L’ancien défenseur des Sénateurs d’Ottawa Marc Méthot a accordé une entrevue à TSN 1200 jeudi matin et il a alors révélé que son genou opéré il y a environ 18 mois alors qu’il était un membre des Stars de Dallas lui causait encore des problèmes.

Méthot pense accrocher ses patins

Marc Méthot a fait une croix sur l’idée d’un retour au jeu cette saison, et il semble également douter qu’il pourra à nouveau jouer dans la LNH.

L’ancien défenseur des Sénateurs d’Ottawa a accordé une entrevue à TSN 1200 jeudi matin et il a alors révélé que son genou opéré il y a environ 18 mois alors qu’il était un membre des Stars de Dallas lui causait encore des problèmes. 

« Je n’ai pas fait d’annonce officielle et finale, mais il semble probable que ma carrière au hockey est terminée, a indiqué le Franco-Ontarien de 34 ans d’entrée de jeu. J’ai fait un effort pour tenter de revenir, et je soupèse les options, si ça vaut la peine de soumettre mon corps et mon esprit à tous ces efforts, et ça ne vaut pas le coup. »

Méthot, 34 ans, a disputé son dernier match, le 624e de sa carrière en saison régulière, le 1er novembre 2018 à Toronto. C’était son neuvième match de la saison dernière, après lequel il a décidé de passer sous le bistouri pour régler un problème qui l’incommodait depuis déjà quelques saisons. Le nouveau père de famille, qui a deux enfants maintenant, a vu son contrat avec les Stars arriver à échéance l’été dernier. 

Il a poursuivi sa rééducation à l’automne avec l’espoir de se joindre à une formation qui aurait besoin de renfort à la ligne bleue, mais même si certains clubs ont manifesté de l’intérêt à son agent Andy Scott, il n’est pas à l’aise de tenter un retour.

« Je suis allé faire de la planche à neige avec ma femme en fin de semaine à Camp Fortune et aujourd’hui, je pourrais prendre une bouteille complète d’Advil tellement je ressens mon genou gauche. Je n’ai pas pris de décision finale, mais je suis au point où je pense que ce serait mieux pour ma famille et moi que je prenne du recul, a-t-il ajouté. Je pense que je suis à l’aise avec cette décision, je me sens bien grâce à l’entraînement que j’ai fait, même s’il est plutôt superficiel. Les gens me regardent en pensant que j’ai fière allure, que je pourrais probablement encore jouer. Mais chaque fois que je patine, mon genou explose le lendemain, donc je suis rendu là. »

Méthot a laissé entendre qu’il suit le hockey de la LNH de loin, mais il sait ce qui se passe avec le deuxième de ses trois anciens clubs, les Sénateurs (Columbus et Dallas étant les deux autres) et à son avis, l’organisation ne devrait pas perdre beaucoup de temps à y penser (no brainer, en anglais) avant d’offrir une prolongation de contrat à son ancien coéquipier Jean-Gabriel Pageau. « Je ne sais pas pourquoi ils ne le feraient pas. Je sais qu’il y a du monde qui lance qu’on devrait l’échanger et obtenir des espoirs, mais quel est l’objectif ? Il est encore jeune, il a encore des tonnes de potentiel et c’est le genre de gars autour duquel vous voulez rebâtir l’équipe », a-t-il mentionné, lui qui pense un peu la même chose pour le défenseur Dylan DeMelo (« il me rappelle... moi », a-t-il dit).

Si sa carrière est effectivement terminée, Marc Méthot aura arrêté le compteur à 624 matches, 22 buts, 101 passes, 123 points, 380 minutes de punition et un différentiel de plus-51.

+

AUTRE RÊVE RÉALISÉ POUR BRADY TKACHUK

Après quelques jours au soleil, Brady Tkachuk est débarqué comme prévu à St. Louis jeudi. Ce qui n’était pas prévu, c’est qu’il soit appelé à participer aux festivités du Match des étoiles de la LNH, au lieu de simplement encourager son frère Matthew, des Flames de Calgary.

«Honnêtement, c’était incroyable de recevoir cet appel, a dit Tkachuk au site des Sénateurs en arrivant dans son patelin. C’est vraiment un rêve qui se réalise d’être en mesure de partager ça avec mon frère dans notre patelin. Ça va être un week-end fantastique pour ma famille et moi.»

Tkachuk est le quatrième meilleur compteur de son club derrière Anthony Duclair (représentant initial du club au match), Jean-Gabriel Pageau et Connor Brown. Il a été appelé à remplacer à pied levé le centre des Maple Leafs de Toronto Auston Matthews, blessé à un poignet.

«Ça change définitivement mes plans originaux un peu, mais je suis heureux et reconnaissant d’être ici à St. Louis. Être nommé un joueur étoile de la LNH est un énorme honneur, mais obtenir la chance de partager ça sur la glace avec mon frère, dans la ville où nous avons grandi, ça va vraiment être surréel.»

Quand ils étaient jeunes, Brady et Matthew ont assisté à quelques matches des étoiles auxquels leur père Keith a participé, une photo prise lors de l’un d’entre eux ayant été partagée sur les réseaux sociaux jeudi. 

«Je me souviens de tellement de bons moments comme ça à l’aréna avec mon père et mon frère en grandissant. Nous avons des tonnes de photos de choses comme ça et c’est fou de penser que nous allons créer d’autres souvenirs comme ça en fin de semaine, a-t-il noté. Il y avait déjà des plans pour plusieurs membres de la famille de venir encourager Matthew en fin de semaine, mais avec mon appel de dernière minute, je pense qu’il y a encore plus d’amis et de membres de la famille qui vont tenter de faire le voyage maintenant.»