Jean-Gabriel Pageau se rend féliciter Vladislav Namestnikov pour son deuxième but, réussi dans un filet désert, pour couronner la victoire de 4-2 des Sénateurs d'Ottawa contre le Lightning de Tampa Bay. Le centre gatinois a obtenu une passe sur le jeu pour compléter un tour du chapeau à la Gordie Howe, un but, une passe et une bataille.

Pageau et Namestnikov procurent une première victoire à D.J. Smith

À son tour du chapeau contre le Canadien lors de ses premières séries et à ses quatre buts contre les Rangers à ses dernières, Jean-Gabriel Pageau a ajouté un autre exploit hors du commun à sa fiche samedi.

Son tour du chapeau à la Gordie Howe, un but, une passe et une bataille, en a fait la bougie d’allumage d’un surprenant gain de 4-2 contre le Lightning de Tampa Bay samedi après-midi au Centre Canadian Tire, ses Sénateurs d’Ottawa empochant un premier gain cette saison -- et un premier pour leur nouvel entraîneur-chef D.J. Smith -- après trois revers.

Une petite foule de 11 023 amateurs a apprécié son spectacle, ainsi que celui offert par son nouveau compagnon de trio Vldadislav Namestnikov, qui a réussi le but gagnant et le but d’assurance dans un filet désert contre son premier club dans la LNH.

Acquis des Rangers de New York au début de la semaine, le Russe jouait avec son compatriote Artem Anisimov jusqu’en deuxième période, quand il a déclaré forfait en raison d’une blessure mineure au bas du corps. Pageau a été appelé à le remplacer et il a marqué en fin d’engagement en profitant d’un jeu de Namestnikov le long de la bande, à 27 secondes de la fin de la période.

Pageau avait auparavant lâché les gants contre un des attaquants vedettes du Lightning, Brayden Point.

«C’est une première victoire contre une des meilleures équipes de la ligue. On le sait, ils sont encore favoris pour se rendre à la coupe. Je pense qu’on a mieux joué qu’eux à chaque période. On a travaillé plus fort et c’est pour ça qu’on a gagné, a confié Pageau après coup, lui qui ne s'était pas battu dans la LNH depuis le mois d'octobre 2016. Ça fait du bien de compter mon premier but, ça enlève de la pression. L’important était de gagner le match. La bataille, c’est juste arrivé comme ça. Il est un ‘compétiteur’, un de leurs meilleurs joueurs qui a signé un gros contrat. Je pense qu’il cherchait à réveiller son équipe, et de mon côté, je suis compétitif et je n’ai pas peur de personne, donc je n’ai pas hésité.»

Smith a savouré cette première victoire, alors que le défenseur Ron Hainsey («mon oncle Ron», l’a-t-il appelé) lui a remis la rondelle de fin de match, qu’il a pu partager avec des membres de sa famille dans son bureau après coup.

«On cherche à réduire le nombre de lancers alloués et il y a plusieurs gars qui ont joué avec ardeur ce soir, surtout Pageau. Un ‘Gordie Howe’, on ne voit plus ça souvent», a-t-il lancé. 

«J’attendais cette victoire depuis 16 ans que je suis entraîneur. Tu ne penses pas que tu vas perdre tes trois premiers matches, mais on a trouvé un moyen de gagner cette fois», a-t-il ajouté. 

Un moment important dans ce gain a été un but refusé à Nikita Kucherov en troisième période, peu après le but de Luke Witkowski qui créait l’égalité 2-2. Les officiels avaient alloué le but à l’origine, mais ils se sont ravisés après s’être consultés parce que Mikhail Sergachev était entré en contact avec le gardien Craig Anderson. Ottawa n’a même pas eu besoin de demander une révision vidéo.

«Je pense que c’était la bonne décision. Si Kucherov lance et compte avant le contact, c’est une histoire différente, a noté Anderson, qui a effectué 19 arrêts. On va le prendre, c’est un peu de ‘puck luck’... Ça a été énorme pour nous, ça a ramené les amateurs dans le match et ça leur a enlevé du vent de leurs voiles.»

Les Sénateurs ont eu le meilleur 34-21 au chapitre des lancers alors qu’il affrontait un gardien substitut, Curtis McElhinney, pour un troisième match de suite. Colin White a été l’autre attaquant d’Ottawa à le déjouer, sur la 300e passe en carrière de Bobby Ryan. Ondrej Palat a compté l’autre but du Lightning.

Namestnikov a réussi le but gagnant en complétant une passe de Connor Brown sur une descente à deux contre un avec 3:03 à faire au troisième tiers. «C’est certes une bonne sensation de compter contre eux, plus de la moitié du club est encore là de quand je jouais avec eux. Il n’y a pas d’amis sur la glace. L’important, c’est d’avoir aidé mon nouveau club à gagner», a noté Namestnikov.

Les Sénateurs vont maintenant se préparer à recevoir le Wild du Minnesota lundi à 13 h lors du jour de l’Action de Grâce.