Le propriétaire des deux clubs, Eugene Melnyk
Le propriétaire des deux clubs, Eugene Melnyk

Melnyk paiera ses employés temporaires à Ottawa et Belleville

Les employés temporaires des Sénateurs d’Ottawa, ainsi que ceux des Senators de Belleville, seront finalement compensés pour la perte de revenus associée aux fermetures d’amphithéâtres pendant la crise du coronavirus.

Le propriétaire des deux clubs, Eugene Melnyk, a fait savoir par voie de communiqué mardi qu’il s’engage d’une façon beaucoup plus précise que la veille au soir, alors que l’équipe avait annoncé de façon plutôt vague qu’elle «appuierait tout employé à temps partiel ayant besoin d’un appui financier pendant la pandémie du coronavirus (COVID-19)». L’équipe a émis un communiqué à l’effet que Melnyk «s’est personnellement engagé à verser les salaires des travailleurs à temps partiel et ceux à salaire horaire qu’ils auraient reçu pendant la suspension des activités en raison de la pandémie de coronavirus et de la déclaration de l’état d’urgence en Ontario».

Dans le cas des employés à temps partiel à Ottawa, ils recevront un salaire pour les quarts de travail prévus jusqu’au 4 avril, date de la conclusion du calendrier de la Ligue nationale de hockey présentement en suspens. Les Sénateurs avaient quatre dernières parties à leur horaire, mercredi contre Edmonton, le mardi 24 mars contre la Floride, le samedi 28 mars contre Toronto et le samedi 4 avril contre Pittsburgh.

Dans le cas de Belleville, club-école qui occupait le premier rang de sa division dans la Ligue américaine, l’engagement va jusqu’au 11 avril, ce «qui comprend la conclusion programmée de la saison régulière de la Ligue américaine de hockey et la première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Calder», peut-on lire également dans le communiqué.

Les Sénateurs avaient été la dernière des sept équipes canadiennes à annoncer des mesures pour venir en aide à leurs employés temporaires, et une des dernières dans tout le circuit Bettman.

Il reste à voir si les employés affectés dans les différents Sensplex à travers la région de la capitale nationale seront traités de la même façon alors qu’ils sont tous les trois (Kanata, Gloucester et Nord-Ouest d’Ottawa) fermés jusqu’à nouvel ordre.