Vitalii Abramov

Pleins feux sur les espoirs

L’avenir est à ceux qui luttent, dit la devise du Droit. L’avenir, c’est aussi ce sur quoi les Sénateurs d’Ottawa misent après deux saisons de misère consécutives, qui ont suivi une participation surprise à la finale de l’Est au printemps magique de 2017.

Pour bien entourer leurs jeunes piliers prometteurs comme Thomas Chabot, Brady Tkachuk et Colin White, le DG Pierre Dorion mise sur les nombreux espoirs acquis en liquidant les vedettes qu’étaient Erik Karlsson, Mark Stone et Matt Duchene, et plusieurs d’entre eux auront la chance de se mettre en évidence lors du tournoi des espoirs du week-end qui sera présenté à Belleville.

Un total de 28 jeunes joueurs se sont rapportés à l’entraîneur du club-école Troy Mann mercredi pour les examens médicaux et ils sauteront sur la glace du Sensplex de Kanata jeudi matin pour une seule et unique séance d’entraînement, avant de prendre le chemin de Belleville pour affronter les espoirs des Jets de Winnipeg et du Canadien de Montréal pour trois matches, de vendredi à lundi.

Dorion l’a dit dans une entrevue avec notre chroniqueur Sylvain St-Laurent cette semaine, il y a deux postes disponibles à la ligne bleue et trois ou quatre en attaque au camp principal du club, qui débutera le 13 septembre. Dans cette optique, voici sept espoirs qui ont des chances de mettre la main sur l’un ou l’autre de ces postes d’ici au premier match du calendrier régulier, le 2 octobre à Toronto. On ne parlera pas du centre Logan Brown, dont il a été question mercredi, ni des quatre gardiens (Joey D’Accord, Filip Gustavsson, Kevin Mandolese et Mats Sogaard), qui ne délogeront certes pas Craig Anderson et Anders Nilsson cette année.

Erik Brännström

Les projecteurs seront braqués sur le défenseur acquis de Vegas dans l’échange de Mark Stone. Âgé de 20 ans, le défenseur suédois qui est comparé à Karlsson pour son jeu offensif aura probablement besoin de dominer à ce tournoi pour montrer qu’il n’a plus besoin de faire ses classes à Belleville. Il a joué deux matches à Ottawa l’an passé, et il en aurait joué plus s’il ne s’était pas fracturé un doigt avec les petits Senators en fin de campagne.

Drake Batherson

Le meilleur compteur à Belleville la saison dernière à sa première saison chez les professionnels a probablement un poste à perdre plus qu’à gagner au sein de l’édition 2019-2020. Pariez un p’tit 2 $ que ce tournoi sera son dernier passage à Belleville. Il avait bien fait lors d’un essai de 20 matches à Ottawa l’an dernier.

Vitalii Abramov

Obtenu de Columbus dans l’échange de Matt Duchene, l’ancien Olympique a été un joueur dominant lors du camp de développement de l’équipe à la fin juin. Il devra poursuivre dans la même veine s’il veut impressionner le nouvel entraîneur-chef D.J. Smith, pas tant avec des tours de magie digne de son surnom (« Abracadabramov ») qu’avec du jeu solide dans sa zone.

Jonathan Davidsson

Cet ailier droit suédois acquis lui aussi dans l’échange de Matt Duchene a été un des derniers joueurs retranchés au camp des Blue Jackets l’an dernier. Il a récolté 10 buts et 21 points en seulement 35 matches avec Djurgardens la saison dernière, celle-ci ayant été écourtée par une sérieuse commotion cérébrale.

Alex Formenton

Le marchand de vitesse qui a été un choix de deuxième ronde en 2017 a déjà joué 10 parties dans la LNH, ayant été retenu par Guy Boucher au début des deux dernières saisons avant d’être renvoyé chez les juniors. Il devrait être un solide joueur de troisième trio capable d’écouler les punitions cette saison.

Josh Norris

Choix de première ronde (19e au total en 2018) des Sharks qui a été obtenu dans la méga-transaction d’Erik Karlsson, le centre de 20 ans est un bon ami de Brady Tkachuk, qui a aidé à le convaincre de quitter les rangs universitaires. Il doit montrer qu’il est remis d’une opération à une épaule qui a gâché sa deuxième moitié de saison.

Max Véronneau

L’attaquant originaire d’Ottawa a bien fait en 12 matches avec les Sénateurs à sa sortie de Princeton (deux buts, deux passes). Tout est à recommencer pour lui cependant alors qu’il pourrait bénéficier d’un passage dans la Ligue américaine.