Jean-Gabriel Pageau accumule les points à un rythme impressionnant par les temps qui courent. Est-ce que ce sera suffisant pour relancer Colin White ?

Pageau tentera de relancer White

Histoire de secouer une attaque en léthargie, l’entraîneur-chef des Sénateurs D.J. Smith a décidé qu’il était temps de démembrer ce qu’il considérait lui-même comme son trio le plus fiable, celui de Jean-Gabriel Pageau entre Nick Paul et Connor Brown.

Avec ses 12 passes, ce dernier a aidé le centre gatinois à produire ses 13 buts de la présente campagne, dont 10 en novembre. Mais il n’a pas capitalisé lors des deux derniers matches alors que Pageau lui a offert de bonnes chances de compter, et Smith a décidé de le remplacer par un autre attaquant qui peine à secouer les cordages, Colin White.

Celui-ci n’a que deux buts cette saison, son dernier remontant au 11 novembre, et il semble un peu perdu maintenant qu’il joue à l’aile droite, Logan Brown ayant pris la place qu’il occupait entre Brady Tkachuk et Anthony Duclair au début de la campagne.

Cette ligne demeure intacte alors que Brown, pour sa part, s’est retrouvé avec les attaquants russes Artem Anisimov et Vladislav Namestnikov, qui sont prêts à revenir au jeu après des absences de 10 et 3 parties, respectivement, en raison de blessures au bas du corps. Chris Tierney était pour sa part refoulé sur une quatrième ligne avec les jeunes Filip Chlapik et Jean-Christophe Beaudin à l’entraînement de jeudi, alors que Tyler Ennis était absent parce qu’un peu trop endolori du match de la veille.

« Notre ligne la plus stable a été celle de Pageau que nous avons fait jouer contre les meilleures lignes adverses, mais avec les gars que nous avons maintenant, je ne pense pas qu’on pourra avoir ce match up sur la route, donc on a changé un peu les choses, a expliqué Smith. Cette ligne de 90-51-28 (numéros de Namestnikov, Anisimov et Brown) avait été bonne quand Anisimov jouait la dernière fois et je pense que Connor est un peu une étincelle pour chaque ligne vu qu’il fait beaucoup du travail salaud. La première ligne a compté des buts, pas dans les derniers matches, mais je pense que Tkachuk, Brown et Duclair apportent assez d’offensive et ils restent ensemble. »

Connor Brown est le premier à dire que sa production offensive n’est pas à son goût, lui qui a compté ses deux buts sur 50 tirs, un pourcentage anormalement bas de 4 %. « Je ne trouve pas le filet alors que j’ai des chances de qualité A. Je devrais capitaliser là-dessus, mais c’est une longue saison, tu ne veux pas être trop enthousiasmé ou déprimé. Il faut juste retourner au travail le lendemain et là, je vais le faire avec Vlady et Arty », a-t-il souligné.

Colin White

White, de son côté, apprécie de se retrouver aux côtés de Pageau, qui va certes tenter de le relancer. Smith a trouvé que lors de l’entraînement de jeudi, « il était notre meilleur joueur, ça va venir pour lui, c’est une question de reprendre confiance ».

« C’était excellent de jouer avec eux (Pageau et Paul) aujourd’hui. Quand tu perds une couple de parties, il va y avoir quelques changements. Pour moi, c’est de continuer à jouer à ma façon. Les chances ont été là lors des derniers matches, c’est un peu frustrant quand les bonds ne vont pas de ton bord, mais tu dois continuer à avancer. Je me sens à l’aise à l’aile maintenant. (Mercredi), j’étais confortable comme jamais cette saison. Il faut juste continuer comme ça, match après match », estimait White.

Trois centres

Son nouveau trio en est un de trois centres naturels, donc ils auront l’embarras du choix lors des mises au jeu, si jamais Pageau se fait expulser du cercle. Paul est d’ailleurs premier au sein du club avec un pourcentage d’efficacité de 56,16 %, alors que Pageau est à 50,63 % et que White est plus faible à ce niveau à 42,16 %.

« Pageau est responsable et gagne des mises au jeu, mais je pense que le gars qui est perdu dans ce groupe est Nick Paul, qui fait beaucoup de travail profondément en zone. Ces deux gars-là vont aller chercher la rondelle, donc on espère que White sera le gars qui va aider à mettre la rondelle dans le filet, ce qui fait que ce serait une combinaison qu’on pourrait utiliser sur la route », a dit D.J. Smith.

+

Véronneau retourne à Belleville

Les attaquants russes Artem Anisimov et Vladislav Namestnikov étant prêts à revenir au jeu, les Sénateurs ont rétrogradé l’attaquant originaire d’Ottawa Max Véronneau à leur club-école de Belleville jeudi.

Celui-ci a été blanchi lors des quatre matches auxquels il a participé après son rappel, mais D.J. Smith a apprécié son jeu sur le quatrième trio, qui a été loin de mal paraître mercredi contre les Bruins, passant beaucoup de temps en zone adverse avec ses compagnons Jean-Christophe Beaudin et Filip Chlapik.

« J’ai trouvé qu’il (Véronneau) a été bon. Il a été bon lors de ses matches numéros un et deux, il a eu un mauvais match numéro 3 et c’est pourquoi il n’a pas joué le match suivant, mais j’ai pensé qu’il a été bon à nouveau (mercredi), a dit Smith. Il est victime du nombre de joueurs que nous avons (sous contrat). Plusieurs de ces jeunes qui sont montés avec nous – Troy Mann fait du bon travail avec eux – ont le souci du détail, ils sont en bonne forme, ils travaillent et ils nous donnent plus d’options pour l’avenir. Chaque fois que nous avons rappelé un gars, il était prêt. »

+

Pire match

Les Sénateurs ont été blanchis pour la deuxième fois cette saison cette semaine à Columbus. La première occasion avait été lors du cinquième match de la campagne, un revers de 2-0 au Centre Canadian Tire contre le Wild deux jours après un impressionnant premier gain de la campagne, 4-2 contre Tampa Bay.

« Pour plusieurs d’entre nous, ce match ressort du lot, c’est un des rares matches cette saison où on n’a pas joué selon l’identité qu’on cherche à bâtir. Là, on a une chance de se reprendre, il faut aller au Minnesota et jouer comme on a joué récemment, continuer notre processus », a souligné Connor Brown jeudi.

D.J. Smith a noté pour sa part que ce match contre le Wild « en était un où on n’avait pas de jambes, ils ont mieux joué que nous et ils le font à plusieurs équipes, ils sont gros et forts et ils ne vous donnent pas beaucoup d’espace, il faut être prêts à jouer de cette façon ».

Namestnikov rétabli

L’attaquant Vladislav Namestnikov s’estimait chanceux de n’avoir raté qu’une semaine après s’être blessé au coccyx la semaine dernière à Montréal quand il a chuté sur le bas de la bande.

« C’était un accident un peu freaky, je suis mal tombé dans la bande. Je pense que j’ai été chanceux, ça aurait pu être pire. Là, je suis prêt à revenir, a-t-il dit jeudi. J’espère que je peux aider en attaque, je pense qu’on a bien joué, mais on a de la misère à compter des buts. Il faut juste continuer et ça va se remettre à rentrer pour nous. »

Entre les lignes

Après s’être butés à Joonas Korpisalo à Columbus lundi et à Tuukka Rask mercredi contre les Bruins, les Sénateurs devraient affronter un troisième gardien finlandais vendredi puisque le Wild entend donner le départ à Kaapo Kahkonen. Le gardien recrue rappelé de la LAH en l’absence de Devan Dubnyk a remporté son premier départ dans la LNH mardi au New Jersey. Il a effectué 32 arrêts dans un gain de 3-2 contre les Devils...

Le Wild (10-11-4) disputera seulement son neuvième match à domicile cette saison. Ses 17 parties disputées à l’étranger sont le plus haut total dans la LNH, à égalité avec Calgary...

Tyler Ennis a raté l’entraînement de jeudi, mais D.J. Smith s’attend à ce qu’il puisse jouer contre le Wild, son club lors de la saison 2017-2018 (22 points en 73 parties).