Craig Anderson (41) pourrait être une solution de rechange pour les Hurricanes, qui pourraient aussi se tourner vers les Rangers pour Alexander Georgiev ou vers les Ducks pour Ryan Miller, l’autre vétéran gardien américain qui pourrait être disponible.

Qui partira, qui restera?

COLUMBUS — Pendant que Craig Anderson encaissait un revers de 3-0 contre le Canadien de Montréal samedi soir au Centre Canadian Tire, la meilleure histoire de la fin de semaine se développait sur la glace du Air Canada Centre, où un chauffeur de Zamboni de 42 ans, Dave Ayres, a aidé les Hurricanes de la Caroline à vaincre les Maple Leafs de Toronto.

Le plus ironique de cette histoire abracadabrante qui a relégué au second plan le 700e but en carrière d’Alex Ovechkin pourrait bien être que le vétéran gardien de 38 ans des Sénateurs d’Ottawa pourrait maintenant être une solution de dernière minute pour des Hurricanes qui ont vu leurs deux gardiens réguliers, Petr Mrazek et James Reymer, être blessés au courant de cette rencontre.

La rumeur à Chicago était que les Hurricanes, qui ont rappelé deux gardiens de la Ligue américaine dimanche, avaient un intérêt marqué pour l’ancien Sénateur Robin Lehner, mais le prix pour celui-ci serait élevé alors que son club conserve de minces espoirs de participer aux séries.

Mis au courant des problèmes de la formation torontoise contre un gardien qui est à l’emploi de leur club-école, les Marlies, après le match de samedi, Anderson a blagué : «Toronto aurait peut-être dû lui payer un plus gros salaire !»

Anderson pourrait être une solution de rechange pour les Hurricanes, qui pourraient aussi se tourner vers les Rangers pour Alexander Georgiev ou vers les Ducks pour Ryan Miller, l’autre vétéran gardien américain qui pourrait être disponible.

Les Sénateurs vont bientôt devoir composer avec un ménage à trois alors qu’Anders Nilsson, absent depuis la mi-décembre en raison d’une commotion cérébrale, a recommencé à s’entraîner avec le club à la fin de la semaine dernière et il a accompagné l’équipe à Columbus dimanche.

Encore samedi, le gardien au salaire de 4,75 M $ a dit que ce «n’était pas une distraction» quand l’équipe a laissé de côté deux vétérans, Tyler Ennis et Vladislav Namestnikov. «Ce n’est pas hors de l’ordinaire que des joueurs soient au rancart, que ce soit en raison de blessures ou pour leur protection, si on peut appeler ça comme ça. Nous avons un travail et ça ne devrait pas nous affecter, a-t-il souligné. As-tu pensé à la possibilité que ce soit ton dernier match avec Ottawa ? «Naaah», a rétorqué Anderson.

On peut certes se poser la question à savoir si c’était aussi la dernière partie du Gatinois Jean-Gabriel Pageau, qui n’avait pas paraphé de prolongation de contrat aux dernières nouvelles dimanche soir. Des négociations de dernière minute seraient en cours avec son agent Craig Oster, de Newport Sports. L’oncle de Brady Tkachuk était passé par la même situation l’an dernier, lorsque son client Mark Stone n’a pu s’entendre avec l’équipe et qu’il est allé voir si l’herbe était plus verte dans le désert du Nevada.

Connaissant la meilleure saison de sa carrière avec ses 24 buts et 40 points, Pageau mérite certes une augmentation de salaire sur les 3,4 M $ qu’il empoche cette saison. Au-delà des dollars, la question de la longueur d’un nouveau pacte risque d’être un obstacle, alors que les Sénateurs pensent être assez bien nantis en espoirs au centre, à moyen terme, avec les Colin White, Josh Norris et Logan Brown, qui ont cependant encore tout à prouver au niveau de la LNH.

L’informateur de TSN Bob McKenzie a réitéré dimanche qu’une option serait de garder Pageau passé la date limite de lundi à 15 h pour poursuivre les négociations d’ici au 1er juillet, quand il deviendra joueur autonome sans compensation. Le d.g. Pierre Dorion, qui est resté à Ottawa pour la journée d’échéance, risque de s’attirer des critiques des amateurs si c’est l’option retenue.

«Il y a beaucoup d’inconnu... Il va y avoir un sentiment de soulagement quand ce sera terminé. Tout arrive pour une raison. J’imagine qu’on va voir lundi», a commenté Brady Tkachuk, qui aurait pu parler pour Pageau et les autres vétérans faisant l’objet de rumeurs en disant cela samedi.

Avec Sylvain St-Laurent