Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pierre Groulx , 45 ans, s’était joint à l’organisation des Sénateurs pour la deuxième fois au début de la saison 2016-2017. On le voit aux côtés de l'espoir Kevin Mandolese, maintenant des Senators de Belleville, lors d'un camp de développement.
Pierre Groulx , 45 ans, s’était joint à l’organisation des Sénateurs pour la deuxième fois au début de la saison 2016-2017. On le voit aux côtés de l'espoir Kevin Mandolese, maintenant des Senators de Belleville, lors d'un camp de développement.

Pierre Groulx cède sa place à Zac Bierk

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les difficultés du gardien numéro un Matt Murray ont finalement coûté son poste avec les Sénateurs d’Ottawa à l’entraîneur des gardiens Pierre Groulx.

Le directeur général Pierre Dorion a annoncé mardi que Groulx sera remplacé par Zac Bierk à ce poste alors que Groulx reste dans l’organisation pour l’instant dans un rôle de dépistage et de développement.

«Malheureusement, plusieurs performances de nos gardiens cette saison n’ont pas été à la hauteur. J’ai une haute opinion de Pierre Groulx, il est un travailleur dévoué et infatigable pour notre organisation, mais nous avons récemment atteint un point où nous pensons qu’une nouvelle approche pourrait aider à ramener de la stabilité devant notre filet», a-t-il commenté par voie de communiqué.

Âgé de 45 ans, Groulx s’était joint à l’organisation des Sénateurs pour la deuxième fois au début de la saison 2016-2017, en même temps que l’entraîneur-chef Guy Boucher, et il l’avait conservé sous D.J. Smith. Il avait commencé sa carrière dans la LNH sous Jacques Martin comme responsable du vidéo. Il l’a suivi avec les Panthers de la Floride, où il avait établi une relation avec l’ancien gardien des Sénateurs Craig Anderson.

Anderson parti, les Sénateurs ont misé gros sur Murray au cours de la dernière saison morte, lui consentant un contrat de 25 M $ pour quatre ans après avoir fait son acquisition de Pittsburgh, où il a gagné deux coupes Stanley à son entrée dans la LNH. Le cerbère de 6,25 M $ par an n’a pas répondu aux attentes avec une fiche de 7-12-1, une moyenne de 3,84 et un taux d’efficacité de ,880, parmi les pires de la LNH, avant d’être blessé tout comme son adjoint Marcus Högberg, qui en arrachait tout autant avant sa propre blessure.

En leur absence, les espoirs Joey Daccord et Filip Gustavsson, de même qu’un Anton Forsberg acquis au ballottage, ont été solides, sinon spectaculaires, mais Murray et Högberg, rappelé de son séjour de conditionnement mardi, sont prêts à revenir. Gustavsson a été cédé au club-école de Belleville dans une transaction correspondante.

Zac Bierk lors d'un camp de développement des Coyotes, donnant des instructions à l'espoir David Tendeck.

Qui est Zac Bierk ?

Bierk, 44 ans, a des liens avec D.J. Smith, ayant été l’entraîneur des gardiens pendant cinq saisons avec les Generals d’Oshawa sous ses ordres, dont en 2014-2015 quand ils ont remporté la coupe Memorial avec Ken Appleby et Jeremy Brodeur (fils de Martin) comme gardiens. 

Au cours des deux dernières saisons, il a été responsable du développement des gardiens avec les Coyotes de l’Arizona, s’occupant principalement des espoirs dans la Ligue américaine de hockey ainsi qu’aux niveaux junior et universitaire, travaillant donc sous les ordres de Brian Daccord, père de Joey qui est leur directeur des opérations relatives aux gardiens et consultant au directeur général. Il a disputé 47 parties dans la LNH au fil de six saisons, avec le Lightning de Tampa Bay, le Wild du Minnesota et les Coyotes, son premier blanchissage en carrière ayant été réussi grâce à 40 arrêts dans un match nul de 0-0, contre Michael Leighton, alors des Blackhawks de Chicago, le 8 janvier 2003 (avant qu’il y ait des tirs de barrage).

Bierk, dont le frère Sebastian Bach est l’ancien chanteur du groupe de heavy metal Skid Row, a été un coéquipier de Sean Burke avec les Coyotes à ses dernières années avant de prendre sa retraite à 28 ans en raison de blessures aux hanches. Burke a lui aussi obtenu un nouveau poste d’entraîneur des gardiens à la mi-saison, prenant la relève de Stéphane Waite avec le Canadien de Montréal. Les deux sont des disciples de Benoît Allaire, maintenant entraîneur des gardiens des Rangers de New York et frère de François, le maître à penser de Patrick Roy avec le Canadien.

Il opère aussi une académie de gardiens, Armour Goaltending, dans la région de Toronto et un de ses instructeurs y est Cole Ceci, frère de l’ancien Sénateur Cody Ceci. Ancien protégé de Bierk avec les Generals de même qu’à l’université York la saison dernière, Ceci pense que son mentor est un excellent choix pour ramener Murray dans le droit chemin.

«Il est un gars avec qui il est facile de s’entendre. Il a une approche peu orthodoxe à la position de gardien, il est plus réaliste au fait que lorsque vous êtes à un niveau élevé, vous ne pourrez pas toujours faire des arrêts faciles, vous allez devoir juste réagir, a confié Ceci au Droit. Il peut ‘connecter’ avec les gardiens parce qu’il est passé par là lui aussi quand il jouait. Il n’est vraiment pas un gars intimidant, je pense qu’il va bien cadrer à Ottawa et il va être en mesure de remettre Murray sur les rails, son approche va enlever de la pression sur lui.»

Il reste à voir quand Zac Bierk pourra sauter sur la glace avec Matt Murray et Marcus Högberg, alors qu’il pourrait avoir à se soumettre à une quarantaine à son arrivée dans la capitale s’il était en Arizona quand il a été embauché.