Thomas Chabot comprend de plus en plus l’ampleur de la rivalité entre les deux rivaux de l’Ontario.

Les Sénateurs sont contents de retrouver les Leafs

TORONTO — Jean-Gabriel Pageau risque d’être appelé à surveiller un des deux meilleurs centres des Maple Leafs mercredi soir, que ce soit Auston Matthews ou John Tavares.

Avec la prolongation de contrat consentie mardi au premier, à un salaire moyen de 11,63 millions $ pour cinq ans, on parle de deux des joueurs les mieux rémunérés de la LNH, Tavares ayant quitté les Islanders de New York l’été dernier pour signer un pacte lui rapportant 11 M $ par an.

Le centre des Sénateurs n’a jamais eu froid aux yeux cependant, et ce ne sont pas tous les zéros à la fin du chèque de paie de ces piliers de l’attaque des Leafs qui vont l’intimider.

« Ils ont de très, très bons joueurs, une bonne attaque évidemment. Quand tu es sur la route, tu ne peux pas vraiment matcher tes lignes. C’est certain qu’ils ont plusieurs joueurs canons à surveiller et ça va prendre toutes les lignes, tout le monde, pour réussir à les battre », a-t-il confié au Droit avant de prendre le chemin de la Ville Reine.

Le centre gatinois a hâte de replonger tête première dans la Bataille de l’Ontario, lui qui a raté le premier duel de la saison entre les deux rivaux ontariens en raison de sa blessure au tendon d’Achille, le 8 octobre dernier alors qu’Ottawa avait eu raison des Leafs 5-3 sur leur patinoire du Scotiabank Arena.

« Je suis content de les retrouver. C’est un match important quand même pour nous autres, ça fait une couple de matches qu’on joue du bon hockey, mais on ne réussit pas à obtenir le résultat qu’on veut. C’est un match où il va être facile de se réveiller après notre somme (en après-midi). C’est la Bataille de l’Ontario, on a des jeunes qui ont eu la chance de jouer contre eux une fois déjà et de le vivre. Mais c’est toujours des matches le fun, c’est bruyant, c’est compétitif. Tu vois que les deux équipes veulent gagner. Je suis content de n’avoir raté qu’un match contre eux, comme on l’a gagné, je suis certain qu’ils vont vouloir sortir forts », estime-t-il.

Jean-Gabriel Pageau

Un vétéran de plusieurs « Batailles », Pageau ne s’est pas démarqué lors de celles-ci autant que lors des matches contre le Canadien de Montréal, évidemment. Il est toujours en quête d’un premier but contre eux, lui qui a huit mentions d’assistance en 18 parties. Il avait l’habitude de faire damner leur ancien capitaine Dion Phaneuf, avant qu’il ne passe aux Sénateurs.

Pour l’autre Québécois du club, Thomas Chabot, les matches contre le Tricolore sont évidemment plus spéciaux, mais il commence à réaliser de plus en plus l’ampleur de la rivalité avec Toronto.

« C’est certain que depuis que je suis jeune, ce sont les matches du Canadien que je voyais tout le temps à la télévision, c’est l’équipe dont on entendait parler. Mais en voyant nos partisans qui se présentent à Toronto, et ceux de Toronto qui viennent aux parties dans notre aréna, c’est le fun, ça rend ces matches-là encore plus intéressants. Tu sens que les fans ont envie d’être là et qu’ils aiment la rivalité entre Ottawa et Toronto », a-t-il indiqué mardi.

Chabot aura de bonnes sensations en foulant à nouveau la glace torontoise, lui qui avait compté deux buts dans la victoire de 5-3 du 8 octobre, dont un avec l’aide d’une feinte spectaculaire.

« C’est toujours une place où c’est le fun de jouer. Affronter Toronto, c’est aussi toujours le fun. Ça va être difficile, c’est sur. C’est une équipe qui est extrêmement talentueuse. Il va falloir arriver là-bas prêts et jouer un bon match. Ils n’ont pas juste de bons attaquants à contenir, ils ont des défenseurs comme Morgan Reilly et ils viennent d’ajouter (Jake) Muzzin. Mais on est confiant en nos habiletés, on est confiants qu’on peut arriver dans leur building et bien jouer », a-t-il ajouté.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Condon en mars 

Mike Condon

Le DG Pierre Dorion a fait une mise à jour des différents dossiers médicaux au sein de son organisation mardi. Il a d’abord indiqué que le défenseur Christian Jaros ne jouera pas à Toronto, mais qu’il représente une possibilité pour jeudi contre Anaheim ou samedi contre Winnipeg, lui qui a une blessure au bas du corps.

Mikkel Boedker, lui, sera absent plus longtemps, son cas devant être réévalué de semaine en semaine en raison d’une blessure au milieu du corps.

Enfin, le gardien Mike Condon, qui compose avec des problèmes de hanches depuis trois mois, a recommencé à porter son équipement et il fait face à des tirs depuis peu. « On pense qu’il devrait pouvoir jouer (à Belleville, où il avait été cédé) au courant du mois de mars », a laissé entendre Dorion.

***

Guy Boucher

Des rappels imminents

Guy Boucher a laissé entendre qu’en raison des absences de Boedker et Jaros, le club entendait rappeler un défenseur et un attaquant du club-école de Belleville. Des décisions allaient être prises après le match des petits Senators contre les Marlies de Toronto mardi soir, auquel l’état-major du club allait assister.

« Je ne sais pas quels joueurs seront rappelés, ça va dépendre de leurs performances (mardi soir). On a besoin d’un attaquant, c’est certain... On n’utilisera probablement pas sept défenseurs, vu que Wolanin est blessé là-bas aussi. Ça pourrait être quelqu’un qui n’a jamais été ici, donc on devrait y aller avec les six qui sont ici », a indiqué Boucher, qui a raté la pratique de lundi « parce que j’ai suivi les conseils de (feu) Bryan Murray et que j’ai subi une colonoscopie, et tout est beau de ce côté ».

***

Christian Wolanin

Entre les lignes

Au cours de son entrevue à la radio, Pierre Dorion a refusé d’évaluer le travail de Boucher cette saison.

« Je pense que ce n’est pas la bonne chose à faire que d’évaluer un entraîneur en public au cours de la saison. Tout ce qu’on peut dire, c’est que ce personnel d’entraîneur travaille fort et développe nos jeunes joueurs tout en donnant des directives à nos vétérans. Ils travaillent forts », a-t-il dit.

Nathan Walker, le joueur des Bears de Hershey qui a donné un coup de genou à Christian Wolanin le week-end dernier, a été suspendu pour un match par la Ligue américaine. Wolanin était « 50-50 » pour jouer le match de mardi contre les Marlies, selon Dorion.