Zdeno Chara et Brady Tkachuk tentent de s’emparer de la rondelle.

Pas le premier match voulu pour Tkachuk

BOSTON — Brady Tkachuk a dû faire preuve de patience avant de faire ses débuts dans la LNH.

Quand le grand jour est finalement arrivé, dans le patelin de son père Keith par surcroît, le premier choix des Sénateurs l’été dernier ne semblait pas tout à fait à son aise dans la défaite de 6-3 des siens aux mains des Bruins. Tkachuk a joué un peu plus de 14 minutes, toutes à cinq contre cinq, et il obtenu deux tirs au but (en plus d’en effectuer deux autres qui ont raté la cible) en plus de distribuer trois mises en échec.

Il a paru un peu perdu en début de match que bizarrement, il avait été placé aux côtés de Matt Duchene et Ryan Dzingel après avoir passé tout le camp d’entraînement aux côtés de Mark Stone, chez qui il a emménagé la semaine dernière, et Zack Smith. Il les a finalement retrouvés à compter de la période médiane.

«C’était une journée pas mal spéciale, mais j’aurais souhaité un meilleur résultat, a commenté le quatrième choix au total du dernier repêchage de la LNH. J’aurais bien aimé obtenir les deux points, mais on n’a juste pas pu acheter un but. On va mettre ça derrière nous.»

Tkachuk a raconté qu’il n’était pas trop nerveux avant de se présenter au TD Garden pour ce premier match, après avoir raté les deux premiers de la campagne en raison d’une élongation musculaire à l’aine.

«J’ai pas mal bien dormi hier soir. Ça a aidé que ce soit un match tôt dans la journée, je me suis réveillé, j’ai mangé et on s’est rendu à l’aréna. J’étais un peu nerveux au début, mais quand le match a débuté, ça s’est estompé. Le rythme était pas mal plus élevé que pendant la présaison, et comme j’avais raté les deux matches précédents avec ma blessure, j’avais les jambes assez pesantes. J’aurais souhaité jouer un peu mieux que ça, mais je dois maintenant mettre ce match derrière moi et penser au prochain», a-t-il indiqué.


« J’avais les jambes assez pesantes. J’aurais souhaité jouer un peu mieux que ça. »
Keith Tkachuk

Pour ajouter un peu de nervosité à ce grand événement dans sa carrière de hockey, Tkachuk devait non seulement jouer devant ses parents, Keith et Chantal, venus de St. Louis pour suivre l’équipe lors de ses trois premiers matches, mais aussi devant un important groupe d’environ 70 parents et amis.

Son patron a trouvé qu’il s’est bien débrouillé dans les circonstances.

«Je pense qu’il a été bon, il a joué avec ardeur, exactement ce à quoi je m’attendais de lui, a souligné l’entraîneur-chef Guy Boucher. Il n’est pas juste gros, il est combatif et il est intelligent, on a bien vu ça aujourd’hui.»

Tkachuk a bien apprécié le tour d’honneur que ses coéquipiers lui ont fait faire en solo au début de la période de réchauffement, une tradition dans la LNH pour toute recrue qui dispute son premier match. Quelqu’un avait caché son casque en plus, ce qui fait qu’il a sauté sur la patinoire cheveux au vent, à la Guy Lafleur.

«Je ne savais pas vraiment que ça arriverait, et je ne me doutais pas que quelqu’un prendrait mon casque en plus, ça m’a fait deux surprises. C’était pas mal cool vu que j’ai plusieurs liens à cet aréna», a ajouté le jeune homme de 19 ans.

+

Chabot et Lajoie épatent

Les jeunes défenseurs des Sénateurs attirent l’attention en ce début de saison, même en-dehors d’Ottawa alors qu’avant le match de lundi, l’entraîneur des Bruins Bruce Cassidy a parlé de Thomas Chabot (photo) et Maxime Lajoie. «Leurs défenseurs appuient l’attaque. Chabot a l’air d’avoir hérité d’une partie du temps de glace et des responsabilités qui allaient à (Erik) Karlsson. Il a un flair offensif, tout comme Lajoie, un jeune qui est sorti de nulle part. (Chris) Wideman est de retour. J’imagine qu’ils vont tenter de se porter en attaque. Pour nous, l’important est de les obliger à se défendre dans leur zone», a souligné le pilote originaire de la capitale et ancien des 67’s. 

Honneur au plus travaillant

Les Sénateurs ont un nouveau casque d’Hydro Ottawa à remettre à leur joueur le plus travaillant, en public après leurs victoires seulement apparemment. Une première – de mémoire de journalistes couvrant l’équipe –, ce casque vient rendre hommage aux premiers répondants qui ont rapidement répondu à l’appel quand Ottawa et Gatineau ont été frappées par six tornades le 21 septembre dernier. «Je pense que c’est excellent tout ce qu’ils ont fait pour la ville (d’Ottawa) et les gens de Gatineau. On voulait trouver un moyen de montrer qu’on apprécie ce qu’ils ont fait», a dit Chabot samedi soir, son premier récipiendaire après le gain de 5-3 contre les Maple Leafs auquel il a grandement contribué avec deux buts et une passe (il en a ajouté une autre lundi, ce qui lui donne cinq points en trois matches). L’entraîneur-chef Guy Boucher a indiqué que le casque sera remis par les entraîneurs après chaque match, alors que les joueurs ont un autre prix à remettre qui reste entre les murs du vestiaire.