Anders Nilsson est heureux de donner son appui à la communauté gaie.

Nilsson et Borowiecki marchent pour la Fierté

Anders Nilsson a arrêté beaucoup de rondelles au cours de ses deux dernières sorties, un total de 89 en tout, sur 91 tirs.

Le gardien substitut des Sénateurs aurait mérité de passer sa journée de congé de dimanche à se reposer sur le sofa, mais à la place, il a décidé d’accepter une invitation à participer à une marche pour la Fierté gaie tenue sur le coup de midi au parlement dans le cadre du Bal de neige. Il était accompagné de son coéquipier Mark Borowiecki, porte-parole de l’équipe pour l’initiative « Le hockey est pour tout le monde » de la LNH et du projet « You can play » pour cette saison, ainsi que du DG Pierre Dorion.

Le défilé, présenté par Fierté dans la capitale et Patrimoine canadien, visait à commémorer le 50e anniversaire de la décriminalisation partielle de l’homosexualité au Canada tout en continuant à promouvoir l’égalité pour tous.

« C’est la première fois que j’ai l’occasion de participer à une marche du genre, le timing est bon. Je vais y aller avec mon épouse et on verra si mes deux jeunes garçons peuvent venir aussi. Ça devrait être un événement amusant. Je suis heureux d’en faire partie », a raconté Nilsson après le gain de 5-2 contre les Jets samedi, où il a repoussé 44 lancers après ses 45 arrêts dans un jeu blanc contre Anaheim jeudi dernier.

Nilsson appuie la communauté LGBTQ depuis déjà quelques années en affichant un arc-en-ciel sur la plaque arrière de son masque. « C’est quelque chose que j’ai fait pour appuyer quelques amis de ma famille qui sont gais. Ça m’a valu beaucoup d’appuis, ça a une grande signification pour beaucoup de monde. Je vais continuer à l’afficher tant que le problème en sera un, et nous avons encore un grand bout de chemin à faire pour en arriver là », a-t-il souligné.

Pour Borowiecki, cet appui à cette noble cause est plus nouveau, lui qui était déjà impliqué avec l’équipe des Condors d’Ottawa en plus des anciens combattants. « Mon épouse Tara et moi avons certaines valeurs en lesquelles nous croyons, et une d’entre elles est que tout le monde a le droit d’être en amour, d’aimer quelqu’un, peu importe votre orientation sexuelle. On m’a demandé de m’impliquer plus tôt cette année et j’ai été très fier d’accepter de le faire », a-t-il noté.

Dans le même ordre d’idées, les Sénateurs tiendront une première soirée « L’amour, c’est l’amour » afin de combattre l’homophobie mardi lors de la visite des Hurricanes de la Caroline, un match où Anders Nilsson devrait être d’office à nouveau.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Quand Harpur se fâche

Les Sénateurs mènent la LNH à un chapitre en cette saison difficile : le nombre de majeures pour s’être battu. Ils en ont 20, soit quatre de plus que Nashville et Boston, après le combat remporté par Ben Harpur samedi contre Brendan Lemieux, des Jets. Harpur a rejoint son coéquipier Mark Borowiecki au sommet du classement tenu par hockeyfights.com, lui qui a lâché les gants six fois (fiche de 6-0 selon le site spécialisé). « Il veut être là pour ses coéquipiers, et il a jugé qu’il fallait s’occuper de ce joueur-là (Lemieux). Chaque joueur doit trouver sa spécialité pour demeurer dans la LNH, regardez (Magnus) Pääjärvi qui était un choix de première ronde pour ses habiletés offensives, mais qui a changé de rôle pour demeurer dans la ligue. Harpur essaie de trouver le moyen de rester dans la ligue, et se battre est un élément de son jeu, ce qui nécessite beaucoup de courage », a souligné Guy Boucher samedi. Les Sénateurs ont une fiche de 3-1-2 lors des matches où le défenseur de 6’ 7’’ lâche les gants.

Batherson explose

Du côté de Belleville, l’attaquant Drake Batherson y est allé de son premier tour du chapeau en carrière chez les pros samedi dans un gain de 6-3 contre le Rocket de Laval, en plus de récolter une passe. Sa récolte de 43 points avant d’affronter les Marlies de Toronto dimanche lui a permis de reprendre le premier rang du classement des compteurs recrues de la LAH. Batherson a compté un autre but dimanche contre Toronto pour porter sa séquence à neuf matches avec un point (8 buts, 11 passes). Le centre Logan Brown connaît lui aussi de bons moments avec 7 buts et 13 passes en 14 matches, dont le but gagnant en prolongation d’un gain de 4-3 dimanche contre les Marlies.

Entre les lignes

Matt Duchene a compté son 25e but de la saison samedi alors qu’il participait à son 700e match en carrière... L’unité de désavantage numérique des Sénateurs a blanchi l’adversaire pour un huitième match de suite samedi, n’ayant pas alloué de but lors des 16 derniers jeux de puissance alloués à l’adversaire (les Jets ont été 0 en 3 samedi). Alors qu’ils étaient au 31e rang en novembre lors du « UberGate », les Sénateurs occupent maintenant le 24e rang dans la LNH à ce chapitre, avec un pourcentage d’efficacité de 77,5 %... Les Sénateurs avaient rappelé l’attaquant Darren Archibald de Belleville pour le match de samedi. Mais Guy Boucher l’a retranché, préférant utiliser sept défenseurs. Il a été renvoyé à Belleville dimanche.