Randy Lee a démissionné de ses fonctions en août dernier.

L’ex-DG adjoint des Sens Randy Lee plaide coupable de harcèlement

L’ex-adjoint au directeur général des Sénateurs d’Ottawa Randy Lee a plaidé coupable aux accusations de harcèlement qui pesaient contre lui à la suite d’un incident impliquant un chauffeur de navette âgé de 19 ans à Buffalo.

Lee, qui est âgé de 57 ans, a présenté son plaidoyer vendredi à la cour municipale de Buffalo, tout juste avant le début de son procès.

Lee était accusé d’avoir formulé des commentaires dégradants et d’avoir agrippé les épaules du chauffeur alors qu’il assistait au camp de dépistage des espoirs de la LNH en mai dernier.

Il a été condamné à une peine déjà purgée - une nuit en prison - et à payer une amende supplémentaire de 120 $ pour avoir plaidé coupable.

Lee a été suspendu par les Sénateurs et a remis sa démission en août, après avoir passé 23 ans au sein de l’organisation - dont les cinq dernières à titre d’adjoint au directeur général et de directeur général du club-école, les Senators de Binghamton.