Robin Lehner a passé les vacances en Suède avec sa famille.

Même attitude, nouvelle coupe de cheveux

Rien de nouveau sous le soleil (de la Floride). Au moment d'aller sous presse, hier soir, Craig Anderson attendait toujours la visite de la cigogne, chez lui, dans le Sunshine State.
Même si son deuxième enfant devait venir au monde dans les prochaines heures, il n'aura pas le temps de revenir en ville à temps pour prendre part au match de ce soir. C'est donc à Robin Lehner que reviendra l'honneur d'affronter les lancers des Red Wings ce soir.
Les Sénateurs n'ont pas vraiment le droit d'échapper ce match.
Ils n'ont plus trop les moyens de perdre, point. Selon les chiffres lancés par leurs entraîneurs en début de semaine, ils ne pourront pas se permettre de subir plus de sept revers en temps réglementaire dans les 23 dernières parties de la saison pour maximiser leurs chances de participer aux séries.
Il en faut bien plus pour énerver le jeune gardien suédois.
«Ça s'est plutôt bien passé dans mon dernier match complet à Saint-Louis. J'ai eu la chance de stopper quelques rondelles dans ce cauchemardesque match à Boston juste avant la pause. Je me sens bien à l'entraînement...»
«Pour ce qui est de l'équipe, on sait ce qui nous attend. Les cinq prochaines parties seront très importantes. Mieux vaut bien partir et emmagasiner des points pour éviter de jouer notre survie chaque soir en fin de saison.»
Vacances en Suède
Lehner, en somme, est zen.
Contrairement à la plupart de ses coéquipiers, il n'a pas grimpé dans le premier avion en partance vers le sud lorsque les Jeux de Sotchi ont débuté. «J'ai décidé de rentrer chez nous, en Suède.»
«J'ai fait mon deuil du soleil. La météo là-bas était à peu près la même qu'ici. Quand j'ai eu à planifier mes vacances, je me suis dit que ça faisait un sacré bout de temps que je n'avais pas eu la chance de voir ma famille en plein hiver. En passant mes vacances en Suède, j'ai aussi pu voir quelques-uns de mes plus vieux amis. Je ne regrette vraiment pas ma décision.»
Des images de Lehner ont suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux dans les derniers jours. Quand il a enlevé son masque au terme de la première séance d'entraînement des Sénateurs, la semaine dernière, on a tôt fait de remarquer qu'il s'était rasé le crâne. Ça lui confère un look encore plus intimidant.
«Je me rase le crâne chaque année, plaide-t-il. Mes cheveux étaient un peu trop longs. Ils me tombaient parfois dans les yeux durant les matches, ça m'énervait. C'est bien moi, ça. Soit mes cheveux sont trop longs, soit ils sont trop courts. On dirait que dans tout ce que je fais, dans la vie, je dois y aller à l'extrême.»
Hammond rappelé
Lehner sera secondé par une recrue ce soir. Les Sénateurs ont rappelé le gardien Andrew Hammond de leur club école de Binghamton sur l'heure du souper, hier.
Hammond, qui est âgé de 26 ans, a été mis sous contrat le printemps dernier au terme de sa carrière dans les rangs universitaires. Il a passé quatre saisons chez les Falcons de Bowling Green. Il n'a jamais été repêché.
Il n'a pas connu un excellent début de saison à Binghamton mais sa progression a été constante là-bas. De plus en plus utilisé par Luke Richardson, il présente une fiche de 17-12-3, une moyenne de buts alloués de 3,02 et un taux d'efficacité de 90,3%.