Les deux buts de Matt Duchene n’ont pas suffi aux Sénateurs pour venir à bout des Panthers de la Floride lundi soir. La troupe de Guy Boucher s’est inclinée par la marque de 7-5 devant ses partisans.

Les Sénateurs s'inclinent face aux Panthers dans un festin offensif

Longue, très longue soirée lundi soir au Centre Canadian Tire.

Le match entre les Sénateurs d’Ottawa et les Panthers de la Floride a été retardé à deux reprises en fin de première période, d’abord quand un homme de 83 ans qui était assis le long de la bande a dû être évacué sur une civière en raison d’un arrêt cardiaque, puis quand le centre des Panthers Vincent Trocheck a subi une blessure à une cheville pas trop belle à voir à la reprise du jeu après une intermission prématurée.

Le premier avait un pouls en quittant l’amphithéâtre pour être transporté d’urgence à l’hôpital, et le second a aussi quitté sur une civière avec une blessure qualifiée de très sérieuse après le match par son entraîneur Bob Boughner.

Avant et après ces tristes événements qui ont rendu le résultat du match secondaire, les visiteurs ont eu chaud, mais ils ont réussi à arracher un deuxième gain en huit jours contre la troupe de Guy Boucher, cette fois 7-5 devant une petite foule de 11 570 amateurs.

L’ancien Sénateur Mike Hoffman a porté sa séquence de matches avec au moins un point à 16 en portant le coup de grâce de ce match de fou en comptant sur une échappée avec 1:40 à faire au troisième tiers. Il a montré beaucoup d’émotion après avoir compté, regardant vers le banc des Sénateurs avant de sauter dans les bras de ses coéquipiers.

« Personne n’avait la tête au hockey après avoir vu ça, on savait que la vie de quelqu’un était en danger, on voyait qu’ils tentaient de le ranimer. Nos prières sont avec le patient et sa famille. J’ai entendu dire qu’ils ont réussi à le ranimer, mais après ça, je ne sais pas. On va espérer pour le mieux. Et l’incident de Trocheck, tu ne veux jamais voir ça, que ce soit un adversaire ou non », a commenté l’entraîneur-chef Guy Boucher après le match.

Troy Brouwer, Aleksander Barkov, Jared McCann et Evgenii Dadonov ont marqué successivement au premier vingt quand les Panthers se sont forgés une priorité de 4-1.

Matt Duchene a récolté deux buts et une passe pour un deuxième match de suite, ouvrant le pointage sur une échappée puis donnant l’espoir d’une remontée en début de deuxième tiers avec son autre filet préparé par une passe de Drake Batherson. Il a ensuite rendu la pareille à son jeune ailier sur une attaque à cinq.

Des buts de Mike Haley et Frank Vatrano ont cependant redonné une bonne avance aux Panthers en plus de chasser le gardien Craig Anderson à la faveur de son adjoint Mike McKenna, le premier allouant six buts sur 22 tirs.

Des buts de Zack Smith et Brady Tkachuk en fonçant au filet défendu par James Reimer ont réduit l’écart à un but, mais ça s’est arrêté là, malgré deux attaques à cinq successives (incluant 21 secondes à cinq contre trois) avec cinq minutes à jouer.

« On a montré beaucoup de cœur en troisième période, mais on a juste manqué trop de chances d’égaler et le dernier but nous a tués. Allouer sept buts, ce n’est pas assez bon, on doit resserrer notre jeu et être meilleurs que ça. Mais on fait de bonnes choses offensivement. Il faut gagner des matches avec des pointages plus bas », a souligné Duchene.

Lui, Smith et Mark Borowiecki ont tous mentionné à quel point il était difficile de se concentrer après les épisodes de fin de premier tiers. « C’était une période bizarre, mais je pense que les deux clubs ont fait du bon travail en tant que professionnels », a noté Smith.

Les Sénateurs (9-9-3) revenaient donc sur la barre des ,500 alors qu’ils ont terminé ce séjour à domicile avec deux gains et un revers. Ils disputeront maintenant leurs quatre prochaines parties à l’étranger, à commencer par une visite au Wild du Minnesota mercredi, après quoi ils passeront par Dallas, New York et Philadelphie.

>> SOMMAIRE

+

HOFFMAN ÉTAIT « EXCITÉ D'AVOIR COMPTÉ »

Mike Hoffman était émotif comme on l’a rarement vu quand il portait les couleurs des Sénateurs après avoir compté le but d’assurance du gain de 7-5 des Panthers lundi soir.

Après avoir déjoué Mike McKenna d’un superbe coup de revers avec 100 secondes à faire dans le match, il ne s’est pas gêné pour regarder en direction du banc de son ancien club avant de célébrer avec ses coéquipiers.

« On avait besoin de cette victoire, de la façon dont ils jouaient, si on ne faisait pas quelque chose, ils allaient capitaliser et créer l’égalité. C’était un gros but, c’est encore plus spécial que ce soit moi qui l’ai compté pour mettre un clou dans le cercueil, a-t-il déclaré après coup. J’étais excité d’avoir compté. Peut-être que les autres joueurs n’ont pas le droit d’être excités après avoir compté. »

Hoffman a mentionné aussi avoir apprécié l’hommage qui lui a été fait en deuxième période. « Je m’y attendais, honnêtement », a-t-il ajouté.

Un qui n’a pas apprécié sa réaction après son but est le défenseur Mark Borowiecki. « C’est ça qui est ça. Il est un gars compétitif, il veut envoyer un petit message. Je ferais peut-être la même chose dans cette situation. Est-ce que je suis content de l’avoir vu faire ça ? Non. Je suis très fier de faire partie de cette équipe, comme tout le monde ici. Quand quelque chose comme ça arrive, tu n’es pas content, mais encore une fois, c’est le genre de chose qui arrive dans le feu de l’action », a-t-il dit.

Du côté des Panthers, on espérait que Vincent Trocheck se remette rapidement de la blessure à une cheville qu’il s’est infligée en tentant de frapper Ryan Dzingel. 

« Ça va être quelque chose à long terme, à un joueur qui joue avec passion pour nous. De le voir crier de douleur comme ça, c’est affreux », a dit l’entraîneur Bob Boughner.