Les Sénateurs se sont effondrés après avoir pris une avance de 3-1.

Pas de cadeau des Rangers

Les Sénateurs d'Ottawa ont fait un petit cadeau de Noël à Alain Vigneault mardi matin en lui permettant de rentrer à New York sur leur avion nolisé, son vol de la veille ayant été annulé en raison du mauvais temps.
Quelques heures plus tard, ses Rangers n'ont pas rendu la pareille à leurs hôtes, les laissant prendre les devants 3-1 avant de revenir de l'arrière pour remporter un gain de 4-3 au Madison Square Garden et mettre un terme à la série de quatre victoires de suite des visiteurs.
Vigneault avait blagué avant la rencontre qu'il aurait pu être mis à l'amende par son homologue Guy Boucher « parce que je n'avais que des jeans à porter, je n'ai pas respecté le code vestimentaire dans leur avion ». Peut-être que le DG Pierre Dorion, qui lui a fait cette faveur, lui enverra une facture vu que son club n'a pas collaboré. 
Quoiqu'il en soit, le deuxième but du match du défenseur Nick Holden a brisé l'égalité de 3-3 après 40 minutes de jeu, un jeu où le gardien Mike Condon n'a pas très bien paru tout comme sur son premier, en première période.
« Je suis arrivé hier et j'ai pratiqué un peu ce matin pour sentir la rondelle, je me sentais bien, mais je me suis fait battre sur un tir d'un mauvais angle et je ne sais pas ce qui est arrivé avec ma jambière sur le dernier but. Je dois être meilleur que ça et ça va me motiver pour le prochain match », a souligné Condon après coup.
Les Sénateurs auraient bien pu créer l'égalité, mais Curtis Lazar et Derick Brassard ont tous deux frappé des poteaux par la suite, et Holden a bloqué un tir de Ryan Dzingel vers une cage béante sur un retour de Brassard en toute fin de partie.
« On a joué un bon match, mais on a raté trop de chances de compter quand c'était 3-1, puis il y a eu quatre poteaux en troisième », a noté Guy Boucher.
Les visiteurs ont pourtant montré qu'ils avaient bien digéré la dinde et la tourtière en marquant deux buts sur leurs deux premiers tirs. Mark Borowiecki a d'abord compté son premier de la saison - et premier en 51 parties, son dernier remontant au 16 janvier - quand son tir de la pointe a atteint la lucarne après 2:02 minutes de jeu. Zack Smith a enchaîné à peine 68 secondes plus tard après avoir bloqué un tir d'Erik Karlsson en passant devant le filet.
Après le premier but de Holden, Cody Ceci a redonné une priorité de deux buts aux Sénateurs avec un bon tir frappé voilé. Comme Borowiecki, il a complété la stratégie amorcée par Mike Hoffman et Jean-Gabriel Pageau, et comme lui, il a mis fin à un longue disette, de 36 parties dans son cas, soit depuis le 7 avril dernier.
Retour à la case départ
Deux buts de Derek Stepan ont cependant ramené les deux équipes à la case départ pendant la période médiane.
Entre ces deux filets, le gardien Antti Raanta, d'office parce que Henrik Lundqvist était grippé, a effectué un arrêt spectaculaire aux dépens de Ceci lors d'une attaque à cinq alors que Ryan Dzingel a frappé le poteau quand il l'avait à sa merci. Raanta a effectué 32 arrêts en tout. « C'est l'histoire de ma saison de rater une telle chance. Je tente depuis le début de faire ce que le coach dit, de lancer au filet quand il y a quelqu'un qui voile le gardien. Deux, ça aurait été mieux », a dit Ceci.
Les Sénateurs ont perdu les services de Zack Smith en deuxième période, celui-ci ayant déclaré forfait en raison d'une blessure au haut du corps dont la gravité reste à être déterminée.
C'était seulement la troisième défaite en 12 visites au MSG des Sénateurs.
Punition douteuse... et coûteuse
Les Rangers ont compté un but en avantage numérique et deux sont survenus juste après la fin de punitions aux Sénateurs, qui ont été blanchis en quatre attaques à cinq, eux.
Ils ont eu leurs chances donc ils ne pouvaient pas trop se plaindre, mais il reste qu'au niveau de la patinoire, plusieurs joueurs des visiteurs n'étaient pas d'accord avec certaines décisions des officiels, la recrue Pierre Lambert et le vétéran Wes McCauley. Une mineure infligée à Jean-Gabriel Pageau pour obstruction sur le gardien Antti Raanta qui a mené au but égalisateur de Derek Stepan était particulièrement douteuse.
« Je ne veux pas faire de commentaire sur les punitions », a répété l'entraîneur-chef Guy Boucher à deux reprises, lui qui a demandé une révision vidéo pour le but gagnant de Nick Holden, croyant qu'il y avait eu hors-jeu à la ligne bleue auparavant.
« Ce call-là... »
L'autre Gatinois des Sénateurs, Derick Brassard, était bien prêt à le faire, lui. « Ça a changé la partie complètement, juste avant, on a eu de grosses chances, Dzingel frappe le poteau et Ceci à la porte des buts, ça aurait pu faire 4-2, 5-2. Ça aurait été plus dur pour eux de revenir. Ce call-là... les arbitres vont en faire des bons et des mauvais. Moi, j'ai juste vu Pageau essayer de déborder le défenseur et faire un effort pour arrêter, il a juste glissé dans le gardien sans lui faire mal. Ils ont capitalisé sur le jeu de puissance tout de suite et le match a changé », a noté l'ancien des Rangers, qui n'en revenait pas d'avoir vu son bon tir frapper deux poteaux du même coupe en troisième période.
Lambert, en passant, arbitrait un premier match devant la foule intimidante du MSG.