Bryan Murray.

«Nous ne sommes plus une formation en reconstruction»

Juste avant de monter dans la salle des conférences de presse du Centre Canadian Tire, hier après-midi, Bryan Murray a jeté un coup d'oeil à son écran de télévision. Un groupe d'experts sur TSN parlaient des Sénateurs, une organisation «pingre». Ils disaient qu'Ottawa était en voie de devenir une destination «indésirable» pour les joueurs de la LNH.
Une destination intéressante
Il va sans dire que Murray n'a pas apprécié.
«Chacun a droit à son opinion», a-t-il d'abord lancé, visiblement contrarié.
«Je vais vous dire une chose, toutefois. J'ai souvent contacté des joueurs pour leur offrir des contrats. Je n'ai jamais entendu parler d'un joueur qui ne voulait pas venir à Ottawa parce qu'il n'aimait pas notre façon de dépenser notre argent.»
«Je peux aussi vous dire que les joueurs qui viennent ici sont heureux parce qu'ils sont bien traités.»
Murray ne partage pas l'opinion des fans qui estiment que les Sénateurs ont reculé dans les dernières semaines. Il ne croit surtout pas que son équipe se dirige vers une autre saison de misère.
«Nous ne sommes plus une formation en reconstruction. Nous formons une bonne équipe de hockey. Nous serons compétitifs. Nous sommes peut-être un peu moins forts au centre, mais nous sommes certainement plus forts sur les flancs», assure-t-il.
Une autre transaction?
Bryan Murray a possiblement terminé son magasinage au marché des joueurs autonomes. Il pourrait, en contrepartie, compléter une autre transaction dans les prochains jours.
Avec le départ de Jason Spezza, il aurait libéré près de trois millions$ US dans son budget d'opération.
«Je travaille là-dessus en ce moment. J'essaie de mettre la main sur un joueur capable d'évoluer dans la LNH en ce moment. Si je parviens à compléter cette transaction, je crois que nous serons très satisfaits de notre formation complète», assure-t-il.
Il s'est bien gardé d'identifier le joueur qu'il cible en ce moment. Il ne veut même pas nommer l'équipe pour laquelle il s'aligne.
«J'ai proposé quelques-uns de nos espoirs au directeur général de cette équipe. Il étudie. Il hésite», indique Murray.
Le joueur ciblé serait un attaquant, mais il n'évoluerait «pas nécessairement» au centre.