À son cinquième camp avec les Sénateurs, Nick Paul espérait commencer la saison à Ottawa.

Nick Paul retourne à Belleville

Les Sénateurs d’Ottawa ont eu une nuit des petits couteaux avant de rentrer de la Colombie-Britannique jeudi.

Avant de prendre leur vol nolisé entre Vancouver et la capitale nationale, ils ont annoncé que quatre joueurs étaient cédés à leur club-école de Belleville, le gardien Marcus Hogberg, sans surprise, de même que les attaquants Nick Paul, Parker Kelly et Jordan Szwarz.

Kelly, un attaquant de 20 ans qui a été nommé le joueur le plus travaillant (trophée Jonathan-Pitre) des deux derniers camps de développement de l’équipe, est un bon espoir pour pivoter éventuellement un quatrième trio à Ottawa en plus d’être une petite peste comme on en trouve peu dans le hockey contemporain.

Szwarz est un vétéran des mineures embauché pour encadrer les jeunes à Belleville et il serait surprenant qu’on le revoie pour plus que quelques parties afin de dépanner avec les Sénateurs.

Tout comme ce dernier, Paul a été soumis au ballottage jeudi pour permettre cette rétrogradation s’ils ne sont pas réclamés et dans son cas, on peut se demander s’il ne s’agissait pas de sa dernière chance avec l’équipe qui l’avait acquis des Stars de Dallas dans le cadre de l’échange de Jason Spezza.

À son cinquième camp avec le club, l’attaquant âgé de 24 ans avait récemment confié au Droit à quel point il désirait se tailler un poste avec la formation maintenant dirigée par D.J. Smith. Du temps où il dirigeait les Generals d’Oshawa dans la LHOntario, Smith d’ailleurs avait vu Paul jouer pour North Bay.

« Il sait que je veux travailler et faire tout ce qu’il veut. S’il veut que je fasse de l’échec-avant et que je distribue des mises en échec, je vais le faire. S’il veut faire comme à Belleville, me mettre avec des joueurs habiles et créer de l’espace pour eux, je peux faire ça. Je veux juste montrer que je suis polyvalent et que je suis prêt à travailler pour lui », avait confié Paul.

Au camp de cette année, il ne pourra pas dire que Smith ne lui a pas donné une bonne chance de se faire valoir. Il a commencé le camp d’entraînement en jouant à la gauche de Logan Brown, avec qui il avait eu beaucoup de succès en deuxième moitié de saison dernière avec les petits Senators. Le duo a même eu une chance de retrouver leur troisième larron en foire, Drake Batherson, pour amorcer le match de lundi dernier contre les Canucks à Abbotsford.

Le sort de Paul, qui n’a pas joué mercredi soir dans le gain de 6-2 contre ces mêmes Canucks au Rogers Arena de Vancouver a probablement été scellé quand Filip Chlapik, l’ancien des Islanders de l’Île-du-Prince-Édouard, a compté le but gagnant pour revenir dans la discussion pour un poste en attaque.

Qui plus est, Smith a tenté l’expérience de faire jouer Logan Brown à l’aile pendant cette rencontre, après avoir perdu les services de l’ailier gauche Rudolfs Balcers en première période, lui qui a été blessé au bas du corps.

« J’ai trouvé que Logan Brown a fait du bon travail. On l’a essayé à l’aile un peu pour voir s’il pouvait faire ça, étant donné les quatre centres (Colin White, Jean-Gabriel Pageau, Artem Anisimov et Chris Tierney) que nous avons. J’ai trouvé qu’il a été bon, il a de bonnes mains et il a travaillé fort », a déclaré Smith pendant son point de presse d’après-match.

« On va voir pour Balcers, il va être réévalué (jeudi). On va espérer qu’il est OK, il a bien joué pour nous. S’il ne peut pas jouer samedi (contre Montréal), ça va donner une chance à quelqu’un d’autre », a aussi mentionné Smith.

Ce quelqu’un pourrait aussi être l’ancien Olympique Vitaly Abramov, à condition qu’il soit remis de sa commotion cérébrale de la semaine dernière. Il faudra voir vendredi s’il peut participer à l’entraînement de l’équipe qui sera de retour au Centre Canadian Tire.

Il reste deux gardiens, neuf défenseurs (dont le blessé Christian Wolanin) et 16 attaquants (dont les blessés Balcers et Abramov) au camp des Sénateurs.

+

Borowiecki appuie l’attaque

Le défenseur Mark Borowiecki s’est rapporté au camp avec une forte perte de poids, ayant arrêté la balance à 205 livres après un été où il s’est consacré au jogging afin d’améliorer son « cardio » (il a un compte Instagram, « itsborocoprunning », où il fait état de ses chronos). À 30 ans, il voulait être capable de continuer à suivre le rythme de la LNH, mais voilà que le robuste arrière a profité du calendrier pré-saison pour se porter en attaque encore plus que Thomas Chabot. Auteur de deux passes mercredi à Vancouver, dont une sur le but gagnant de Filip Chlapik, Borowiecki a quatre mentions d’assistance en trois parties, ce qui en fait le troisième meilleur compteur de son club après Brady Tkachuk (trois buts, six points) et Connor Brown (deux buts, deux passes). Il a le double de points de Chabot, qui a compté son premier but de la pré-saison mercredi en plus d’obtenir une première passe, ce qui ne durera probablement pas en saison régulière.

Anderson occupé

D.J. Smith l’a avoué dès le début de son point de presse mercredi soir, il a trouvé que son club « a alloué beaucoup trop de lancers » dans la victoire de 6-2 contre les Canucks. Le vétéran Craig Anderson a fait face à 46 lancers, dont plusieurs pas commodes. « Nous étions un peu lents en première moitié de match et ils nous ont dominés, a commenté Anderson de son côté. Ils ont généré plus de chances de compter et ils avaient la rondelle plus que nous, mais on a changé ça en milieu de deuxième... J’ai quand même trouvé que notre agressivité était meilleure que par les années passées. Les gars lisaient bien le jeu et ils s’engageaient envers leur lecture de jeu par la suite. C’était bon, il n’y avait pas beaucoup d’hésitation et de confusion à savoir qui couvre qui. Tu trouves ton joueur et ensuite, c’est une bataille à un contre un. »

Entre les lignes

Smith a laissé entendre mercredi soir qu’il pourrait donner la soirée de repos à quelques vétérans samedi à Montréal, mais qu’à part ça, « nous allons avoir un alignement qui va ressembler pas mal à notre équipe »... Le premier choix des Sénateurs au dernier repêchage, le défenseur Lassi Thomson, a récolté sa première passe en carrière dans la « Liiga » finlandaise lors du dernier match de son club de Ilves, après avoir réussi un doublé à son premier match de la saison régulière. Il avait été tenu à l’écart de la feuille de pointage lors des quatre parties qui ont suivi son doublé... Le septième choix Maxence Guénette, qui a connu un bon camp, a été retranché vendredi dernier en matinée et il s’est rendu à Val-d’Or à temps pour participer à leur match inaugural de la saison contre Blainville. Il a été blanchi dans ce match, un gain de 7-2, et lors du suivant, un revers de 2-0 contre Sherbrooke.