Borowiecki a fini la rencontre avec plus de tentatives de lancers au but que de mises en échec, ce qui est plutôt rare pour lui.

Quand Borowiecki se prend pour Karlsson

Mark Borowiecki a commencé le match de jeudi soir aux côtés de Thomas Chabot, devant être l’arrière à caractère plus défensif du duo étant donné que l’arrière recrue est plus mobile.

Les deux défenseurs des Sénateurs ont été séparés en cours de route, possiblement parce que le premier était celui qui se portait le plus en attaque à cette occasion.

Borowiecki a fini la rencontre avec plus de tentatives de lancers au but (trois qui ont atteint le filet, trois hors cible) que de mises en échec (cinq), ce qui est plutôt rare pour lui.

« Je pense que j’avais du mauvais ‘juju’ en raison du premier but (des Sabres), j’avais mal lu le jeu (où il a lancé la rondelle aux pieds de Thomas Chabot et a raté une tentative pour bloquer le tir de Scott Wilson). Ça va arriver. Mon jeu a évolué alors que l’an dernier, je pense qu’un tel jeu m’aurait affecté pour le reste du match. Je me suis botté le derrière et je me suis dit que je retournerais sur la glace pour faire une différence des deux côtés de la rondelle. J’ai voulu être physique, évidemment, mais je patine mieux cette année et j’ai cherché à faire quelque chose avec la rondelle », a-t-il expliqué vendredi.

Le robuste arrière-garde s’est attiré quelques quolibets de ses coéquipiers pour ses incursions profondément en zone adverse.

« ‘Karl’ (Erik Karlsson) m’a dit que j’allais lui voler sa ‘job’. Puis il a pris ce tir que ‘Gabby’ (Marian Gaborik) a fait dévier et je lui ai dit, ‘Karl’, tu es en train de voler ma ‘job’. Non, ça n’arrivera pas, mais j’essaie juste d’ajouter des éléments à mon jeu et on m’en donne la latitude. Je travaille beaucoup là-dessus à longueur d’année, j’essaie d’améliorer mon maniement de bâton et ça commence à rapporter », ajoutait celui qui a deux buts et quatre passes (dont trois en trois matches de suite la semaine dernière) à sa fiche cette saison, en 26 matches.

Borowiecki, qui a aussi fait sentir sa présence en donnant une retentissante mise en échec à Nick Baptiste et en bloquant un tir en plongeant, semble donc totalement remis de la commotion cérébrale qui lui a fait rater 23 parties de la fin novembre à la mi-janvier.

C’est lors d’une collision avec le défenseur des Rangers Brendan Smith, qui l’avait frappé un peu sournoisement le 19 novembre dernier au Madison Square Garden de New York, que Borowiecki avait été sonné. Celui-ci n’aura cependant pas l’occasion de demander rétribution à Smith puisqu’il a récemment été soumis au ballottage par la formation new-yorkaise et qu’il joue présentement avec leur club-école de la Ligue américaine, le Wolf Pack de Hartford.

LES SÉNATEURS EN BREF

Anderson contre les Rangers

Alors qu’il avait parlé il y a deux semaines d’établir un système d’alternance d’ici la fin de la saison, l’entraîneur-chef Guy Boucher donnera un deuxième départ consécutif, et un cinquième en six parties, au vétéran Craig Anderson samedi contre les Rangers. Le plan a été changé d’abord parce que Condon a été affaibli par un virus, et maintenant qu’il a été remis, c’est l’historique de succès d’Anderson contre les Rangers qui a pesé dans la balance. « On va y aller avec “Andy” parce qu’il a bien fait contre les Rangers. J’ai aimé son match (jeudi contre Buffalo), et on a quatre matches qui s’en viennent, on va revoir “Condo” bien assez vite.... “Condo” pourrait jouer deux matches de suite éventuellement. C’est juste la bonne chose à faire pour tout de suite », a-t-il dit.

Dzingel s’absente

Les Sénateurs devront se débrouiller sans les services de leur quatrième meilleur buteur, Ryan Dzingel, samedi contre les Rangers. L’ailier gauche qui a 15 buts à sa fiche à sa deuxième saison complète dans la LNH n’était pas à l’entraînement des siens vendredi alors qu’il devait composer avec un problème d’ordre familial, dont la nature n’a pas été dévoilé par Guy Boucher. « C’est une question personelle et familiale, il n’est pas ici. Il ne jouera pas samedi et je ne sais pas s’il va être du voyage (à Nashville et Chicago, son patelin) », a-t-il dit. Cédé à Belleville mercredi, l’attaquant Max McCormick a été rappelé vendredi pour être un 13e attaquant, lui qui a un but, une passe et un combat à ses trois dernières sorties dans la LNH.

Entre les lignes

Les Sénateurs ont une fiche de 1-1 contre la troupe d’Alain Vigneault cette saison, un gain de 3-2 le 13 décembre et un revers de 3-0 le 19 novembre.... Craig Anderson a une fiche de 11-6-3 avec une moyenne de 1,76 et un taux d’efficacité de ,943 contre les Rangers... Guy Boucher a indiqué vendredi que l’attaquant Bobby Ryan progresse bien de sa dernière blessure à un index. « Il pourrait jouer avant la date limite des échanges (du 26 février) », a-t-il dit... Le défenseur Chris Wideman patine en portant son équipement complet, mais il est encore loin de pouvoir pratiquer avec ses coéquipiers, lui qui se remet d’une opération pour réparer un muscle ischio-jambier déchiré.