Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Logan Brown a patiné entre Brady Tkachuk et Evgenii Dadonov, jeudi, pour une deuxième journée consécutive.
Logan Brown a patiné entre Brady Tkachuk et Evgenii Dadonov, jeudi, pour une deuxième journée consécutive.

Logan Brown obtient une autre bonne chance

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Logan Brown ne pourra pas se plaindre qu’il n’obtient pas une bonne chance de se faire valoir à ce début de camp des Sénateurs d’Ottawa.

Le premier choix au repêchage de 2016 qui tarde à se tailler un poste de régulier dans la LNH a patiné jeudi entre Brady Tkachuk et Evgenii Dadonov pour une deuxième journée de suite, une place de choix au centre qu’il aura évidemment fort à faire pour conserver vu qu’elle semble destinée à être confiée au nouveau venu Derek Stepan.

«Il y a beaucoup de bons joueurs au camp cette année et beaucoup de jeunes gars qui se battent pour obtenir de la glace. Le camp a été intense et difficile, mais c’est le fun d’être de retour avec les gars et de jouer du hockey de façon compétitive. On se pousse les uns les autres pour devenir une équipe gagnante cette année», a souligné Brown en visioconférence jeudi.

Alors qu’il amorce la dernière année de son contrat d’entrée avec les Sénateurs, Brown affirme qu’il est mieux préparé que jamais à saisir cette nouvelle occasion qui s’offre à lui, ayant profité de la pause de neuf mois en raison de la pandémie pour s’améliorer à plusieurs points de vue.

«Le but à chaque camp est de jouer dans la LNH. Surtout cette année. J’ai eu beaucoup de temps pour me préparer pendant les neuf derniers mois afin d’être prêt à gagner un poste. C’est mon plan, mon objectif, dit-il. J’ai travaillé sur plein de choses alors que neuf mois, c’est long. J’ai retrouvé la santé, d’abord, et j’ai travaillé sur tout dans mon jeu. Je me sens confiant, je peux exceller dans toutes les facettes et je pense avoir grandi comme joueur et comme personne.»

Logan Brown a répondu aux questions des journalistes en visioconférence, jeudi.

Brown avait commencé la saison 2017-2018 dans la LNH à 19 ans, disputant quatre parties avant d’être renvoyé chez les juniors. Il n’avait joué que deux parties la saison suivante, sa première à temps plein chez les professionnels qui l’avait vu amasser 42 points (dont 14 buts) en 56 matches avec le club-école de Belleville dans la Ligue américaine. La saison dernière, il a commencé à Belleville, avant d’obtenir un essai de 23 parties en novembre et décembre où il a été limité à un but et sept passes. Avec des petits Senators dominants, il produisait à un rythme de plus qu’un point par match (7 buts et 28 points en 25 parties), cependant, avant l’interruption de la campagne.

«Je pense avoir appris de mes erreurs du passé. C’est mon cinquième camp avec les Sénateurs et je continue à grandir. Mentalement, je pense être à un bon endroit. J’ai changé ma façon de voir les choses à plusieurs niveaux et je me suis dévoué comme jamais pendant l’été. Je prends ça au jour le jour et j’essaie d’être affamé chaque jour, essayer de me pousser dans le dos pour gagner un poste», affirme le fils de l’ancien joueur de la LNH Jeff Brown, qui est originaire d’Ottawa (et ancien entraîneur des 67’s).

L’arrivée dans le portrait de Stepan, acquis des Coyotes de l’Arizona après Noël, complique évidemment les choses pour Brown et l’autre jeune centre qui semble prêt à faire le saut, Josh Norris. Stepan achève sa quarantaine et l’entraîneur-chef D.J. Smith a indiqué qu’il pourrait sauter sur la glace dimanche, en même temps que le premier choix Tim Stützle et le défenseur Erik Brännström. Il y a aussi Cédric Paquette, acquis du Lightning, qui ajoute de la profondeur au centre, quoiqu’il pourrait fort bien se retrouver à l’aile.

«Ce sont deux bons joueurs qui vont aider notre équipe énormément. J’espère en faire partie et qu’on pourra travailler ensemble pour amener l’équipe en séries», espère Brown. 


« Le but à chaque camp est de jouer dans la LNH. Surtout cette année. »
Logan Brown

Imposant à 6’ 5’’ et 220 livres, il ose espérer que son talent pour aider l’attaque à cinq sera pris en considération lorsque le couperet va tomber. «J’espère pouvoir l’aider. J’ai toujours aimé être sur le jeu de puissance, je me concentre beaucoup là-dessus. J’espère continuer de pouvoir montrer que je peux aider l’équipe dans cette facette du jeu», a-t-il ajouté.

Pour lui comme pour les autres espoirs aspirant à un poste, un match simulé qui aura lieu vendredi au Centre Canadian Tire va être une autre occasion de montrer ce qu’il peut faire aux dirigeants de l’équipe.

«Nous avons encore des gars qui n’ont pas encore patiné avec nous. Il y en a d’autres qui se battent pour un poste et le match simulé de demain va vraiment aider ou faire mal à certains gars, ça va nous aider à prendre des décisions. Ne pas avoir de match hors-concours où des jeunes pourraient affronter des joueurs de la LNH à plein régime, ça complique les choses... À date, ils sont plusieurs qui jouent bien et vont forcer à prendre des décisions difficiles», a laissé entendre D.J. Smith jeudi.