec le bas de vignette, « En route pour Vegas ».