Randy Lee fait face à une accusation de harcèlement à l'endroit d'un jeune homme de 19 ans.

Les Sénateurs suspendent Randy Lee

Randy Lee ne sera pas à la table des Sénateurs d’Ottawa lors du repêchage de la semaine prochaine à Dallas.

Le directeur général Pierre Dorion a annoncé vendredi que son adjoint était suspendu tant qu’il n’aura pas fait face à une accusation de harcèlement à l’endroit d’un jeune homme de 19 ans dans une cour de Buffalo le 6 juillet.

« Comme l’a bien précisé la première déclaration de notre club de hockey, notre équipe de hockey, ainsi que notre organisation dans son ensemble, demande toujours à nos dirigeants, entraîneurs, joueurs et employés à respecter les normes de conduite les plus élevées. Le harcèlement sous toutes ses formes constitue une conduite inacceptable, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du lieu de travail. En conséquence, et avec tout le soin et la prudence requis dans de tels cas, nous avons passé les deux dernières semaines à écouter et consulter notre communauté, nos amateurs et nos partenaires pour comprendre leurs attentes sur le sujet », a commencé Dorion dans sa déclaration.

 « Parallèlement, nous avons collaboré avec les autorités à Buffalo, ainsi qu’avec l’avocat de Randy Lee, afin de veiller à ce que Randy bénéficie de la procédure régulière à laquelle il a droit. Jusqu’à ce jour, les Sénateurs n’avaient jamais été informés de l’existence d’une plainte contre Randy, que ce soit avant ou pendant ses 23 années passées au sein de l’équipe. Il doit être autorisé à répondre aux allégations portées contre lui en passant par les tribunaux. Cela dit, étant donné que les questions auxquelles Randy devra répondre ne seront probablement pas abordées avant sa prochaine date de comparution... nous croyons que la meilleure façon d’exprimer nos valeurs et d’appliquer nos normes de conduite est de suspendre Randy Lee jusqu’à ce que les tribunaux tranchent sur les allégations dont il fait l’objet », à ajouté Dorion.

Le club n’a pas spécifié si la suspension était avec ou sans solde, mais elle s’applique immédiatement, autant pour son poste avec les Sénateurs qu’avec la filiale de l’équipe dans la Ligue américaine à Belleville. Lee a été arrêté le 30 mai dernier et a passé une nuit en prison après avoir été accusé d’avoir eu un comportement inapproprié par le jeune homme qui l’a ramené d’un restaurant à l’hôtel Westin pendant la semaine où la LNH tenait des évaluations physiques des meilleurs espoirs en vue du repêchage.