Mark Borowiecki

Pas de capitaine encore cette saison

Comme l’an dernier, les Sénateurs ont décidé de ne pas nommer de capitaine pour succéder à Erik Karlsson. Ils vont y aller à nouveau avec trois assistants-capitaines, probablement des vétérans comme Mark Borowiecki, Jean-Gabriel Pageau et Ron Hainsey, même si ces nominations restent à venir.

« Les gars plus vieux dans notre chambre vont être en mesure de partager le rôle du capitaine. Quand il va y avoir des soirées difficiles, ou des choses comme ça, ils vont pouvoir partager les responsabilités, ce qui va permettre à nos jeunes de grandir. C’est le plus important à mes yeux : les vétérans savent comment composer avec ces situations, on va juste laisser les kids apprendre le jeu, apprendre comment être des leaders et quand ils vont être prêts, on va sélectionner un capitaine », a expliqué le nouveau pilote D.J. Smith.

À LIRE AUSSI :

Smith, Hainsey, Zaitsev et Ennis amènent du changement

Pageau prêt à refaire ses preuves avec D.J. Smith

Pas question, donc, de demander à Thomas Chabot ou Brady Tkachuk de prendre ce lourd fardeau sur leurs jeunes épaules, même s’ils sont clairement les meilleurs joueurs de l’équipe, présentement et dans le futur.

Thomas Chabot

« Je pense que c’est logique [de ne pas avoir de capitaine], on est un jeune groupe de joueurs. Tu regardes Brady, c’était sa première année l’an dernier, moi c’était ma deuxième, même chose pour Colin [White], a noté Chabot. Qu’on n’ait un capitaine ou pas, ça n’empêche personne de se lever dans la chambre et parler aux gars, aider les jeunes ou aider l’équipe. Que tu aies une lettre ou pas, tout le monde a le droit de se lever dans la chambre. Ça ne changera pas grand-chose... Et ça nous permet d’apprendre au fil des années et de prendre un peu plus de place. » Le vétéran qu’est maintenant Pageau voit ça d’un bon œil. « Il y a beaucoup de joueurs dans la chambre qui ont du leadership. Il y a beaucoup de jeunes qui ont déjà du leadership aussi même à leur première année avec l’équipe, ce qui est encourageant pour l’organisation. C’est correct qu’il n’y ait pas de capitaine avec une nouvelle équipe qui a plein de nouveaux joueurs, ça va être important de bien apprendre à se connaître et qu’on ait tous un but commun. »