Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Anders Nilsson
Anders Nilsson

Paquette et Coburn à Ottawa, Nilsson et Gaborik à Tampa

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le d.g. des Sénateurs d’Ottawa Pierre Dorion a fait une autre faveur à son homologue du Lightning de Tampa Bay Julien BriseBois dimanche en lui refilant les contrats de Marian Gaborik et Anders Nilsson.

En retour, il a obtenu les services du centre québécois Cédric Paquette et du défenseur Braydon Coburn, en plus d’un choix de deuxième ronde au repêchage de 2022.

Les champions en titre de la coupe Stanley ont déjà fait savoir dans leur communiqué annonçant l’échange qu’ils vont ajouter les salaires de l’attaquant Gaborik (4,875 M $) et du gardien Nilsson (2,6 M $) à une liste des blessés à long terme qui comprend déjà l’attaquant Nikita Kucherov, le joueur le plus utile de la LNH (trophée Hart) en 2018-2019 qui fait 9,5 M $.

Le Lightning avait besoin de faire une telle manoeuvre pour amener sa masse salariale sous la barre maximale de 81,5 M $ imposée selon la convention collective de la LNH.

En retour de ce service, les Sénateurs obtiennent un excellent joueur d’énergie en Paquette. Originaire de la Gaspésie, il a amassé 85 points, dont 47 buts, et 345 minutes de punition en 377 matches avec Tampa Bay. Il a aussi ajouté 5 buts et 12 points, en plus de 121 minutes au cachot, en 91 parties de séries éliminatoires. Il est âgé de 27 ans et il a contribué trois passes à la cause des siens en 25 parties de séries, après avoir amassé 18 points, dont 7 buts, en 61 matches de saison régulière la saison dernière.

Cobourn, qui a 35 ans, est un défenseur qui a été utilisé sporadiquement par le Lightning en 2019-2020, y allant d’un but et trois passes en 40 parties. Il a été blanchi lors des trois parties de séries qu’il a disputées alors que le Lightning a mis la main sur la coupe Stanley en septembre dernier à Edmonton. Il est un ancien choix de prmeière ronde des Thrashers d’Atlanta en 2003 (8e au total) qui a joué 964 matches en carrière, passant également quelques saisons avec les Flyers de Philadelphie.

Dorion et BriseBois ont clairement des atomes crochus quand vient le temps de conclure des transactions qui peuvent bénéficier à leurs deux formations au niveau financier. En juillet 2019, Ottawa avait refilé le gardien Mike Condon à ses cousins de l’expansion de 1992 en retour du contrat de l’attaquant Ryan Callahan (en plus d’un échange de choix, un de 5e ronde de Tampa contre un de 6e ronde des Sénateurs). Callahan venait de voir sa carrière être interrompue en raison d’une blessure au dos et l’assurance a payé 80 % de la dernière année de son contrat, à un salaire de 5,8 M $, tandis que le Lightning a payé 3 M $ à Condon pour jouer dans les mineures.

Marian Gaborik

Acquis des Kings de Los Angeles en février 2018 contre Dion Phaneuf et Nate Thomson, Gaborik n’avait joué que 16 parties avec les Sénateurs (4 buts, 3 passes) avant qu’une blessure au dos ne mette fin à sa carrière.

Quant à Nilsson, il semblait en voie de déloger Craig Anderson pour le poste de numéro un à Ottawa au début de la saison dernière, jusqu’à ce qu’il subisse une commotion cérébrale juste avant la pause des Fêtes qui l’incommodait encore aux dernières nouvelles. Il avait été obtenu de Vancouver, notamment contre Mike McKenna et Tom Pyatt, le 2 janvier 2019. La saison dernière, il a présenté une fiche de 9-9-2 avec une moyenne de 3,18 et un taux d’efficacité de ,908 avant d’être blessé.

+

Stützle sous contrat

Tim Stützle (gauche)

Les Sénateurs ont trouvé un moyen de consoler Tim Stützle après la cuisante défaite de 16-2 de l’Allemagne face au Canada samedi au Championnat mondial junior en lui faisant signer son contrat d’entrée dans la LNH le lendemain, un pacte de trois ans dont les termes n’ont pas été dévoilés. Selon Capfriendly.com, son salaire de base sera de 925 000 $ par année, avec le potentiel d’atteindre 3,425 M $ par saison s’il obtient toutes ses primes reliées à la performance.

Cette entente en poche de même que sa libération des Aigles d’Adler Mannheim, le capitaine de la formation allemande à Edmonton pourra donc se rapporter au camp d’entraînement la semaine prochaine, une fois son tournoi terminé.

« Tim possède un mélange exceptionnel de vitesse et de talent et une capacité comme fabricant de jeux que nos partisans aimeront suivre pour des années à venir, a déclaré le d.g. Pierre Dorion dans un communiqué. Il est un attaquant dynamique qui deviendra un élément clé de notre formation alors que nous poursuivons la composition de notre équipe en vue de nous élever parmi l’élite de notre ligue. »

Stützle a été utilisé à profusion par la formation démunie de l’Allemagne lors de ses deux premiers matches, où il a compté un but et récolté une passe.

« C’est une sensation incroyable. Je pense d’abord à ma famille, mes coéquipiers et tout le monde qui m’a aidé à me rendre jusqu’ici. Mes entraîneurs également. J’ai bien hâte de commencer avec (les Sénateurs), a déclaré Stützle en entrevue avec TSN dimanche soir. Je n’ai pas vraiment signé un contrat en papier, tout s’est fait sur internet. J’ai officiellement signé sur mon iPad et je leur ai renvoyé (le contrat),»