L'attaquant des Sénateurs d'Ottawa Anthony Duclair célèbre son but dans un filet désert qui a scellé l'issue d'un gain de 4-2 contre les Maple Leafs de Toronto avec ses coéquipiers Brady Tkachuk et Thomas Chabot, sous le regard désolé de nombreux partisans des visiteurs.

Les Sénateurs se farcissent encore les Leafs

Difficile de croire que les Maple Leafs de Toronto espèrent faire un long bout de chemin en séries éliminatoires ce printemps alors qu’ils sont incapables de solutionner le pire club de la LNH.

Les Sénateurs d’Ottawa les ont doublé 4-2 samedi soir devant 18 655 amateurs au Centre Canadian Tire pour remporter un deuxième gain en deux semaines contre le club de la Ville-Reine, et remporter la Bataille de l’Ontario 3-1 lors des quatre duels de la saison régulière.

Le gardien Craig Anderson était en pleine forme pour l’occasion, repoussant 42 lancers devant le filet des locaux pour son troisième gain personnel de suite. Il s’est particulièrement illustré juste après un but de Cody Ceci qui rompait l’égalité de 2-2 que venaient de créer les Leafs avec deux buts en 27 secondes, ceux d’Auston Matthews et Connor Brown, sortant la jambière pour frustrer Mitch Marner sur une descente à deux contre un.

Anthony Duclair a ensuite scellé l’issue de la rencontre avec son deuxième but du match, dans un filet désert. Magnus Paajarvi, son cinquième but cette saison contre Toronto, a compté l’autre but des Sénateurs, un jeu préparé par Duclair. Ils ont tous deux compté leurs filets du deuxième tiers en déjouant le gardien substitut Garret Sparks entre les jambières.

Celui-ci a fait face à 21 lancers et quand il a réalisé un arrêt facile sur un dégagement après ces deux buts, il a entendu des applaudissements moqueurs de la foule composée majoritairement de partisans des visiteurs.

«On a répondu de la bonne façon après qu’ils aient créé l’égalité, on n’a pas été abattus. Il y a eu une erreur qui leur a donné un surnombre, mais après ça, dès la présence suivante, on est revenu à la base et on leur a rendu la vie difficile, a analysé Anderson après coup. J’ai juste sorti la jambière (contre Marner), j’ai de longues jambes. S’il avait lancé dans la partie supérieure, j’étais battu, la chance était de mon côté.».

Anderson, qui s’est aussi porté à la défense de Thomas Chabot en fin de rencontre lors d’une échauffourée avec Nazem Kadri, sympathisait avec Sparks, qui vient de Chicago tout comme lui. «Dans cette atmosphère, tu ne sais pas s’il va y avoir des batailles dans les estrades. C’était bruyant quand on a compté et la même chose pour eux. Je me sens mal pour ‘Sparky’ qui a eu droit à de faux applaudissements sur des dégagements, mais c’est le prix à payer en jouant à Ottawa», a-t-il ajouté.

L’entraîneur-chef Marc Crawford a aimé voir Anderson aller à la rescousse de Chabot. «C’est fantastique. Je pense que ça montre à quel point il apprécie à quel point ces jeunes-là travaillent fort devant lui et que les vétérans doivent s’occuper d’eux. Pour sa part, il a fait tout ce qu’on pouvait demander de lui et plus encore. L’arrêt après qu’on ait pris les devants 3-2 est le fait saillant... c’était un arrêt extraordinaire», a-t-il souligné.

Brady Tkachuk, encore lui, et Colin White ont obtenu deux passes chacun, préparant le but de Ceci survenu 72 secondes après le but égalisateur de Brown au début du troisième tiers.

«Une couple de leurs joueurs se sont faits prendre profondément dans notre zone et la rondelle est bien sortie pour nous donner un quatre contre deux, je me suis donc joint à l’attaque, il y avait beaucoup de circulation au filet et je me suis retrouvé seul dans l’enclave, a expliqué Ceci, dont c’était le 7e but cette saison. Il y avait de l’atmosphère dans ce match, notre foule a fait du bon travail pour essayer de crier aussi fort que les partisans des Leafs. C’est toujours le ‘fun’ de compter contre eux, surtout à la maison quand les amateurs s’affrontent comme ça.»

Duclair a compté ses 17e et 18e de la campagne, alors qu’il tente de convaincre le club de le garder l’an prochain. «J’aime la façon dont nous avons rebondi (après les buts des Leafs). C’était facile de se motiver à jouer un tel match, avec un amphithéâtre rempli de partisans des Leafs», a-t-il dit.

Les Sénateurs (28-44-6), qui recevront maintenant le Lightning de Tampa Bay lundi, ont pu compter à nouveau sur l’attaquant Zack Smith, remis de maux de dos. Mikkel Boedker a été retranché pour lui faire de la place, tandis que Mark Borowiecki a raté le match en raison d’une blessure au haut du corps, étant remplacé par Ben Harpur.

Les Leafs (45-26-7)rataient pour leur part une occasion d’assurer mathématiquement leur place en séries.