Alors que Craig Anderson a été plutôt chancelant samedi à Boston, D.J. Smith va donc se tourner à nouveau vers Anders Nilsson pour affronter les Rangers lundi.

Nilsson contre Lundqvist

Alors que Craig Anderson a été plutôt chancelant samedi à Boston, D.J. Smith va donc se tourner à nouveau vers Anders Nilsson pour affronter les Rangers lundi.

Le cerbère suédois pense étrenner son nouveau deuxième masque, qui a un fond rouge et une grille rouge, « ce qui le rend encore plus cool », a-t-il raconté dimanche après une pratique dans un mail, le American Dream Mall, où il y a beaucoup de couleurs sur les murs en attendant l’ouverture de nombreuses boutiques.

On présume qu’il affrontera son compatriote Henrik Lundqvist, meilleur gardien suédois de l’histoire qui est à neuf matches près du plateau des 1000 en carrière (saison et séries) avec les Rangers.

« J’ai joué quelques matches contre lui, il est un des meilleurs gardiens jamais sortis de la Suède et c’est toujours le fun d’affronter un gardien de mon pays. Je n’ai jamais joué avec lui pour l’équipe nationale, mais je le connais un peu, on a passé un week-end ensemble l’été dernier à Gothenburg alors que nous sommes tous les deux amis avec Loui Eriksson (des Canucks)... Non, je n’aurai pas d’habit pour rivaliser avec lui au niveau du style, je vais y aller avec ce que j’ai », a-t-il raconté.

+

Épidémie au centre

La ligne de centre des Sénateurs commence à être pas mal éprouvée alors que Logan Brown, qui semble s’être disloqué une épaule samedi à Boston, est allé rejoindre Colin White et Artem Anisimov à l’infirmerie.

Ce dernier rejoindra le club à New York, a fait savoir Pierre Dorion dimanche, et il patinera avec l’équipe lundi matin avec l’espoir qu’il puisse jouer à Brooklyn lundi.

« Tu ne diras jamais que tu veux qu’un gars soit blessé plutôt qu’un autre, mais quand tu as des blessures au centre, c’est vraiment difficile. C’est une position qui est difficile à combler, surtout quand ce sont trois de tes gars principaux, vu qu’on peut maintenant considérer Logan comme ça, il jouait très bien. Tout ce qu’on peut faire, c’est donner une opportunité à quelqu’un d’autre, comme (Jean-Christophe) Beaudin, (Filip) Chlapik, et peut-être que (Vladislav) Namestnikov obtiendra quelques présences aussi (lundi). On va voir ce qui va arriver », a indiqué l’entraîneur D.J. Smith.

Entre les lignes

Les Sénateurs n’ont pas trouvé de glace à Manhattan dimanche et ils ont dû se rabattre sur la nouvelle patinoire d’un mail, le American Dream Mall, bâti au coût de 5 milliards $ à East Rutherford, sur le site avoisinant le Giant Stadium et près de l’ancien domicile des Devils. Une petite glace surplombée par quelques grosses araignées. « Je pense que ma dernière pratique dans un mail était au tournoi The Brick à Edmonton, c’était différent », a noté Anthony Duclair...

Le jeu de puissance des Sénateurs lui a coûté le match de samedi à Boston, incapable de briser une égalité de 2-2 en deuxième période quand Brad Marchand a écopé de trois mineures. « Les probabilités disent que ça va finir par rentrer, mais ça ne rentre toujours pas, malgré 5-6 chances glorieuses », a dit D.J. Smith au sujet de son attaque à cinq qui n’a que deux buts en 42 chances (4,8 %)...

Mark Borowiecki a récolté deux passes samedi, un premier match de plus d’un point pour lui. Il a déjà un but et quatre passes cette saison. « Ce n’est pas moi qui vais réaliser des jeux spectaculaires, mais si je peux prolonger des jeux et appuyer l’attaque à l’occasion, je suis heureux de le faire », a-t-il dit.