Jean-Gabriel Pageau, à droite, a reçu sa première suspension jeudi, au lendemain d’une altercation avec Ashton Sautner des Canucks.

Pageau ne changera pas son style

EDMONTON — Jean-Gabriel Pageau pensait avoir vu assez de matches des Sénateurs du haut de la passerelle cette saison après en avoir raté les quatre premiers mois de celle-ci en raison de son tendon d’Achille déchiré.

La LNH en a décidé autrement en lui infligeant sa première suspension en carrière jeudi pour avoir donné de la bande à l’endroit du défenseur des Canucks Ashton Sautner, ce qui a fait qu’il a raté le match contre les Flames.

« Ce n’était pas plaisant de purger une suspension, mais il faut aller de l’avant maintenant, a-t-il indiqué vendredi après avoir patiné à Edmonton. J’ai payé le prix en ratant un match. Évidemment, je suis heureux que l’autre joueur (Sautner) ait été “OK”, qu’il est resté dans le match. Je ne cherchais pas à le blesser, je jouais avec ardeur comme je le fais toujours et je vais continuer à le faire, cet incident ne changera pas mon style de jeu. »

Le centre gatinois des Sénateurs n’a pas trop aimé être appelé à plaider sa cause devant le comité de discipline présidé par George Parros et il espère bien que ça ne se reproduira plus, lui qui a désormais cette tache à son dossier disciplinaire.

« Ce n’est jamais le “fun”, tu ne veux pas passer par là, c’est certain, a-t-il confié au Droit. C’est certain que ce n’est pas une expérience qui est dans mes plans à refaire. Ça s’est bien passé en général, c’était une bonne décision de leur part. Je vais mettre ça en arrière de moi et regarder en avant. Je vais continuer à jouer avec ardeur, à frapper l’adversaire. Ce qui est le moins le “fun” dans tout ça, c’est de ne pas pouvoir jouer avec mes “chums” pour un match. Au moins, ce qui est positif, c’est le gars (Sautner) n’a pas été blessé sérieusement. »

L’autre point positif de ce revers de fortune -- il verra sa paie pour ce match raté, plus de 16 000 $, être versée au Fonds d’urgence des joueurs -- est que l’absence de Pageau pour ce match a permis à un autre ancien Olympique, Vitaly Abramov, de disputer un premier match dans la LNH.

« C’était le “fun” de le voir jouer, j’avais entendu juste des bonnes choses à son sujet, de la part de Serge Haché (préposé à l’équipement des Olympiques) et de Benoît Groulx (qui l’a dirigé un à Gatineau). C’est quelqu’un qui a toujours le gros sourire quand il arrive à l’aréna et qui travaille fort sur la glace. Je suis certain qu’il était content, son sourire ne le cachait pas. Je suis content de voir un autre ex-Olympique jouer son premier match avec nous », a-t-il souligné à ce sujet.

Au sujet d’Abramov, l’attaquant obtenu de Columbus dans l’échange de Matt Duchene, l’entraîneur-chef par intérim Marc Crawford s’est dit satisfait de sa première sortie, même s’il a terminé sa soirée avec un différentiel de moins-3.

« Le jeune ne pouvait pas effacer le sourire de son visage, même quand on lui a dit qu’on le renvoyait “en-bas” (à Belleville), a raconté Crawford. C’est un bon “kid” avec beaucoup d’énergie. Il nous a donné un effort honnête. On a pu voir quel genre de joueur il va être, un joueur offensif explosif qui est solide sur ses patins... Son moins-3, le dernier moins lui revient alors qu’il venait juste de sauter sur la glace, donc tu te sens un peu mal pour lui. En général, il doit apprendre où arrêter dans la zone défensive, mais on a plusieurs joueurs dans le même bateau, jeunes et vieux. »

Crawford a aussi aimé la performance offerte pas Filip Chlapik lors de ce rappel d’urgence. Les deux attaquants ont été retournés au club-école de Belleville vendredi, mais ils ne sont pas arrivés à temps pour affronter les Bruins de Providence en soirée au Rhode Island.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Anderson contre les Oilers ?

Marc Crawford n’avait pas décidé de l’identité de son gardien partant pour le match contre les Oilers vendredi, mais il a dit qu’il « penchait vers Craig (Anderson), qui a joué de bons matches dans cet édifice, un particulièrement mémorable il y a deux ans. On aimerait aussi le voir bien jouer et obtenir une victoire pour se débarrasser du gorille qui est sur ses épaules. Ça devrait être possible alors que nous allons avoir un alignement complet. » Anderson a perdu ses 14 dernières décisions (0-13-1), ce qui est un nouveau record d’équipe, l’ancien de 13 appartenant à Brian Elliott, le joueur contre qui il a été échangé, ironiquement. Anderson avait blanchi les Oilers en novembre 2016 quand il était revenu à la rescousse du club malgré l’annonce que son épouse Nicholle amorçait sa lutte contre un cancer.

Belle passe de Duclair

L’attaquant Anthony Duclair a impressionné beaucoup de monde avec la vitesse et l’habileté qu’il a affichée pour préparer le seul but des siens jeudi, celui de Dylan DeMelo qui ouvrait le pointage. James Duthie, de TSN, a dit que c’était le plus beau jeu qu’il l’avait vu faire, avant de se faire rappeler que Duclair avait compté un but particulièrement spectaculaire avec Columbus plus tôt cette saison. « Sa vitesse en début de match était remarquable, sa ligne a été vraiment bonne au début du match. Encore une fois, Anthony doit améliorer les détails de son jeu, et quand il va le faire, il va avoir beaucoup de succès dans la LNH », a souligné Marc Crawford, qui notait un revirement de sa part qui a mené au troisième but des Flames « alors qu’il aurait pu juste faire sortir la rondelle au lieu de tenter un jeu risqué ».

Entre les lignes

  • L’ancien Sénateur Alex Chiasson connaît une excellente campagne avec les Oilers, ayant atteint le plateau des 20 buts pour la première fois de sa carrière la semaine dernière. Il s’était taillé un poste au camp en tant que simple invité, comme l’an dernier quand il a gagné la coupe Stanley avec Washington.
  • Craig Anderson, après le revers de 5-1 à Calgary : « Je sais dans quelle stuation je me retrouve... Tout le monde en arrache parfois, c’est juste que ma position se retrouve sous les feux des projecteurs »,  a-t-il dit.
  • Les Senators de Belleville ont fait signer un contrat d’essai ainsi qu’un contrat pour la saison prochain à l’attaquant Christopher Clapperton, après qu’il ait aidé l’Université du Nouveau-Brunswick à remporter le championnat canadien universitaire.