Zack Smith

Quatre assistants-capitaines

Il était déjà acquis que les Sénateurs n’auraient pas de capitaine pour amorcer la saison.

À la veille de leur match inaugural, ils ont confirmé les nominations de quatre assistants-capitaines, deux permanents en Mark Stone et Matt Duchene, et deux qui vont alterner lors des parties locales, Zack Smith, et à l’étranger, Mark Borowiecki.

Pour Smith, c’est tout un retour de balancier alors que pas plus tard que la semaine dernière, le club l’avait soumis au ballottage dans l’espoir de se débarrasser de son contrat, auquel il reste trois ans à un salaire annuel de 3,25 millions $.

« C’est un énorme honneur et je suis bien heureux de partager cette tâche avec Boro. C’est bien d’avoir une telle lettre, même si elle n’est pas nécessaire pour agir comme leader, a commenté Smith mercredi. Les joueurs et les entraîneurs m’ont bien fait comprendre que rien n’avait changé, mon rôle demeure le même malgré ce passage au ballottage. C’est bien de savoir que la confiance en moi est encore là, après ce qui a été le pire épisode de ma carrière professionnelle. »

Borowiecki, un ancien capitaine du club-école quand il était à Binghamton, a déjà porté un « A » à l’occasion par les années passées lorsque d’autres joueurs étaient blessés. « C’est un honneur et j’en suis très reconnaissant, mais ça ne changera pas ma façon de faire les choses. Toute ma vie, j’ai voulu être un Sénateur d’Ottawa, et être un de leurs assistants-capitaines, c’est spécial pour moi. Mais je vais demeurer moi-même », a-t-il dit.

Stone et Duchene, qui feront l’objet de spéculations toute la saison alors qu’ils pourraient être des joueurs autonomes sans compensation l’été prochain, ont tous deux laissé entendre qu’ils chercheront surtout à prêcher par l’exemple alors que le club entame un virage jeunesse.

« Je veux juste aider l’équipe à grandir et aller de l’avant », a noté Stone.

« Je vais venir ici chaque jour et être la personne que je suis, après plusieurs années dans cette ligue, tu as une idée de quoi dire et ne pas dire, à tel ou tel moment. Tout le monde est sur la même page cependant, et nous allons mener par comité », a renchéri Duchene.