Le nouveau premier trio a fait la différence dans ce match alors que Mark Stone a réussi le but gagnant à mi-chemin du troisième tiers, lui qui a récolté deux passes en plus sur les deux buts de Ryan Dzingel alors que leur centre Derick Brassard a récolté une passe.

Les Sénateurs surprennent le Lightning

La capitale nationale fait face à une vague de froid, mais les Sénateurs d’Ottawa, eux, semblent en train de se réchauffer.

Les hommes de Guy Boucher ont compté six buts pour un deuxième match en l’espace de 24 heures samedi soir en route vers un gain de 6-3 contre le Lightning de Tampa Bay devant 16 247 amateurs au Centre Canadian Tire (CCT).

Au lendemain d’un gain de 6-5 en prolongation contre San Jose où ils avaient comblé un déficit de trois buts en troisième période, ils ont à nouveau marqué trois buts lors de ce même engagement après avoir laissé filer une avance de 3-0 au deuxième engagement face au club de tête à la mi-saison dans la LNH.

Le nouveau premier trio a fait la différence dans ce match alors que Mark Stone a réussi le but gagnant à mi-chemin du troisième tiers, lui qui a récolté deux passes en plus sur les deux buts de Ryan Dzingel alors que leur centre Derick Brassard a récolté une passe.

Dzingel et Jean-Gabriel Pageau, en faisant dévier un tir de la pointe d’Erik Karlsson qui obtenait ainsi sa troisième passe de la rencontre, ont ajouté les buts d’assurance contre le gardien du Lightning Andreï Vasilevskiy, qui a été mis à l’épreuve 32 fois.

À l’autre bout, Craig Anderson a fait le travail face à un barrage de 48 lancers, repoussant tous les 15 tirs du Lightning au troisième tiers.

«Le club a montré beaucoup de caractère. On a parlé beaucoup d’attitude récemment, surtout après le match [de samedi dernier] contre Boston, une des rares fois où on a lâché mentalement et émotionnellement dans un match. On n’était pas fier de ça... On a été forts mentalement [vendredi] pour revenir, et là, on menait puis on s’en fait rattraper, mais on a continué à pousser en troisième période comme si de rien n’était, ça demande beaucoup de force mentale et une attitude basée sur le moment, pas sur le passé ou le futur», a souligné l’entraîneur-chef Guy Boucher après avoir vu son club ramasser des points de classement pour un troisième match de suite (2-0-1 en 2018).

Dzingel, Matt Duchene, avec un troisième but en deux soirs, et Zack Smith avaient lancé les Sénateurs (14-17-9) en avant au premier tiers, mais deux buts rapides de Victor Hedman et Slater Koekkoek en début de deuxième, puis un but égalisateur de Yanni Gourde en fin de période en avantage numérique, avaient créé l’impasse au deuxième entracte.

«Il ne s’est pas dit grand-chose [au deuxième entracte]. Tu es dans une bonne position quand tu es à égalité contre le meilleur club de la ligue après deux périodes. On voulait juste recommencer à bien déplacer la rondelle et obtenir des tirs au but. Vous regardez comment on a compté, c’était tous des buts marqués près du filet», a noté Stone, qui a compté son but en saisissant le retour du tir de Brassard.

Dzingel a compté quatre buts à ses trois dernières parties, et il se disait heureux de produire en se retrouvant sur la première ligne. «La rondelle rentre pour moi de ce temps-ci, ce qui n’était pas le cas pendant un bout de temps. C’est un sport de séquences. Je suis content que ça marche en jouant avec deux excellents joueurs, “Brass” et “Stoney” veulent que je connaisse du succès et on a du plaisir ensemble», a noté l’attaquant américain qui a 13 buts cette saison.

Erik Karlsson a joué un deuxième excellent match de suite, finissant sa soirée avec ses trois passes et un différentiel de plus-5. «Même quand on a perdu l’avance de 3-0, on croyait encore qu’on faisait encore assez bien contre le meilleur club de la ligue. On s’est dit qu’il ne fallait pas avoir peur de perdre et on a continué à attaquer. C’est une victoire importante lors d’un deuxième match en deux soirs, on va avoir besoin de continuer à jouer de cette façon pour sortir du trou qu’on s’est creusé», estimait-il.

«On a bien joué pendant 120 minutes (vendredi et samedi), on travaille encore pour s’améliorer et maintenant, nous sommes récompensés pour ce travail», notait de son côté le gardien Craig Anderson.
Le défenseur Johnny Oduya a quitté le match en début de troisième période en raison d’une blessure au bas du corps.

Après avoir infligé ce deuxième revers de suite au Lightning (29-9-3), les Sénateurs affronteront maintenant les Blackhawks de Chicago mardi au CCT.