Zack Smith et les Sénateurs étaient encore privés des services de Matt Duchene à Los Angeles. La veille, ils avaient battu les Ducks sans leur attaquant vedette.

Papa Duchene reste à la maison

LOS ANGELES — Matt Duchene a regardé ses coéquipiers des Sénateurs gagner leur match de mercredi sur une télévision d’hôpital, avec son fils nouveau-né Beau endormi sur sa poitrine.

Le centre numéro un de l’équipe est resté au chevet du poupon et de son épouse jeudi, au lendemain de l’arrivée dans le monde du bébé qu’il a annoncée par l’intermédiaire des réseaux sociaux que sont Twitter et Instagram pendant le gain de 2-1 de son club à Anaheim. La rondelle du but gagnant de Colin White a été préservée et sera donnée au rejeton des Duchene comme cadeau de naissance.

La formation ottavienne s’est donc débrouillée à nouveau sans lui lors de son match contre les Kings de Los Angeles. Il est possible qu’il vienne rejoindre l’équipe pour son match de samedi soir à San Jose pour conclure ce périple californien, mais l’entraîneur-chef Guy Boucher a indiqué jeudi midi que cette décision sera laissée entre les mains du nouveau papa.

« Je ne l’attends pas parce que nous sommes dans l’Ouest. Si nous étions n’importe où ailleurs, ça aurait peut-être été différent. Mais là, ils (son épouse Ashley et Beau) sont encore à l’hôpital, je ne pense pas qu’ils vont quitter avant tard ce soir ou (vendredi). Ces événements sont plus qu’un petit moment, ça s’étire sur plus longtemps pour la famille. Vu que nous sommes si loin, je pense... On va voir, mais présentement, je ne m’y attends pas. »

Duchene, le deuxième compteur de l’équipe avec ses 42 points en 37 matches, a raté un septième match cette saison contre les Ducks, après en avoir raté six en décembre en raison d’une élongation musculaire à l’aine. Les Sénateurs ont bien fait sans lui, avec une fiche de 4-2-1. La série de huit défaites consécutives qui a pris fin contre Anaheim avait coïncidé avec son retour au jeu au New Jersey le 21 décembre, le même match où le gardien Craig Anderson a subi sa commotion cérébrale, il faut le souligner.

« On espérait que tout aille bien pour eux et c’est ce qui s’est passé, semble-t-il. Nous sommes heureux, c’est certain. On ne savait pas trop quel était le plan et maintenant, on ne pense pas qu’il sera là (jeudi soir), mais c’est possible pour samedi », a souligné son coéquipier Mark Stone.

En attendant que Duchene revienne pour distribuer les cigares, Stone et l’entraîneur-chef Guy Boucher étaient heureux de pouvoir compter à nouveau sur Jean-Gabriel Pageau pour compenser son absence au centre. À son deuxième match à son retour d’une absence de quatre mois, le Gatinois a vu son temps d’utilisation passer de 13:13 minutes à 17:58 contre les Ducks.

« Il peut tout faire pour nous, jouer dans le top-6 ou le bottom-6, jouer en avantage ou en désavantage numérique. Il ajoute de la profondeur. Quand Duchene n’est pas là, il peut faire du bon travail à sa place », a dit Stone.

Boucher avait planifié de lui donner environ 16 minutes de temps de glace lors du premier match d’une série de deux en 24 heures. « C’était avant qu’on arrive en troisième période d’un match serré. Je me suis dit, s’il faut lui donner un break le lendemain, je le ferai. On avait besoin de ça (une victoire). Il se sentait bien après le match et (jeudi matin), il a le feu vert. Ses minutes ont été bien partagées, il n’a pas eu besoin de faire des doubles présences en désavantage numérique », a-t-il souligné.

+

Paajarvi pas nerveux

Au-delà du sort qui attend les trois importants joueurs autonomes potentiels que sont Mark Stone, Matt Duchene et Ryan Dzingel, il y a d’autres vétérans des Sénateurs qui pourraient changer d’adresse au cours des six prochaines semaines afin de faire place à des joueurs plus jeunes et moins dispendieux.

Magnus Paajarvi, qui a connu « probablement mon meilleur match de la saison » mercredi à Anaheim quand il s’est retrouvé aux côtés de Chris Tierney et Bobby Ryan, pourrait être un de ceux-là, lui qui vient de voir son ancien fidèle partenaire Tom Pyatt quitter la capitale.

« Je dois continuer à faire mon affaire, me concentrer sur ce que je peux contrôler. Si ça arrive, tu n’as aucun contrôle là-dessus. Tu dois essayer de ne pas y penser, même si les médias et les amateurs le font, a dit l’attaquant suédois. C’est une bonne leçon pour les jeunes joueurs de cette équipe, de voir ce côté de la business du hockey. »

Entre les lignes

Le défenseur Ben Harpur a raté quelques présences en troisième période du match contre les Ducks et Guy Boucher a révélé jeudi qu’il est blessé au haut du corps, une blessure qui sera réévaluée quotidiennement.

Contre les Kings, il a donc cédé sa place à la ligne bleue à Christian Wolanin, qui avait un but et deux passes à sa fiche en cinq matches depuis son rappel de Belleville... Boucher a envoyé le gardien Anders Nilsson dans la mêlée pour un deuxième match en deux soirs étant donné qu’il a été solide dans la victoire de 2-1 contre les Ducks.

« On n’a pas alloué 40 lancers (mercredi), il est jeune, il est anxieux de jouer et on a besoin de lui », a-t-il dit pour expliquer sa décision... Parlant de gardien, Filip Gustavsson a excellé dans un gain de 3-2 des Senators de Belleville contre Cleveland mercredi soir, repoussant 35 lancers pour permettre à son équipe de mettre fin à une série de trois revers de suite.

Les espoirs Filip Chlapik et Logan Brown ont tous deux compté pour Belleville.