Jean-Gabriel Pageau se prépare à représenter le Canada pour la première fois de sa carrière.

Pageau fera partie d’Équipe Canada

La saison de Jean-Gabriel Pageau n’a pas pris fin lundi quand les joueurs des Sénateurs d’Ottawa sont passés au Centre Canadian Tire pour ramasser leurs effets personnels.

Le centre gatinois a révélé à cette occasion qu’il a obtenu une invitation à faire partie d’Équipe Canada lors du Championnat mondial du mois prochain qui aura lieu au Danemark.

« J’ai reçu un texto, puis un appel de Martin Brodeur (codirecteur-général de l’équipe nationale) pour me dire que j’étais invité au Championnat mondial, c’était pas mal spécial. Ça va être un beau défi personnel, que c’est la première fois que je vais être dans le système (de Hockey Canada), je n’ai jamais joué junior avec (l’équipe nationale junior). Je suis content qu’ils aient pensé à moi. J’ai déjà parlé avec une couple de joueurs qui m’ont donné des conseils, qui m’ont dit que ça va être le fun aussi », indiqué Pageau, qui a disputé 78 parties cette saison avec les Sénateurs, amassant 14 buts et 15 passes pour 29 points. 

Il accompagnera donc le jeune défenseur Thomas Chabot, qui avait reçu une invitation vendredi dernier, au tournoi qui aura lieu à Copenhague et Herning, alors qu’un camp d’entraînement est prévu à la fin avril en Lettonie. 

La liste des autres joueurs n’est pas encore connue, mais il est déjà acquis que Connor McDavid, des Oilers d’Edmonton, sera la tête d’affiche de la formation canadienne.

« Ça va être une chance de côtoyer et de rencontrer d’autres joueurs, des gars comme McDavid. Ça va être une belle opportunité pour moi de jouer dans la même équipe que ces gars-là, des joueurs que je suis habitué de couvrir en jouant mon rôle. Ça va faire différent de les avoir de mon côté, j’aime pas mal mieux ça », a-t-il blagué.

Pageau est évidemment heureux d’avoir l’occasion de prolonger sa saison. « C’est plate quand tu ne fais pas les séries, c’est certain que tu es déçu. Mais là, d’avoir un nouveau défi, c’est certain que ça aide à tourner la page... Ça a été une saison avec des hauts et des bas, plus de bas je dirais. On a passé la saison à essayer de trouver des solutions et on n’a pas réussi. On avait un objectif au début de la saison qui était de faire les séries, ce n’est pas accompli, donc tout le monde est déçu du résultat. Personne n’est satisfait de ce qu’on a accompli. On va tous devoir se regarder dans le miroir cet été et voir ce qu’on peut faire de mieux pour arriver l’année prochaine et rencontrer nos objectifs », a-t-il dit à ce sujet.

Au Danemark, Pageau pourrait avoir l’occasion d’affronter quelques coéquipiers des Sénateurs, alors que la recrue Colin White étudie encore la possibilité de se joindre à Équipe USA. Filip Chlapik représente une possibilité pour la formation tchèque, alors que Fredrik Claesson attend toujours des nouvelles d’Équipe Suède. Mark Stone, lui, a officiellement décliné l’invitation d’Équipe Canada en raison de son entorse à la cheville.

Alors que Pageau et Chabot savent où ils s’en vont le mois prochain, pour l’autre Québécois des Sénateurs, Alexandre Burrows, c’est une période d’incertitude qui commence. Il reste une saison à son contrat, mais comme le club risque de chercher à se rajeunir cet été, il est possible que celui-ci soit racheté en juin. « Pour l’instant, j’ai une idée, mais les choses peuvent changer. On va voir ce qui va se passer au repêchage ou vers le 1er juillet. Je me prépare, j’ai une idée de ce que je veux faire quand ça va arriver (la fin de sa carrière comme joueur), mon idée est faite que j’aimerais demeurer impliqué dans le monde du hockey. J’ai encore beaucoup de passion pour la game... mais j’ai en même temps, j’ai encore la passion de jouer. On va voir ce qui va arriver avec Pierre et les décisions qu’ils vont prendre dans l’organisation, puis une fois qu’ils ont pris leur décision, tu t’assoies avec ta femme et ta famille pour peser les pour et les contre pour arriver à une décision réfléchie », a-t-il confié.