Erik Karlsson reste à Ottawa

Quel impact sur Karlsson... et le 4e choix?

L’échange de Mike Hoffman mardi va possiblement raviver un peu l’espoir des partisans de l’équipe qu’Erik Karlsson reste en ville.

Les analystes des réseaux de télévision ne semblent pas trop y croire, le défenseur étoile des Sénateurs demeurant au sommet de la liste de joueurs susceptibles de changer d’adresse cet été dressée par TSN. Mais les mêmes analystes étaient certains qu’il ferait l’objet d’une transaction lors de la dernière période d’échange, ce qui ne s’est finalement pas concrétisé.

Jusqu’à preuve du contraire, il faut encore croire la parole du directeur général Pierre Dorion, qui a promis devant les détenteurs d’abonnements rencontrés en fin de saison que son club ferait une offre pour une prolongation de contrat à Karlsson quand ça lui sera permis, le 1er juillet.

Ça n’empêche évidemment pas ses homologues de l’appeler pour s’enquérir du prix à payer pour le double récipiendaire du trophée Norris de meilleur défenseur de la LNH, et il faut s’attendre à ce que son cellulaire soit toujours bien chargé pendant qu’il sera à Dallas cette semaine. Dorion a d’ailleurs pris le chemin du Texas mardi et c’est parce qu’il était en route là-bas que le département de communications de l’équipe a indiqué qu’il n’était pas disponible pour commenter l’échange de Hoffman aux Sharks (qui l’ont ensuite cédé aux Panthers).

Contrairement à la pratique des années passées, Dorion n’a pas rencontré les médias de la capitale avant son départ pour discuter des besoins de l’équipe au repêchage, et il reste toujours à savoir s’il sera disponible pour les médias à Dallas avant le repêchage de vendredi soir au American Airlines Arena.

On peut se demander si le départ de Hoffman, qui a compté 107 buts en quatre saisons avec Ottawa, va avoir une influence sur les décisions qui seront prises à la table du repêchage vendredi soir, alors que les Sénateurs détiennent les quatrième et 22e choix au total de l’encan de Dallas.

Le départ d’un tel franc tireur laisse un trou béant sur les deux premiers trios de l’équipe, et il y aura d’excellents attaquants disponibles lorsque ce sera le tour des Sénateurs de parler vendredi soir.

Il y a deux semaines, Dorion avait invité trois d’entre eux dans la capitale pour se familiariser un peu plus avec les attaquants après la séance d’évaluation physique tenue à Buffalo, soit Andreï Svechnikov, Filip Zadina et Brady Tkachuk. La même invitation a été lancée au défenseur Quinn Hugues.

Premiers choix
Alors que le défenseur suédois Rasmus Dahlin est assuré d’être le premier choix des Sabres de Buffalo, il semble de plus en plus acquis que Svechniiov sera sélectionné au deuxième rang par les Hurricanes de la Caroline. Reste à savoir sur qui le Canadien de Montréal, au troisième rang, jettera son dévolu. Certains observateurs pensent que le DG Marc Bergevin va causer une certaine surprise en sélectionnant le centre finlandais Jesperi Kotkaniemi plutôt que l’un ou l’autre de Zadina ou Tkachuk, le fils de Keith et frère de Matthew, des Flames de Calgary.

Zadina a compté 44 buts pour les Mooseheads de Halifax et 7 pour la République tchèque au Championnat mondial junior, donc il pourrait représenter une solution facile pour remplacer une partie des buts comptés par Hoffman.

« J’adore la sensation qui vient en comptant des buts pour aider mon équipe, c’est fantastique, a-t-il dit en entrevue avec TSN 1200 lors de son passage dans la capitale. C’est tellement une bonne sensation. Mais je pense que je suis aussi un bon coéquipier, un game breaker qui peut aussi préparer des buts. Je me comparerais à Nikita Kucherov, du Lightning... J’aimerais bien être repêché par Ottawa, je pense que ce serait une bonne destination pour moi. »

Avec Dorion, on ne sait jamais cependant. Il y a toujours la possibilité d’un échange pour reculer de quelques rangs au repêchage afin d’obtenir un choix supplémentaire (son club n’a pas de choix de deuxième et troisième rondes). Dorion a montré qu’il était prêt à bouger sur le plancher du repêchage il y a deux ans quand il a échangé un troisième choix aux Devils du New Jersey pour inverser leurs choix (les 11e et 12e au total) et sélectionner le centre Logan Brown.