Max Véronneau (à droite) a signé un contrat de deux ans avec les Sénateurs. Deux de ses coéquipiers à Princeton, Ryan Kuffner (à gauche), également originaire d’Ottawa, et Josh Teves (au centre) ont signé des contrats mardi, le premier avec les Red Wings et le second avec les Canucks.

Les Sénateurs rapatrient Max Véronneau

Les Sénateurs d’Ottawa sont incapables de conserver leurs agents libres potentiels, mais ils réussissent au moins à en attirer qui sortent des rangs collégiaux.

La formation en reconstruction a réussi à convaincre un produit local convoité à sa sortie de l’université Princeton, Max Véronneau, de revenir dans son patelin.

Originaire de Gloucester, cet ailier droit de 23 ans qui mesure 6’ et pèse 180 livres a signé un contrat d’entrée de deux ans, qu’il commencera à écouler dès mercredi quand il va participer à l’entraînement de sa nouvelle équipe. Il pourrait être en uniforme, portant le numéro 14 qui appartenait auparavant à Alexandre Burrows, dès le match de jeudi alors que les Blues de Saint-Louis seront les visiteurs au Centre Canadian Tire.

« Nous sommes très heureux d’accueillir Max chez les Sénateurs d’Ottawa, a déclaré le directeur général des Sénateurs Pierre Dorion par voie de communiqué. Nous avons activement sollicité Max, dont les talents font de lui l’un des joueurs autonomes les plus convoités des rangs universitaires cette année. Il joue à un rythme effréné et il possède un excellent flair en attaque. Max aura l’occasion d’évoluer chez les Sénateurs maintenant et dans le futur. »

Une vingtaine d’équipes de la LNH avaient apparemment manifesté de l’intérêt envers Véronneau, qui a vu sa carrière universitaire prendre fin samedi lors d’un revers de 6-5 en troisième période de prolongation contre Brown. Assistant-capitaine des Tigers à sa quatrième saison avec eux, il a terminé la campagne 2018-2019 au deuxième rang des compteurs de son équipe avec une récolte de 13 buts et 14 passes pour 27 points. Il n’a écopé que de deux minutes de punition en 31 matches.

En 130 parties en carrière, il a récolté 144 points, dont 52 buts, ce qui le laisse au quatrième rang des compteurs de tous les temps à Princeton (deuxième pour les passes avec 92). Il a été le deuxième meilleur compteur de la NCAA en 2017-2018 avec ses 55 points, lui qui a été en nomination pour le trophée Hobey-Baker, remis au joueur masculin par excellence dans la NCAA, à chacune de ses deux dernières saisons.

Auparavant, il avait amassé 119 points, dont 56 buts, en près de trois saisons avec les Rangers de Gloucester (92 matches), dans la Ligue centrale junior A.

« Nous sommes heureux d’ajouter à la profondeur de notre équipe, c’est un autre morceau qui s’ajoute à notre reconstruction, a aussi commenté Dorion au site internet de l’équipe. C’est un bon patineur qui a de bonnes mains, il exécute à la vitesse de la LNH. Il a un bon lancer et il est bon en échec avant. C’est un joueur offensif de talent... C’est toujours excellent d’ajouter un joueur qui a grandi ici et qui était, on l’espère, un partisan des Sénateurs par le passé. Jouer devant sa famille et ses amis, c’est toujours quelque chose de spécial. »

Véronneau va terminer la saison à Ottawa alors qu’il n’est pas admissible à jouer en séries éliminatoires avec le club-école de Belleville. Il reste 12 matches de saison régulière à la campagne du pire club de la LNH.

Deux de ses coéquipiers à Princeton, l’attaquant Ryan Kuffner, également originaire d’Ottawa (il était au camp de développement des Sénateurs l’été dernier), et le défenseur Josh Teves ont signé des contrats mardi, le premier avec les Red Wings de Détroit et le second avec les Canucks de Vancouver.

Princeton est l’ancienne université du gardien Mike Condon, qui est toujours sur la liste des blessés du club-école de Belleville alors qu’il tente de se remettre d’une blessure à une hanche.

Par ailleurs, les Sénateurs ont renvoyé le centre Filip Chlapik à Belleville mardi soir, au lendemain d’un match à Philadelphie où il a compté un but après son rappel d’urgence pour remplace Colin White, blessé légèrement au haut du corps.