Mike Condon avait été acquis des Penguins de Pittsburgh en retour d'un choix de cinquième ronde en novembre dernier.

Mike Condon reste à Ottawa

À quelques jours de l'ouverture officielle du marché des joueurs autonomes, le d.g. des Sénateurs d'Ottawa a réglé un des principaux dossiers qui se retrouvaient sur son bureau en annonçant la mise sous contrat du gardien substitut Mike Condon.
L'Américain de 27 ans originaire de la région de Boston, qui pouvait être agent libre le 1er juillet, a accepté les termes d'un pacte de trois ans qui lui rapportera 7,2 millions $ en tout, ou 2,4 M$ en moyenne sous le plafond salarial. Il empochera 1,7 M$ la première année, puis 2,5 et 3 M$ pour les deux suivantes.
Acquis des Penguins de Pittsburgh contre un choix de cinquième ronde en novembre dernier, Condon avait grandement aidé les Sénateurs à se qualifier pour les séries éliminatoires en disputant 27 parties consécutives, un nouveau record d'équipe, en l'absence du partant Craig Anderson, parti au chevet de son épouse qui luttait contre un cancer. Il a présenté une fiche de 19-14-6 avec cinq blanchissages, une moyenne de 2,48 et un taux d'efficacité de ,914.
« Parmi nos joueurs autonomes sans restriction, Mike était la priorité, a dit Dorion lors d'un appel-conférence pour commenter la nouvelle. La position de gardien de but est très importante pour une équipe de hockey et il est important d'en avoir deux bons. Mettre Mike Condon sous contrat aujourd'hui, c'est une bonne journée pour notre organisation. On sait qu'on a un bon gardien pour appuyer Craig Anderson et on pense, non, on est convaincus qu'il pourrait être un gardien numéro un éventuellement. »
Chaque été, il y a un jeu de chaises musicales chez les gardiens de la LNH et il est particulièrement actif cette année. Mais Condon, qui aurait écouté les offres d'une dizaine d'équipes cette semaine, n'était pas intéressé à aller voir ailleurs si l'herbe était plus verte. L'ancien du Canadien de Montréal, soumis au ballottage en début de saison pour faire place à Al Montoya comme adjoint à Carey Price, réalisait bien qu'il avait une bonne chance de s'établir à Ottawa.
« J'ai laissé mon agent (Michael Wulkan) s'occuper des questions d'affaires et du marché des gardiens à travers la ligue. Moi, j'ai toujours dit que je voulais demeurer ici, l'environnement est bon pour moi et je suis excité pour l'avenir », a déclaré Condon, qui donne beaucoup de crédit à l'entraîneur des gardiens Pierre Groulx pour ses performances de la saison dernière.
« J'ai eu plusieurs coups de chance pour en arriver là et avoir cette sécurité maintenant. Au milieu d'octobre, j'étais au ballottage et Pittsburgh m'a réclamé avec le dernier choix, sinon je me serais retrouvé dans la Ligue américaine. Ensuite, j'ai été chanceux d'être échangé à un club aussi bon qu'Ottawa », a-t-il ajouté.
Dorion a mentionné que les Sénateurs « n'auraient probablement pas participé aux séries » sans la tenue de Condon en l'absence d'Anderson au beau milieu de la saison. 
Le principal intéressé estime avoir beaucoup grandi comme gardien quand il a disputé ces 27 matches de suite entre le 1er décembre et le 4 février. « J'ai pris ça comme un défi et j'ai beaucoup appris sur moi-même. C'est facile de bien jouer quand tu es frais et dispos, mais ce l'est moins quand il y a de la fatigue accumulée. Je suis prêt à le refaire n'importe quand si le club a besoin de moi pour ça », a noté Condon, qui n'a pas l'intention de se satisfaire d'un poste de substitut même s'il s'entend bien avec Anderson. « Comme athlète, tu ne veux jamais utiliser ce mot, satisfaction. Tu veux continuer à pousser pour jouer le plus souvent possible », dit-il.
Son retour dans la capitale signifie que les Sénateurs vont tenter d'échanger le gardien Andrew Hammond, qui a raté la majorité de la saison dernière en raison de différentes blessures. Remis d'une opération à une hanche, le « Hamburglar » pourrait aussi voir la dernière année de son contrat de trois ans - paraphé après avoir connu une séquence incroyable pour mener les Sénateurs aux séries au printemps 2015 - être rachetée par l'équipe, une décision qui doit être prise avant vendredi. « On n'a pas étudié cette possibilité, on regarde pour l'échanger », a indiqué Dorion mercredi, lui qui a aussi dit poursuivre les négociations avec les deux autres joueurs autonomes sans restriction potentielle, Viktor Stalberg et Tommy Wingels.