Le gardien de 22 ans avait assurément une coche sur les trois autres gardiens qui ont participé au camp de développement des Sénateurs qui s'est terminé lundi au Sensplex de Kanata.

Marcus Högberg se joint enfin aux Sénateurs

Sélectionné par les Sénateurs d'Ottawa en troisième ronde du repêchage de 2013, Marcus Högberg traversera enfin l'Atlantique pour disputer une première saison en Amérique du Nord.
Le gardien de 22 ans avait assurément une coche sur les trois autres gardiens qui ont participé au camp de développement des Sénateurs qui s'est terminé lundi au Sensplex de Kanata. Le solide gaillard de 6'4'' et 210 livres vient de compléter sa troisième saison dans la Ligue élite suédoise où il compétitionne avec des hommes.
En 2016-17, avec le Linköping HC, il a maintenu une fiche de 19 victoires et 14 défaites avec une moyenne de 1,89 but alloué par match et un excellent pourcentage d'arrêt de ,931. Il a eu moins de veine sur les patinoires nord-américaines où il s'est incliné dans ses trois matches avec les Senators de Binghamton (4,34 et ,865) en fin de saison, mais l'organisation ottavienne fonde de bons espoirs sur ce gardien suédois qui luttera pour un poste à Belleville dans la Ligue américaine l'an prochain.
Craig Anderson ne rajeunit pas. Il aura 36 ans au début de la prochaine saison. Ses substituts, Mike Condon et Andrew Hammond ont respectivement 27 et 29 ans. Les Sénateurs ont aussi embauché un gardien d'expérience de la KHL en fin de semaine, mais Daniel Taylor est âgé de 31 ans.
La relève devant le filet des Sénateurs pourrait passer par Chris Driedger, 23 ans, ou le plus jeune du groupe, Marcus Högberg. Pour ce dernier, le temps ne pouvait pas être mieux choisi pour s'approcher de l'organisation qui l'a repêché il y a quatre ans. 
« Je viens de connaître une excellente saison. J'ai amélioré un tas de trucs. Je pense avoir grandi comme personne aussi. Après avoir discuté avec les gens d'Ottawa, je sais que je suis enfin prêt à jouer ici. Mon objectif sera de jouer à Belleville. »
Comme il y aura congestion pour les deux postes à Belleville, Högberg pourrait être forcé d'entreprendre sa carrière nord-américaine à Wichita dans la East Coast League, mais c'est un scénario qu'il ne veut pas envisager pour le moment.
« Je sais que ça va être difficile, alors je vais travailler du mieux que je peux et voir ce qui va arriver », a-t-il dit après avoir brillé pendant le tournoi à trois contre trois des recrues des Sénateurs lundi.
Randy Lee, le directeur des opérations hockey des Sénateurs, s'attend justement à ce que Högberg lui force la main pour un poste à Belleville. « Nous sommes heureux d'avoir mis la main sur un vétéran gardien qui a fait ses preuves (Daniel Taylor), mais nous avons dit à Marcus que nous n'allions pas renouveler le contrat de Matt O'Connor afin de lui faire une place chez nous. Je m'attends à ce qu'il lutte avec Chris Driedger pour un poste à Belleville. »
Lee a aimé ce qu'il a vu de Högberg à Kanata au cours des derniers jours. Il pourrait même porter l'étiquette de gardien d'avenir du club. « Il y a encore beaucoup de marge de manoeuvre dans sa courbe de progression. Il a été un des meilleurs gardiens dans la ligue élite suédoise. Il est réceptif aux outils d'amélioration qui lui sont proposés. Il sait que ça prend du temps pour développer un bon gardien et il sait qu'un bon gardien doit jouer beaucoup. Nous avons cinq bons gardiens dans notre système. Nous sommes contents. Marcus devra maintenant faire la transition aux petites surfaces glacées d'Amérique du Nord. »
Là-dessus, Högberg reconnaît qu'il a du travail à faire. « Je dois m'habituer aux différents angles et aux lignes qui modifient les entrées de zone. Je suis content d'avoir pu jouer trois matches à Binghamton l'an dernier. Ça va m'aider. J'ai du chemin à faire avant de réaliser mon rêve de jouer dans la LNH à Ottawa, mais je suis déterminé à faire ce qu'il faut pour y arriver. »